La Pourriture de la Famille du Comte : Chapitre 78 : Une bonne personne (4)

Le silence emplit de nouveau la cave. Litana se détourna de Cale pour observer ses subordonnés.
Elle essayait de voir si elle avait correctement entendu.
Ses subordonnés arboraient la même expression qu’elle.

« Monsieur Cale, puis-je vous demander d’expliquer ? »

Litana, qui s’était appuyée sur le mur de la cave, se redressa. L’armure en cuir avait séché avec le feu, montrant son corps travaillé de guerrière.

« Je suis un citoyen du Royaume de Roan.
– Vous êtes du Nord-Est. Nous sommes des gens qui travaillons dans la jungle en tant que guerriers.
– Je vois. Je viens d’un petit territoire dans un coin du Royaume de Roan. Mhm. »

Cale se gratta la joue, se sentant inconfortable en entendant Litana se présenter en tant que “guerrière”, et continua prudemment.

« Je viens d’une petite famille noble. Grâce à ça, je ne manque pas de fonds pour voyager. J’ai également un groupe qui voyage avec moi.
– Un groupe ?
– Oui. Je suis venu seul dans la forêt avec Ohn, mais il y a d’autres personnes qui me font confiance et me suivent. »

Litana et ses subordonnés, qui estimait la philosophie de “dirigeant et suivants”, observaient Cale d’un regard plus bienveillant maintenant.

« En bref, en voyageant par ci et là, j’ai pu faire une rencontre fortuite.
– Une rencontre fortuite ? »

Cale eut un sourire amer et commença à plisser les yeux comme s’il se rappelait un souvenir désagréable.

« Oui. Je me suis fait emporter dans un tourbillon et eut beaucoup de mal à m’en sortir. Une fois sorti, j’ai fait cette rencontre fortuite dans une cave. À cet instant, j’ai trouvé une personne blessée et l’ai sauvée. J’étais heureux de savoir que peut-être était-ce la raison pour laquelle je m’étais fait emporter dans un tourbillon. »

Il eut soudain un sourire embarrassé.

« Je suis désolé. Ce n’était pas l’histoire que j’essayais de raconter.
– On dirait que Monsieur Cale a sauvé beaucoup de personnes. »

Litana regarda Ohn, l’enfant-bête qui était calme, avant de regarder Cale. Ce noble respectueux et courtois ne se comportait pas de manière arrogante vis-à-vis de son statut de noble.

« Non, je ne pouvais juste pas passer mon chemin sans rien faire. »

Il semblait être très modeste et vertueux.

« Enfin, il y a un pouvoir que j’ai pu obtenir à cette période.
– Quel pouvoir ? »

Litana réalisa que Cale arrivait au point crucial de l’histoire et posa la question.

« Eau ignifuge. C’est capable de dompter n’importe quel type de feu. »

Les yeux de Litana et de ses subordonnés devinrent brumeux. Cela semblait définitivement différent de l’eau habituelle.

Et c’était correct. Cette eau était complètement différente de l’eau normale.
Peu importe quel type de feu, tant qu’il y avait le mot “feu” dans son nom, elle pouvait l’éteindre.
Originellement, Tonka aurait dû avoir cette rencontre fortuite et l’utiliser comme base pour développer un corps ne pouvant être brûlé. Toutefois, Cale n’avait pas peur de se faire brûler à cause de sa “Vitalité du Cœur”. Cela ferait un peu mal, mais la Vitalité du Cœur le remettrait sur pied de suite. Pourquoi utiliserait-il quelque chose comme ça en plus de ça ?

Plutôt, Cale avait mis l’eau dans le “Collier Absorbant”, que Lock avait ramené.
Cale ajouta prudemment.

« Cependant, il y a une limite à la quantité que je peux utiliser, donc je ne sais pas si ce sera suffisant.
– Ah. »

Litana poussa un petit cri. Elle ouvrit et referma sa bouche plusieurs fois avant de demander prudemment.

