Pourriture de la Famille du Comte – Chapitre 55 – En train de réfléchir (3)

Tonka, qui avait un regard fou dans ses yeux, tenait un gourdin dans sa main qui faisait un bruit vicieux en coupant l’air. Cale n’avait aucune idée où il s’était procuré une telle chose.

« C’est toi ? »

Tonka lécha ses babines avant de s’approcher de la Baleine à Bosse. Même face au Tonka proche de 2 mètres, Tonka semblait minuscule en face de la Baleine.

« Héhé, c’est la première fois que je vais me battre contre une baleine. »

Tonka ne semblait pas savoir que cette Baleine était un homme-bête. Il voulait juste le combattre parce qu’il semblait être fort. Tout ce qui remplissait sa tête était puissance et combat.

C’était pourquoi la Baleine à Bosse méprisait Tonka.

Cale continua simplement de s’accroupir dans un coin en les regardant.

‘- Qu’est-ce que tu fais ?’

La question extrêmement curieuse du Dragon Noir résonna dans la tête de Cale, mais Cale s’était déplacé à une distance de sécurité avant de s’accroupir.

‘Une crevette se blesse lorsque des baleines se battent.’*

Cale qui était plus faible qu’une crevette, ne voulait pas être blessé par leur combat.

« Peut-on même battre une baleine à mort ? »

Les yeux de Tonka se mirent à pétiller. Il frappa ensuite le sol avec son pied. Une fois qu’il eut fait ça, son corps s’éleva instantanément dans les airs.

« Waouh. »

Cale regardait avec admiration avant de reculer davantage.

Le gourdin de Tonka commença à se diriger vers la Baleine à Bosse. C’était à ce moment que Cale put voir comment une baleine ricanait. Un coin des lèvres de la Baleine à Bosse se leva tandis que la Baleine se mit à bouger.

Le corps long et large de 15 mètres se tordit instantanément avant que la large queue s’aplatit vers Tonka. Cependant, Tonka avait réussi à changer de direction dans les airs avant d’atterrir soigneusement.

*Boum !*

Le rocher duquel Tonka venait de sauter a été détruit par la queue de la Baleine.

*Splaaaaaaaaaaaaaaaaaf-*

Une large vague avait été créée de l’attaque de la Baleine et elle trempa Cale ainsi que le reste du rivage.

‘Putain. Je ressemble à un rat qui a été trempé par la pluie.’

Néanmoins, Cale garda sa bouche fermée. L’impact de ce rocher détruit et du Tonka taré était trop grand.

« Mouahahahaha. Génial, juste génial ! Allez ! »

Tonka sautait sur place pour que la Baleine l’attaque encore. Tonka courut rapidement vers la queue de la Baleine et balança son gourdin une nouvelle fois vers le bas. Au lieu d’éviter l’attaque, la Baleine leva juste sa queue pour attaquer Tonka.

*Boum !*

Ce n’était pas le bruit qui résulterait d’un humain qui entrerait en contact avec une Baleine.

*Boum.*

Avec un grand bruit, Tonka revint au sol. Le gourdin dans ses mains avait été désintégré.

« Je savais que je n’aurait pas dû utiliser quelque chose comme un gourdin. Se battre est le mieux lorsqu’on n’utilise ses poings ! Hahahaha ! »

Cale se mit à réfléchir pendant qu’il regardait ce lunatique continuer de se battre.

‘À ce rythme, tout le monde va venir ici.’

Cale pensait que les habitants connaissaient peut-être déjà ce qu’il se passait. Que pouvait-il y faire ? Que pouvait-il faire pour s’éclipser discrètement ? Cale ne se souciait pas de s’ils se battaient ou non.

C’était à ce moment.

« Noona ! Si tu continues à te battre, cet homme généreux va être blessé ! »

La Baleine minuscule arriva finalement à l’île.

Tonka sursauta instantanément.

« … Cette baleine minable parle ? »

La Baleine à Bosse fronça des sourcils en entendant ce commentaire et toisa Tonka. Une voix magnifique s’en suivit.

« Tu as appelé mon petit-frère minable ? »

Tonka devint d’autant plus choqué alors qu’il cria.

« Celui-là peut parler aussi ? »

C’était un désastre complet. Cale pouvait voir les épaules de Tonka monter et descendre par l’excitation.

« Ho ho, vous devez être des Homme-Bêtes ! Des Homme-Bêtes ! Ҫa va être fun ! »

Tonka ne rigolait plus à voix haute. Néanmoins, le sourire sur son visage montrait qu’il était à un niveau maximum d’excitation.

