Pourriture de la Famille du Comte – Chapitre 42 – Je ne sais pas, je ne sais pas (3)

Cale cacha la sensation de froid et les tremblements, et demanda.

« Et donc ? »

Ron était sur le point de refaire le sourire bénin sur son visage après avoir entendu son petit chiot de jeune maître parler dans sa voix rude et ennuyante habituelle, mais le réprima et prit la parole.

« Et donc, je vais tuer des gens.
– En laissant ton fils derrière ?
– Oui Jeune Maître.
– Est-ce que le renard est une personne ? »

Cale savait comment l’assassin Ron souriait. C’était un sourire très fin, avec juste les commissures de ses lèvres légèrement relevées. C’était un sourire qui laissait penser à quiconque voyait Ron qu’il valait mieux qu’il ne sourit pas du tout. Ron répondit extrêmement satisfait.

« C’est exact. Je dois aller tuer un groupe de renards. »

Mais sa voix était froide.

« Les déchirer en morceaux. »

Ce serait soit le corps de Ron déchiré en morceaux soit ceux de ses cibles déchiquetées en morceaux. Cela ne pouvait être que l’un de ces deux scénarios.

Cale eut des frissons à la phrase, “les déchirer en morceaux”. Il commença alors à contempler.

Ron pouvait voir que Cale se tenait là sans dire quoi que ce soit pendant un moment. Son petit chiot de jeune maître s’exprima finalement après avoir soupiré de nombreuses fois.

« … Vas-y et reviens. »

Le sourire disparut du visage de Ron. Cale, qui était déjà dans ses pyjamas, s’allongea dans le lit et continua de parler.

« Je dirai à Hans que tu prends un congé. Envoie-moi des rapports de temps à autre. Tu peux recevoir de l’argent de la Guilde Marchante Flynn avec ta plaque d’identification. Et pourquoi est-ce que tu laisserais Beacrox avec une pourriture telle que moi ? C’est un adulte. Il choisira ce qu’il veut faire de sa vie. »

Cale décida de penser facilement. Il n’y avait aucun besoin pour Ron d’être avec Choi Han pour le moment. Maintenant que Lock était capable de se transformer dans un état berserk contrôlé, Choi Han s’en sortirait sans la force de Ron ou de Beacrox.

Mais, pour Choi Han, et plus important, pour que la région Nord-Est du Royaume de Roan soit en paix, Ron était nécessaire une année plus tard.

« Toutefois, la durée de ton congé est seulement d’un an. »

Cale s’appuya contre son oreiller et continua.

« Profite de tes vacances. »

‘Puisque j’ai du travail pour toi dans un an.’

« Ne te blesse pas durant cette période. »

Cale étira ses deux jambes, pensant qu’il avait emmagasiné des rêves merveilleux pour l’année suivante. Il regarda ensuite Ron et tressaillit.

Le vieil homme, qui était resté silencieux, était actuellement en train de rire discrètement. Cette scène vicieuse fit Cale trembler sous le drap.

‘Qu’est-ce qui se passe ?’

L’expression de Cale se figea.
Ron continua de rire silencieusement sans regarder Cale.

‘Je pensais que ce petit roublard était un enfoiré, mais moi, Ron Molan, est celui qui est un enfoiré.’

Comme un chien qui regardait son maître. Ron pensait qu’il était comme un chien, et répondit.

« Jeune Maître, est-ce que des rapports mensuels seront suffisants ?
– Oui. Fais comme tu veux. »

Tel un assassin, Ron ouvrit la porte et quitta la pièce sans émettre un seul bruit. Il dit une dernière chose avant de fermer la porte.

« Je vous reverrai dans un an, Jeune Maître. »

Sans attendre la réponse de Cale, Ron ferma la porte. Cale s’endormit rapidement, rassuré par le fait qu’il serait libéré de Ron pour un an.

***

L’aube arriva, et six personnes se tenaient devant Cale. Certains, il les avait personnellement appelés, et d’autres s’étaient réunis par l’intermédiaire de Choi Han.
Cale regarda vers Rosalyn, et commença à parler.

« Miss Rosalyn, les cheveux bruns vous vont bien. »

Rosalyn n’était pas totalement au courant de ce qui allait se passer aujourd’hui, mais comprenait la gravité de la situation après avoir entendu les mots “bombes magiques”, et décida d’aider. Cale lui avait également promis quelque chose en retour pour son aide.

« N’est-ce pas ? J’ai pensé que ça me permettrait de me lâcher plus facilement. »

Rosalyn avait teint ses cheveux et ses yeux en brun avec de la magie. Ohn et Hong se tenaient à côté d’elle.