« Cela sonne comme un pouvoir précieux. Est-ce vraiment raisonnable de l’utiliser pour nous ? »

Cale fit beaucoup d’efforts pour empêcher les commissures de sa bouche de monter.
Il y avait définitivement une limite à la quantité qu’il pouvait utiliser.

‘C’est limité à éteindre un feu d’environ la taille du Continent de l’Ouest ?’

Tant que Cale n’éteignait pas un feu qui brûlait le continent dans son entièreté, il en avait assez pour lui durer toute une vie. Néanmoins, ce n’était pas comme s’il lui avait menti.

« Ah, comment est-ce que je dois vous adresser ?
– …Vous pouvez m’appeler Lina. »

L’un de ses subordonnés se raidit. Cale prétendit de ne pas le remarquer et prononça le faux nom de Litana.

« Miss Lina.
– Oui ?
– Il n’y a pas plus ou moins précieux lorsqu’il s’agit de pouvoirs. Je pense que la chose la plus importante est la façon dont on les utilise. »

Litana et ses subordonnés pouvaient voir que les yeux de Cale étaient plus clairs que jamais.

« Si je peux utiliser ce pouvoir qui est mien pour sauver la nature, les animaux, les plantes, ainsi que les gens et leur gagne-pain, je crois que je dois définitivement l’utiliser. »

Litana commença inconsciemment à serrer les poings. Son cœur battait la chamade.

« Bien sûr, maintenant que le pouvoir m’a reconnu en tant que maître, je dois me rendre personnellement sur place pour pouvoir l’utiliser. Ça pourrait prendre un peu de temps et vous gêner.
– …Vous devez vous rendre près du feu pour l’utiliser ?
– Je pense qu’à l’intérieur directement pourrait être difficile, mais être assez proche devrait suffire. »

Cale pouvait voir Litana se renfrogner. La gratitude et la tristesse emplissaient son cœur. C’était pareil pour ses subordonnés. Bien sûr, les deux se méfiaient toujours de Cale, mais ils étaient tout de même reconnaissants envers Cale.
Cale enfonça le dernier clou.

« Je serai très heureux si mon pouvoir peut être utile. Je veux aider et sauver tout le monde. »

‘- Ce n’est pas l’humain faible que je connais. Non, tu es une bonne personne, mais quand même, ce n’est pas comme d’habitude. Dans tous les cas, sauver des gens est une très bonne action !’

L’enfant de quatre ans devint chaotique avant d’arriver à une conclusion. De l’autre côté, Ohn bailla juste et détourna son regard de Cale.

« Merci infiniment. »

Cale fit un sourire modeste en réponse. Toutefois, ses yeux observaient froidement Litana et ses subordonnés.

Litana était venue dans la forêt, laissant derrière elle la jungle et les habitants qu’elle devait protéger, avec une seule source d’espoir. Ils étaient restés coincés là deux semaines sans résultat.
Pour eux, Cale n’était pas différent du dragon de légende.

« Comment pourrions-nous vous repayer pour votre gratitude ?
– Gratitude ? Non. Je n’ai rien encore fait. J’ai juste l’impression d’avoir été attiré dans cette forêt pour cette exacte raison. »

Litana admirait Cale, qui n’avait pas une once d’avarice. Il semblait vraiment être une bonne personne.
Rendre une vengeance dix fois, et rendre une bonne action du mieux qu’elle pouvait.

« Monsieur Cale, je veux tout de même vous témoigner ma gratitude d’une façon ou d’une autre. Vous allez nous guider hors de cette forêt et vous rendre à l’incendie pour utiliser un pouvoir limité. Nous ne pouvons pas accepter votre bonne volonté sans donner quelque chose en retour.
– Non, je n’ai vraiment besoin de rien. »

Cale fit une expression embarrassée. Il sembla alors contempler quelque chose l’espace d’un instant avant de claquer des mains comme s’il avait pensé à quelque chose.