À ce moment, Cale put voir que la Baleine à Bosse jeta un coup d’œil dans sa direction. Il vit ensuite que les yeux de la Baleine s’étaient mis à trembler.

Cale, l’humain qui était accroupi sur le sol couvert d’eau de mer et de poussière de roche, tout en regardant vers Witira, l’Homme-Bête Baleine à Bosse.

Son cœur s’était mis à trembler en tant que gardienne de l’océan qui protège les créatures faibles.

Paseton s’interposa entre les deux et commença à parler.

« Noona, je suis encore en vie.
– Paseton. »

La Baleine à Bosse se mit à se renfrogner. Ses yeux se mirent à larmoyer.

Paseton regarda Tonka avant de rapidement mettre sa nageoire hors de l’eau et de la pointer vers Cale.

*Splatch. Splatch.*

L’eau éclaboussa en suivant le mouvement de Paseton et les gouttelettes d’eau atteignirent le visage de Cale.

« Ce monsieur est la personne qui m’a sauvé lorsque je souffrais du poison de sirène. »

Les pupilles de la grande Baleine à Bosse tremblèrent. La petite Baleine s’approcha le plus possible de l’île et examina Cale.

« Oh non, vous êtes complètement trempé. Je suis aussi désolé pour toute cette poussière de roche. J’allais venir vous rendre visite ce soir pour vous remercier. »

Cale balaya la poussière de roche et répondit.

« Ce n’est pas grave. Tu vas mieux maintenant ?
– Oui Monsieur. Je suis presque entièrement rétabli maintenant, grâce à vous. »

La bouche de la Baleine à bosse anxieuse se décrocha un peu. C’était à ce moment.

« Tu peux pas te distraire quand tu te bats contre moi ! Tu veux mourir ?! »

Tonka sauta vers l’homme-Bête Baleine à Bosse, Witira et balança son poing. Toutefois, son poing ne parvint pas à toucher la Baleine à Bosse. C’était parce que la Baleine disparut.

*Shhhhhhhhhhhhh.*

De la vapeur d’eau remplit la zone où la Baleine à Bosse se trouvait. Une femme fit un pas sur l’île depuis l’intérieur de la vapeur d’eau.

*Tac. Tac.*

La femme qui s’était avancée avec des talons cliquant était Witira dans sa forme humaine.

« Noona ! »

Paseton interpella Witira.

Sur le coup, Cale était un peu surpris.

‘Ce n’est pas simplement au niveau où les elfes ressembleraient à des calamars !’

Witira était ce qu’on appellerait une beauté éclatante. Elle était extrêmement magnifique que comparée à elle, les elfes ressembleraient à des cafards. C’était au point où Cale se demandait comment une personne pouvait être aussi magnifique.

Cheveux bleus et yeux bleus. S’il y avait un concours de la plus magnifique existence dans l’océan, ce serait probablement la personne en face de Cale à cet instant.

Le Dragon Noir se mit à parler dans la tête de Cale à ce moment.

‘- … Les dragons sont bien plus cool. Quand un dragon devient humain, je suis sûr qu’ils sont encore plus magnifiques et attrayants. La forme humaine des dragons est probablement la meilleure dans le monde.’

Cale ignora complètement le Dragon Noir et recula. Bien que la forme humaine des Baleines à Bosse était magnifique et charmante, celles-ci n’en restent pas moins violentes et puissantes sur terre. Witira se mit à parler tandis que Cale avait commencé à s’inquiéter.

« … Ne vous enfuyez pas, s’il-vous-plaît. Je ne vous blesserai pas.
– Ma sœur est quelqu’un qui tient parole. »

Paseton se transforma bien assez tôt et s’approcha aussi de Cale. Witira pouvait voir que le pantalon de Paseton était arraché au niveau de ses mollets et elle pouvait voir des cicatrices en dessous. De la colère se refléta à nouveau dans ses yeux.

 

<< Previous Chapter | Index | Next Chapter >>

Bookmark(0)

No account yet? Register

About TCF_TL_FR

Beware of the infamous cats from the Hénituse Household! A, Catto n°1: Cussing Cat, the most cat of us all. E, Catto n°2: Innocent Cat, the most flowery and sociable cat. L, Catto n°3: Bookworm Cat, the cat quietly judging people behind her books.

Leave a Reply

Your email address will not be published.