« Lock, tu devrais être capable d’utiliser la force physique d’un loup sans te transformer, n’est-ce pas ?
– Oui, Monsieur. C’est possible. »

Lock se tenait également là nerveusement. À ses côtés se tenaient le Dragon Noir et Choi Han.

Cale les divisa en deux équipes. L’Orbe Noir avait déjà été positionné par Choi Han hier, donc les deux équipes devaient chacune trouver et s’occuper des quatre bombes.

« Miss Rosalyn et Lock seront une équipe. Choi Han, Dragon, Ohn et Hong seront l’autre équipe. »

Rosalyn eut une expression confuse sur son visage après avoir entendu la composition des équipes. Lock afficha la même expression sur son visage.

« Et vous, jeune Maître Cale ? »

Choi Han, le Dragon Noir, Ohn et Hong répondirent tous à la question.

« Cale-nim est, un peu, hum, sa force physique est…
– Faible.
– On n’a pas besoin de lui.
– Il est inutile.
– Ah. »

Rosalyn s’écria et regarda Cale. Lock semblait également très surpris. Cependant, Cale passa les objets qu’il avait empruntés à Billos, à Choi Han, et répondit plein de confiance.

« Je suis faible et ne serait qu’un poids mort. Je dois également me préparer pour la célébration dès le lever du soleil, donc je pourrais difficilement me joindre à vous. »

Ils allaient utiliser le court instant durant lequel les gardes de nuit échangeaient avec ceux de jour pour entrer dans les zones où les bombes se situaient et commencer à les désarçonner. Après cela, pendant que l’Orbe Noir était actif et causerait une perturbation de mana, ils devront tous attendre à leurs emplacements désignés pour observer les membres de l’organisation secrète et la situation sur la place.

La célébration de l’anniversaire était programmée pour commencer à 9h du matin.

Cale regarda sa montre avant de s’adresser de nouveau aux six.

« Sur ce, mettez-vous au travail s’il vous plaît. »

Il ajouta.

« N’oubliez pas de ramener les bombes magiques désarçonnées. »

Rosalyn sourit au commentaire de Cale.

« Vous avez promis de me donner l’une d’entre elles.
– Bien sûr.
– Cela devrait être suffisant pour payer mes services. »

C’était définitivement suffisant. Cale regarda vers la terrasse, qui était maintenant plus utilisée en tant que porte que fenêtre, et ouvrit la fenêtre. Une fraîche brise nocturne remplit la pièce alors que les six individus quittèrent la chambre de Cale via la terrasse.

Certains partirent avec de la magie d’invisibilité tandis que d’autres partirent avec une vitesse fulgurante. Cale les regarda partir et se dit qu’ils étaient tous très puissants.

Il était maintenant seul dans la pièce.

*Ooooooooong-*

Cale caressa lentement le large bouclier et les ailes argentées qui apparurent en face de lui. Même si quelque chose d’inattendu se produisait, il ne mourrait pas tant qu’il aurait ce bouclier.

« … J’utiliserai une petite portion de sa puissance si j’en ai besoin. »

Cale tapota le bouclier, qui semblait encore plus sacré après avoir reçu l’emblème de cœur engravé et décida de l’utiliser sans être remarqué si le besoin se faisait ressentir.
Cale s’assit sur le sofa et s’entraîna à utiliser juste une petite portion du pouvoir du bouclier, avant de remarquer son reflet dans le miroir.

‘Cela devrait être bon.’

Le mage buveur de sang. Il était dit que cette personne rentrait dans une folie à la vue de la couleur rouge. C’était pourquoi, dans le roman, le mage devint fou après avoir vu Rosalyn pour la première fois, disant qu’il devait couper la tête de Rosalyn pour prendre sa chevelure et ses pupilles rouges.

Cale repoussa ses cheveux, qui étaient encore plus vifs que ceux de Rosalyn, et se mit à réfléchir.

‘Quelles sont les chances que je sois dans la vicinité de ce lunatique ?’

Même si quelque chose comme ça se passait, il devait juste dire à Choi Han de tuer. Cale n’était pas inquiet du sort de sa propre tête. Cale se détendit et attendit le moment où Ron venait le réveiller. Une fois Ron arrivé à l’heure habituelle, Cale se mit à parler.

« Aujourd’hui sera ton dernier jour à mon service.
– Je peux le faire de nouveau dans un an. »

Cela sonnait affreux aux oreilles de Cale. Il planifiait d’envoyer immédiatement Ron aux côtés de Choi Han après son retour dans un an. Cale était excité à l’idée de se débarrasser de deux bagages aujourd’hui, et parla avec un cœur léger.