« Ah ! »

Il avait l’air embarrassé en s’adressant à Litana et ses subordonnés.

« J’ai lu à propos de la Section 1 dans un livre sur la Jungle. J’ai lu que la combinaison de la jungle verdoyante et les côtes claires étaient magnifiques. Ça disait que le coucher de soleil là-bas était superbe. Je me rappelle avoir pensé que ce serait génial si je pouvais avoir une villa dans la section 1 en lisant cela. »

La section 1 était la section actuellement en feu.
Les côtes orientales de la section 1 étaient remplies de matériaux rares, comme l’or.

Dans le roman, le shaman du continent oriental avait fini par éteindre le feu dans environ un mois. Le shaman s’était rendu sur la côte pour récolter un peu d’eau de mer et finit par trouver une mine d’or.

Cette mine d’or était juste la surface d’un dépôt de “Pierres Magiques”.
Ce n’était pas une véritable mine, mais juste une pile de Pierres Magiques de la plus haute qualité. Le shaman l’avait gardé secret avant de tout rassembler et de s’enfuir.

« Pourrais-je me rendre dans la section pour admirer le coucher de soleil une fois le feu éteint ? »

Litana perdit soudainement ses mots. La magnifique côte de la section 1. Toutefois, cette partie était également ravagée par les flammes. L’homme en face d’elle devait savoir que, même après que le feu soit éteint, la vue serait terrible. Toutefois, le fait qu’il ne demande pas de terres ou d’argent mais juste d’aller visiter était ce qui la surprenait.
Ce fut pourquoi elle fut la première à le proposer.

« Je ne pense pas que juste le voir est suffisant.
– Pardon ?
– Je vous construirai une villa là-bas rien que pour vous. Si vous n’êtes pas satisfait de la section 1, je la construirai n’importe où dans la Jungle pour vous.
– N-non, ce n’est vraiment pas nécessaire. C’est trop ! Je suis vraiment satisfait avec ma proposition. »

Cale devait se faire violence pour empêcher sa bouche de sourire.

« Non, je construirai une villa pour vous.
– Ah, puisque vous insistez… »

Cale eut une expression de “il n’y a rien que je puisse faire” en répondant.

« Si je suis capable d’éteindre le feu, la villa est de trop. Puis-je juste demander un petit bout de terre où je pourrai construire une villa ? »

Litana pouvait voir que même si Cale avait dit venir d’une petite famille noble, ce n’était probablement pas le cas. En se basant sur les matériaux de ses vêtements, la taille de son sac magique, ainsi que son élégance, il était définitivement quelqu’un qui pouvait aisément acheter des choses telles que des villas ou des terres.

« Oui, bien entendu. Je vous donnerai autant de terres que vous désirez. De fait, j’insiste. Je serai satisfaite seulement si vous acceptez. »

‘Bien.’

Cale contint sa joie et poussa un soupir en hochant la tête.

« Oui, je vous en informerai. »

Il faisait comme s’il n’avait aucun intérêt dans les terres de la Jungle, mais avait accepté, puisque Litana avait insisté. Cela fit Litana décider que, si tout se passait bien, elle donnerait plus que ce que Cale voulait pour payer cette dette de gratitude.
Cale connaissait très bien la nature de Litana. Cale et Ohn se regardèrent pendant qu’il caressait la tête de cette dernière.

‘Ton but est la terre, n’est-ce pas ?’

Le regard d’Ohn semblait lui poser cette question, mais Cale prétendit ne pas remarquer en ouvrant son sac magique.

« Désirez-vous quelque chose à manger ? Vous avez tous l’air un peu affaiblis.
– Ah, oui. »

Cale sortit la nourriture que Beacrox lui avait préparé du sac. Il connaissait la façon la plus simple de mettre quelqu’un de son côté.

‘Quelqu’un qui te nourrit est une bonne personne.’

C’était également de cette façon qu’il avait gagné la confiance de Choi Han. Cale toucha la couverture que le subordonné de Litana lui avait passé et s’exprima.

« Vous pouvez le traiter comme le prix de cette couverture. Partageons un repas ensemble et nous bougerons demain. »

L’atmosphère passa de détendue à très amiable.

« Premièrement, nous retournerons au village où mon groupe se trouve et traverserons la forêt pour rejoindre la Jungle. Allez-y servez-vous et mangez. »

Cale continua d’en rajouter une couche pour Litana et ses subordonnés.

« Vous ne pouvez pas avoir de forces pour sauver la Jungle si vous ne mangez pas. »

Les mots de Cale firent Litana et ses subordonnés penser à toutes les personnes qui les attendaient. Tandis que Cale, lui, pensait aux Pierres Magiques qui l’attendaient.

Litana regarda la nourriture qui était encore chaude et appétissante parce qu’elle était restée dans le sac magique et attrapa la fourchette que Cale lui tendait. Elle se mit alors à marmonner.

« La légende n’était pas très loin.
– Vous avez dit quelque chose ? »

Cale avait tout entendu, mais prétendit comme s’il n’avait rien entendu.

« Non, rien du tout. C’est délicieux, Monsieur Cale.
– Vous m’en voyez ravi. »

Litana et ses subordonnés furent capables de passer une nuit remplie et détendue pour la première fois en deux semaines. Ohn observa Cale, qui les regardait avec satisfaction avant de pousser un soupir.

***

« Mr. Cale, c’est formidable.
– N’est-ce pas ? Ohn est géniale. »

Cale observa Litana et ses subordonnés, qui suivaient derrière lui. Regarder ces six personnes sous le soleil rendait facile de deviner qu’ils étaient de puissants guerriers.
Il y avait deux types de guerriers dans le continent austral. (TLDR : En coréen, il y a deux mots différents utilisés pour le terme “guerrier”, Moosa et Junsa, qui se traduisent tous deux en guerrier, nous faisant utiliser deux mots différents.)
Quelqu’un comme Tonka, était du type du combattant, tandis que les Chevaliers Nordiques étaient plus de celui des guerriers. Les habitants de la Jungle étaient un mix des deux. Ils étaient bons à la fois au combat et à entraîner leurs arts martiaux ou leur maîtrise d’armes.

« Miss Lina, nous sommes presque au Village d’Hoik. »

Cale pouvait voir Litana et ses subordonnés resserrer les manteaux de pluie autour d’eux après avoir entendu ses paroles. Ils avaient fini par soudainement traverser la frontière, donc ils se couvraient autant que possible avec leurs manteaux bleu foncé.

Litana plus spécialement s’assura de couvrir ses cheveux noirs. La famille royale avait une chevelure noir de jais. Puisqu’elle était de petite taille pour quelqu’un du Sud et travaillait dûr pour masquer son identité, c’était assez dûr pour qui que ce soit de deviner qu’elle était une puissante guerrière.
Toutefois, Cale connaissait la vérité.

‘Un niveau en dessous de Choi Han.’

Elle était beaucoup plus forte que Tonka. Un niveau en dessous de Choi Han signifiait qu’elle était très forte. Une fois qu’elle montait sur sa panthère noire et utilisait ses lances, personne ne pouvait l’attraper. Elle était telle la faucheuse de la mort pour ses ennemis, même en plein jour, en se déplaçant à travers la jungle qui était assombrie par les foliages. C’était de cette façon qu’elle était devenue la Reine qui avait unifié la Jungle.

Le dirigeant de la Jungle devait être à la fois empathique et puissant. Il devait protéger leur tribu.

« Nous sommes presque arrivés. »

Cale pouvait sentir le groupe de Litana derrière lui alors qu’il s’avançait de nouveau. Ohn contrôlait le brouillard pour leur ouvrir la voie.
Le brouillard commença à s’amenuiser.