« Il est temps de se préparer. »

Cale fit toutes les préparations et se dirigea vers le palais. Tous les nobles participants étaient supposés arriver ensemble. Le Dragon Noir allait venir au palais pour faire un rapport de la situation.

Une fois toutes les préparations complètes, Cale monta dans un carrosse situé en face de la porte principale de la résidence. Ce n’était pas le carrosse Hénituse, plutôt, il allait voyager accompagné aujourd’hui.

« Pourquoi vouliez-vous m’accompagner ? »

Amiru répondit avec un sourire calme, alors que Cale posait la question en montant dans le carrosse. Amiru l’avait contacté et avait demandé à Cale de l’accompagner aujourd’hui.
Elle alla droit au but, puisque Cale avait fait pareil sans même prendre la peine de la saluer.

« Jeune Sire Cale, que pensez-vous d’une base navale construite sur notre territoire ? »

Cale commença à sourire.

“Ça ne s’est pas très bien passé, même avec toi restant tranquille.”

Il avait déjà reçu une lettre d’Éric l’informant que la discussion sur l’investissement touristique ne s’était pas très bien passée. Éric lui avait transmis que Gilbert et Amiru étaient très déçus. Toutefois, Amiru ne semblait pas être très déçue. De fait, elle semblait avoir pris une décision à propos de quelque chose, quelque chose de grand.

Il la regarda et prit la parole.

« N’avez-vous pas déjà pris votre décision, jeune Miss Amiru ? »

Amiru hocha légèrement la tête.

« Oui. Je ne pensais pas que ce soit une décision que je puisse prendre seule, donc j’ai contacté ma mère. Je prévois d’en parler avec jeune Sire Gilbert également aujourd’hui. »

La création d’une nouvelle base militaire. Quelque chose comme ça n’était pas facile à accomplir. L’argent n’était pas le problème, c’était plus vis-à-vis des relations de pouvoir entre les territoires qui allaient poser problème. Plus spécialement dans des temps paisibles comme maintenant.

C’était pourquoi la couronne allait porter ses yeux sur le Nord-Est. L’Est était le seul accès à l’océan, mais, plus important, il y avait une balance de pouvoir dans l’Est. Il serait difficile pour les nobles des autres régions d’influencer une telle base.

« Alors les inquiétudes de la jeune Miss sont que l’influence de la couronne se renforce dans votre territoire à cause de cela ?
– Oui. »

Amiru donna une réponse courte, avant de poursuivre.

« C’est pourquoi j’ai demandé à passer du temps avec vous aujourd’hui. »

Cela voulait dire qu’il y avait quelque chose dont elle voulait parler avec lui. Cale s’appuya sur le dossier de son siège, et demanda dans une position confortable, comme s’il était dans son propre carrosse.

« Je suis curieux de savoir quelle est votre question, mais je crois que je dois vous dire quelque chose avant. »

Il savait pourquoi Amiru était là.

« Toute décision prise regardant les fonds de la famille Hénituse est décidée uniquement par mon père. Un pourriture tel que moi n’a aucun pouvoir de décision. »

La famille royale accorderait la permission de construire une base navale et investirait d’énormes sommes d’argent. Naturellement, la possession de la base navale serait alors passée à la famille royale.
Lorsque l’on bâtissait une base militaire qui était hors de la capitale, il y avait beaucoup de contrats entre la famille royale et les nobles pour la possession et autres logistiques de la base militaire.

Il y avait une différence concrète dans la main-d’œuvre et les fonds entre utiliser l’emplacement en tant que base militaire ou en exploitant les falaises et l’océan juste pour le tourisme.

Les familles d’Amiru et Gilbert étaient, honnêtement parlant, juste moyennes en termes de richesse, manquant à la fois les fonds et la main-d’œuvre pour un tel projet.

C’était ce qu’Amiru voulait empêcher. Cela voulait dire qu’il n’y avait qu’une méthode.
Emprunter de l’argent à quelqu’un avec beaucoup d’argent.

« Est-ce vraiment le cas ? »

Le sourire d’Amiru semblait rempli d’intelligence. Elle était entrée dans le salon du prince héritier durant la beuverie avec Éric et Gilbert après le départ de Cale.
Ce fut à ce moment qu’elle apprit que le prince héritier s’intéressait à la côte, même s’il n’était pas intéressé par le tourisme. Lorsqu’elle était retournée à sa résidence la même nuit, elle repensa aux paroles de Cale, et comprit ses intentions.

« Son Altesse Royale le prince héritier était méfiant du Royaume de Whipper et des royaumes du nord. J’ai pu le constater à travers notre conversation avec lui, donc j’ai récolté plus d’informations à la guilde d’informations. »

‘Je le savais.’

Cale pouvait déduire des paroles d’Amiru que le prince héritier et la famille royale savaient que le Royaume de Whipper allait bientôt subir une guerre civile, et que le Nord rassemblait ses forces.

‘Mais c’était imprévu.’

Les prises de décision d’Amiru étaient bien placées. La famille d’Amiru ne se portait pas très bien en ce moment, comptant beaucoup sur la famille d’Éric Wheelsman comme soutien. Cela avait dû coûter beaucoup de récolter des informations sur les royaumes étrangers à travers la guilde d’informations, mais sa volonté de dépenser cet argent pour vérifier une seule pièce d’information montrait sa personnalité.

Amiru regarda Cale, qui écoutait silencieusement, avant de continuer.

« J’ai entendu dire que le territoire Hénituse est en ce moment en train de renforcer ses murs. Je crois que la famille Hénituse sera intéressée dans le militaire, puisque c’est un territoire qui ne tolère aucune invasion. »

Cale hocha la tête à son commentaire.

« J’en parlerai à mon père.
– Nous enverrons également une missive officielle sur le sujet. »

Cale et Amiru se regardèrent et sourirent.

Si cette base navale devait être créée, la balance de pouvoir bougerait vers les quatre familles de Cale, Gilbert, Amiru et d’Éric. Si la famille Hénituse fournissait les fonds pour avoir une influence stable sur la base, la famille Hénituse recevrait plusieurs formes de soutien grâce à celle-ci.

Amiru hésita pendant un moment, avant de poursuivre.

« Je suis un peu inquiète à cause des tourbillons, mais il y a des passages qui ont été utilisés depuis des années, et les tourbillons serviront actuellement de défenses pour prévenir des invasions des nations étrangères. C’est pourquoi je veux essayer. »

Les tourbillons. Cale se retint de sourire dès qu’elle mentionna les tourbillons.

L’utilisation de ces tourbillons serait bientôt au bon vouloir de Cale.

‘Ne serait-il pas génial de construire une maison sur l’une de ces falaises et profiter du coucher de soleil dans le futur ?’

Ce serait difficile pour lui de rester dans le domaine Hénituse lorsqu’il passerait le contrôle à Basen. Le plan de Cale était de se cacher dans un coin reclus durant la guerre, et puis se diriger vers le territoire d’Amiru ou de Gilbert une fois la guerre finie pour construire une maison sur une falaise et se détendre en regardant la mer.

Ce serait un bon emplacement, puisque c’était également assez proche du territoire Hénituse.

« Merci pour votre aide, jeune Sire Cale.
– Ahahah, pour demander à une pourriture telle que moi de l’aide. Je n’ai aucun pouvoir, je délivre juste votre message à mon père. »

Cale balaya son remerciement, et se mit à rire. Cependant, Amiru ne croyait déjà plus en ses mots.

« Amiru, tu dois être prudente lorsque tu n’as pas de pouvoir. Toutefois, tu dois être audacieuse si tu veux gagner du pouvoir. »

C’était ce que sa mère, la cheffe du territoire Ubarr, lui avait dit lorsqu’elle avait approuvé la base navale. Amiru était similaire à sa mère. C’était pourquoi elle avait travaillé son audacité, tout en restant prudente. C’était également sa philosophie lorsqu’elle traitait avec les personnes.

« Que vous délivriez notre message pour nous est déjà suffisant. »

Amiru tendit la main vers Cale, et Cale la serra. Elle lâcha prise, avant d’ajouter.

« Visitez le territoire d’Ubar la prochaine fois. Il y a actuellement beaucoup d’endroits intéressants à voir.
– J’irai si j’ai la chance de m’y rendre. »

Le Son du Vent.

Cela deviendrait les talaria (TL Note : les sandales ailées d’Hermès) de Cale, et, à la fois, lui donnerait le contrôle sur des tourbillons qui pourraient servir d’attaques et de défenses. Cale pensa à la côte d’Ubarr, où ce pouvoir ancien était situé.

« J’espère que cette opportunité arrivera vite. »

Le carrosse arriva au palais sitôt qu’il eut dit cela. Cale descendit du carrosse et regarda les alentours. L’heure actuelle était 8 heures du matin.

Le personnel serait déjà à la Place de la Gloire pour préparer la célébration. Les Chevaliers Royaux autoriseraient l’entrée à la populace à 8h30, remplissant la place de monde.

Ce serait une situation où il serait difficile pour quelqu’un d’entrer ou de sortir. La célébration commencerait trente minutes après ça, et le groupe de Cale commencerait à chercher pour les individus cachés à partir de 8h30.

Des colliers, des sacs, des pendentifs.

Les bombes magiques seraient cachées sous toutes sortes de formes. Le groupe de Cale trouverait les personnes portant les bombes placées sur elles. Et puis, ce n’était pas important s’ils ne les trouvaient pas puisqu’elles se révèleraient d’elles-mêmes.

« Oh, vous êtes là ? »

Cale reçut les salutations d’Éric et Gilbert, avant de se tenir à leur côté avec Amiru.

« Tout le monde est venu tôt.
– Bien sûr. Nous commencerons à bouger à 8h05. »

Éric dit cela à Cale, tandis que ses yeux envoyaient un autre message à Cale.

“Reste tranquille également aujourd’hui.”

Cale hocha la tête en regardant les yeux d’Éric, et se ramentevit.

‘Je ne sais rien du tout.’

Dès qu’il eut cette pensée, le prince héritier apparut en face de Cale. Les nobles allaient suivre derrière le prince héritier aujourd’hui.

Il vit ensuite la personne qui arriva à côté du prince héritier, et couvrit sa bouche avec sa main. C’était parce qu’il ne pouvait s’empêcher de sourire d’un air satisfait.

« Oh mon dieu ? »
« Comment cela est-ce possible ? »

Le cri choqué d’Éric et les murmures des nobles remplirent l’endroit. Toutefois, Cale ne se souciait pas du tout de tout cela. Plutôt, il abaissa sa main et regarda droit devant. Cale établit un contact visuel avec la personne aux côtés du prince héritier.

Le fils aîné qui avait été mis de côté, Taylor Stan.

Il se tenait sur ses deux jambes à côté du prince héritier. Taylor fit signe discrètement avec ses yeux une fois qu’il eut remarqué Cale.

Au même moment, Cale put entendre la voix du Dragon Noir dans sa tête. Le Dragon Noir s’était introduit dans le palais pour donner un rapport sur la situation actuelle.

‘- Je suis là.’

Cale hocha légèrement la tête, et la voix continua.

‘- Nous désamorçons toutes les bombes qui sont actuellement stationnées aux endroits que nous avions trouvé. Nous les désamorcerons complètement à 8h55, comme prévu.’

Tout semblait bien se passer.

‘- J’y retourne maintenant puisque nous sommes occupés, faible humain. Utilise ton bouclier si ça a l’air de faire mal.’

Cale ne pouvait plus entendre la voix du Dragon Noir après cela. Il semblait être retourné rapidement pour aider les autres. Ce Dragon Noir mettait étonnamment tous ses efforts dans sa tâche dès que Cale lui donnait quelque chose à faire. Cela donnait envie à Cale de continuer à lui donner du travail.

‘Il ne devrait pas y avoir de raison pour moi d’utiliser le bouclier.’

Cale pensait qu’il n’aurait pas à utiliser le bouclier si les choses continuaient de cette manière.

« Toutes les préparations ont été complétées. »

L’un des chevaliers s’écria fort, et le prince héritier monta dans le Carrosse de la Parade Royale et s’adressa aux nobles qui montaient dans les carrosses royaux derrière le sien.

« Allons-y. »

Cale monta également à bord d’un carrosse royal. Le carrosse se mit bientôt en marche, et Cale s’assit là avec ses bras croisés en ayant une expression figée sur le visage.

« Ravis de vous rencontrer de nouveau. »

Un Taylor sans chaise roulante les salua.

« Ravie de vous rencontrer. Je suis Amiru Ubarr. »
« … Ravi de vous rencontrer. »

Taylor Stan, miss Amiru, et le sous-fifre de Venion, Neo Tolz avaient fini dans le même carrosse. Cale se demandait si le prince héritier les avait mis dans le même carrosse intentionnellement.

C’était au tour de Cale de s’introduire, mais Cale se contenta de s’asseoir silencieusement et regarda à travers la fenêtre. Une pourriture avait le droit d’être aussi grossière. Il s’assit là et regarda en direction de la Place de la Gloire.

Le chaos n’était pas loin.

 

<< Previous Chapter | Index | Next Chapter >>

Bookmark(0)

No account yet? Register

About TCF_TL_FR

Beware of the infamous cats from the Hénituse Household! A, Catto n°1: Cussing Cat, the most cat of us all. E, Catto n°2: Innocent Cat, the most flowery and sociable cat. L, Catto n°3: Bookworm Cat, the cat quietly judging people behind her books.

Leave a Reply

Your email address will not be published.