« Ah. »

Les subordonnés de Litana s’écrièrent. Ils pressentaient qu’ils pouvaient enfin sortir du “Chemin de Non Retour”. Cale continua juste de marcher en silence.
Litana et les siens firent encore plus confiance à Cale en le voyant emprunter le chemin de façon si détendue.

*Plop. Plop.*

La pluie tomba sur le nouveau manteau de pluie que Cale avait reçu de Litana.

‘-Nous sommes arrivés.’

Finalement, le brouillard se leva et ils purent voir l’entrée du Village de Hoik. Il était de retour.

« Ha. »

Un rire similaire à un cri s’échappa de la bouche de Cale.

*Meeeow !*

Ohn sauta hors des bras de Cale et se mit à courir.

*Meeow !*

Hong se mit également à courir vers elle. La fratrie se rentra dedans et ils commençèrent à se frotter les joues l’un contre l’autre. Cale avait les bras croisés en regardant les deux chatons avant de se renfrogner après avoir vu les personnes qui se tenaient près de la plaque.

« Pourquoi est-ce que vous êtes tous sous la pluie ? »

Hans, Choi Han et Rosalyn l’attendaient tous. Aucun d’entre eux ne répondit, et plutôt, firent tous comme s’ils ne l’avaient pas entendu.

« Jeune Maître-nim, en tant que majordome adjoint, je ne pouvais pas aller dormir. »
« Cale-nim, il fait froid. Qui sont les personnes derrière vous ? »
« Jeune Sire Cale, avez-vous fait bon voyage ? »

Cale décroisa les bras et se dirigea vers eux. Il se tint devant eux et parla.

« Je suis de retour. »

Cale ne voulait pas voir les sourires sur leurs visages, donc il se détourna. Son regard se porta sur les personnes qui l’observaient. C’étaient les familles des personnes qui s’étaient aventurées et n’étaient jamais revenues.

Cale se dirigea vers le vieil homme qui était assis à côté de la plaque. C’était le même homme qui l’avait prévenu de ne pas rentrer dans la forêt. Il s’agenouilla ensuite devant le vieil homme. Les yeux du vieil homme tremblaient d’incrédulité.

Cale s’adressa au vieil homme, empli de confiance.

« Vieil homme. »

Cale, non, Kim Rok Soo, savait ce qu’il était d’attendre quelque chose qui n’allait jamais revenir. Il savait que ses parents étaient morts, mais, à un certain point, il avait espéré qu’ils reviendraient s’il attendait assez longtemps. Cale regarda directement dans les yeux du vieil homme.

« Il n’y a pas de dragon. »

La légende n’était plus.

Les yeux du vieil homme commencèrent lentement à pleurer. Le vieil homme fixa le sol en silence avant d’hocher la tête encore et encore. Cale dépassa le vieil homme et les autres avant d’ajouter quelque chose avec nonchalance.

« J’ai vu quelques vêtements et des squelettes dans la forêt. Je peux les ramener si vous voulez. »

C’était la seule chose que Cale pouvait faire pour eux.

Il retourna à son équipe avant de parler à Choi Han et les autres, qui regardaient entre lui et le groupe de Litana à tour de rôle, qui portaient un style de vêtements différents.

« Rassemblez nos affaires. »

Il pointa la forêt du doigt.

« Nous allons nous rendre dans la Jungle. »

Le feu qui enveloppait l’entière section 1 de la Jungle. Il était temps pour Cale de contenir ce feu à lui seul.

 

<< Previous Chapter | Index | Next Chapter >>

Bookmark (0)

No account yet? Register

About TCF_TL_FR

Beware of the infamous cats from the Hénituse Household! A, Catto n°1: Cussing Cat, the most cat of us all. E, Catto n°2: Innocent Cat, the most flowery and sociable cat. L, Catto n°3: Bookworm Cat, the cat quietly judging people behind her books.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *