La Pourriture de la Famille du Comte – Chapitre 26 – Vous… (1)

Et pas juste trois personnes normales. Une était un dragon stupide, une autre une prêtesse déjantée qui voulait être excommuniée, et la troisième était un paria de la famille du Marquis Stan.

« Haaa. »

Cale ne pouvait s’empêcher de soupirer. Il abaissa sa tête avant de la relever de nouveau. Une fois cela fait, il put voir que c’était devenu beaucoup plus silencieux. Cale trouvait le silence étrange, et regarda en direction de Hans.

Hans sourit maladroitement, avant de discrètement faire signe au conducteur, Tom, et Taylor, qui regardait par la fenêtre du carrosse.

Taylor avait un sourire amer sur son visage et prit la parole.

« Si cela pose un problème pour votre groupe, nous partirons. »

Le fils aîné de la famille du Marquis, et le fils qui avait été éjecté de la famille. Après la paralysie de ses jambes, la vie de Taylor prit une autre tournure du jour au lendemain, d’une de luxure et de pouvoir, à une où sa famille lui fournissait juste le minimum nécessaire pour survivre.

Ces nobles, qui savaient que qui que ce soit d’autre que le successeur au titre de Marquis dans la famille Stan mourrait immédiatement, commencèrent à éviter Taylor, le voyant comme une nuisance. Ils l’ignoraient même délibérément en face de Venion et les autres enfants pour essayer d’attirer leurs faveurs également. La situation actuelle de Taylor était encore pire que celle d’un fils illégitime de la famille d’un baron.

Taylor savait à propos de Cale, le déchet de la famille Hénituse. Une luxueuse tortue dorée en tant que symbole, ainsi qu’un beau jeune homme avec une chevelure rouge. Il n’y avait personne d’autre que Cale qui remplissait cette description. Même quelqu’un comme le Comte Hénituse, qui n’avait pas rejoint de faction, pouvait trouver inconfortable d’être associé à quelqu’un comme lui. Ils étaient tous comme cela après que son corps ait été paralysé.

Taylor s’était rappelé la réalité de la situation après avoir entendu le soupir de Cale. Mais à ce moment.

« Pourquoi donc est-ce que vous partiriez ? »

Cale marcha vers le carrosse de Taylor avec une expression stoïque sur son visage.

« Ce n’est pas ma propriété. Je ne ferais pas quelque chose d’aussi enfantin alors que nous sommes tous deux des voyageurs. »

Cale et Taylor établirent un contact visuel l’un avec l’autre. Cale regarda ensuite rapidement l’intérieur du carrosse de Taylor.

‘Elle est là.’

La prêtresse déjantée, Cage, l’observait de l’intérieur du carrosse. Cale avait lu comme quoi ses malédictions étaient vraiment effrayantes. Certaines personnes disaient même que ses malédictions étaient du niveau d’un nécromancien, cette profession maudite.

Cale détourna son regard de Cage et tendit sa main.

« Je suis Cale Hénituse de la famille Hénituse. »

Taylor regarda la main tendue vers lui depuis l’intérieur du carrosse. Il regarda de nouveau l’expression stoïque de Cale.

*Clic.*

Taylor ouvrit la porte du carrosse. Il était d’étiquette qu’il devait sortir du carrosse pour rendre le salut.

« Il m’est difficile de sortir à cause de mes jambes.
– J’en suis conscient. »

Taylor regarda de nouveau vers Cale, qui ne semblait pas se soucier de l’étiquette, et lui serra la main. C’était juste une courte poignée de main.

« Ravi de vous rencontrer, jeune Sire Cale. »

‘Pas du tout.’

Cale n’était pas du tout heureux de cette rencontre. Il essaya de se retourner rapidement parce qu’il ne voulait pas être introduit à Cage. Malheureusement, Taylor était une personne extrêmement respectueuse.

« Voici mon amie, la prêtresse Cage-nim. C’est une disciple du Dieu du Repos Éternel. »

Le repos éternel. C’était un terme pour la mort. Cale retint un autre soupir, et regarda en direction de Cage. Cage le salua avec grâce comme une prêtresse normale.

« Ravie de vous rencontrer, jeune Sire Cale. Mon nom est Cage. Que la paix de la nuit soit toujours avec vous. »

“La paix de la nuit.” C’était le salut général que ceux qui suivaient le Dieu de la Mort utilisaient en public.

‘La paix de la nuit mon œil.’

Outre la paix de la nuit, Cale sentait qu’il ne pourrait même pas dormir correctement ce soir-là. Il avait l’impression qu’il buvait de la limonade en regardant Cage, qui souriait gentiment.

‘Elle prétend être gentille et innocente, alors qu’elle trouve cela ennuyant. C’est la première raison pour laquelle elle veut être excommuniée.’

Elle avait vraiment un bon jeu d’acteur. Cale sourit à Cage, qui avait toujours un sourire typique de prêtresse sur son visage, et répondit avec confiance.

« Je ne crois en aucun dieu. »

Le regard de Cage devint curieux. Son regard semblait demander quelle sorte de chose insensée Cale disait à une prêtresse, mais Cale s’en réjouit. Cale voulait juste qu’elle continue de penser qu’il était un déchet.

« Vous êtes une personne intéressante.
– Je suppose que je suis quelque peu intéressant. »

Cale répondit nonchalamment à son commentaire et regarda les alentours du carrosse. C’était extrêmement piteux pour le fils aîné d’un Marquis. Juste un seul chevalier, un subordonné, qui servait aussi de conducteur, et eux deux, Taylor et Cage.

‘Je suis sûr qu’il est également à court d’ argent.’

Taylor avait probablement dû dépenser beaucoup d’argent pour installer des outils magiques autour de la résidence de la ville de Puzzle.
Puisqu’il ne recevait pas beaucoup d’aide de la part du Marquis, il ne devait pas avoir de fonds de secours qu’il pouvait utiliser. Taylor devait faire de son mieux pour réduire ses dépenses.

Taylor ferma les yeux pour contenir sa honte en regardant Cale observer son carrosse. Cale ne s’en soucia pas, et se mit à réfléchir.

‘Ils se dirigent probablement vers la capitale à cause de mon message.’

Leur destination était évidente. C’était la capitale, pour rencontrer le prince héritier.

« Hans.
– Oui, jeune Maître. »

Cale donna vaguement un ordre à Hans qui s’approchait.

« Aide-les.
– Oui, jeune Maître.
– Prépare un repas séparé pour eux et établit également un campement à côté du nôtre. »

Il ne voulait pas manger avec eux, ni même partager le même campement.

« Et ne vient pas me chercher. Tu t’occupes de tout. »

Il ne voulait pas créer une situation où ils pourraient entrer en contact avec lui. Bien sûr, il sentait que les choses ne se passeraient pas comme il le voulait.

« Oui, jeune Maître. Je les servirai comme je sers le jeune Maître.
– Comme tu veux. Va me chercher de l’alcool. »

‘Pourquoi était-il soudainement devenu si passionné ?’

Cale observa juste un Hans rempli de passion, et s’inclina légèrement vers Taylor en disant au revoir.

« Sur ce je m’en vais, jeune Sire Taylor.
– Merci pour votre bienveillance, jeune Sire Cale.
– Ce n’était rien. »

Cale se détourna de Taylor, qui avait un air curieux sur son visage. Il se dirigea immédiatement vers son carrosse sans regarder autre part. Bien sûr, il donna un ordre au Vice-Capitaine qui marchait à ses côtés.

« Il semblerait qu’ils n’aient qu’un seul chevalier. Vice-Capitaine, occupez-vous aussi de leur garde.
– Oui, jeune Maître. »

Cale s’enquit de ce que le Vice-Capitaine dit au chevalier de Taylor avant de retourner dans le carrosse. C’était à propos de la garde de nuit. Après avoir confirmé que l’expression du chevalier s’améliora, Cale retourna immédiatement dans le carrosse.

*Clic.*

La porte se ferma avec un clic bruyant. À ce son, tout le monde se retourna vers la porte fermée du carrosse avec l’emblème de la tortue dorée, avant de retourner à leurs tâches. Seuls Taylor et Cage, qui n’avaient pas vraiment de choses à faire à ce moment, continuaient de regarder la porte fermée.

Les deux chatons accueillirent Cale à l’intérieur du carrosse.

« J’ai vu ces deux personnes, nya.
– Hong. J’étais là aussi. »

Les chatons, qui avaient tout regardé à travers la fenêtre, approchèrent lentement Cale et s’assirent à ses côtés avant de parler l’un avec l’autre. Ils ne regardaient pas Cale et ne lui parlaient pas, mais il était clair que la question lui était adressée.

Cale répondit à la question des chatons.

« Prétendez ne rien savoir.
– Comme le dragon ?
– Oui. »

Les chatons hochèrent la tête pour montrer leur compréhension. Cale les regarda hocher la tête, avant de croiser les bras et de fermer les yeux.

‘L’étoile de la guérison.’

C’était le nom de l’ancien pouvoir qu’il avait mentionné dans la lettre à Cage et Taylor. La raison pour laquelle Cale a eu connaissance de ce pouvoir était à cause de l’incident de la Terreur de la Place.

“L’étoile de la guérison” était un pouvoir à usage unique qui pouvait guérir toute blessure ou maladie jusqu’à l’état sain d’origine du corps. Le prince héritier était en possession d’un tel pouvoir. La reine décédée le lui avait donné.

Lors de l’incident de la Terreur de la Place, l’organisation secrète commence son plan une fois la famille royale arrivée. À ce moment-là, des bombes magiques se déclenchent en même temps dans la capitale et sur la place.

Dans le roman, Choi Han n’avait pu en arrêter qu’environ la moitié. C’était en soi incroyable, à tel point que le royaume le considérait comme un héros, mais Choi Han lui-même avait pensé à la vie des victimes des bombes, ce qui avait aggravé sa haine pour l’organisation secrète.

’À ce moment, l’organisation secrète a installé des bombes sur certaines personnes lors de l’incident.’

Choi Han, avec le mage de génie Rosalyn, avait protégé les gens des bombes et avait aidé à leur fuite. À ce moment, il y avait un vieil homme que Choi Han n’avait pas réussi à sauver.

L’homme avait perdu son bras et sa jambe du côté droit en retirant une bombe et en la lançant loin de lui, et cet incident avait énormément bouleversé Choi Han. En voyant le corps meurtri du vieil homme, le prince héritier avait pensé à “L’étoile de la guérison”. C’était originellement de cette façon que le pouvoir avait été introduit dans le roman.

Naturellement, le prince héritier n’avait pas utilisé le pouvoir sur le vieil homme. À la place, il avait consolé Choi Han, qui se sentait responsable de la mort du vieil homme, et l’avait élevé en héros.

‘C’est complètement normal.’

Cale ne pensait pas que le prince héritier avait pris la mauvaise décision. Qui pouvait le juger de vouloir utiliser son pouvoir sur lui-même ? Bien sûr, Choi Han et Rosalyn l’auraient utilisé sur le vieil homme.

« Au fait, est-ce que notre petit-frère dragon nous suit toujours ? »

Cale hocha la tête à la question de Hong.

‘Puisque c’est comme ça, autant utiliser le dragon pour mon propre bien également.’

Son plan d’origine était de le sauver et d’en avoir fini avec lui, mais si le dragon comptait le suivre à travers le royaume comme un petit chiot, autant l’utiliser d’une bonne manière. Il avait déjà réfléchi à comment utiliser le dragon les nuits précédentes.

Cale connaissait l’emplacement de cinq bombes magiques que Choi Han avait trouvé dans le roman, mais il n’était pas sûr à propos de l’emplacement des cinq autres bombes magiques restantes qui avaient fini par se déclencher. Les cinq bombes qui avaient été trouvées avaient été détectées en utilisant les capacités de détection de mana de génies de Rosalyn pour les trouver une par une.

Mais maintenant, Cale avait une existence qui était bien meilleure que Rosalyn pour détecter le mana qui le suivait partout comme un canard perdu.

« Autant le faire travailler dur. »

Les chatons tressaillirent à la phrase de Cale, mais Cale ne le vit pas en pensant à tout le travail qu’il allait donner au dragon à la capitale. Le dragon, qui n’avait aucune idée de cela, amena de nouveau un sanglier au campement dans la matinée.

Cale, qui avait dormi après être resté éveillé tard pour planifier les choses qui devaient être complétées à la capitale, sortit pour vérifier le sanglier avant de remarquer l’atmosphère étrange.

Il avait mangé et dormi dans le carrosse hier soir. Il faisait de son mieux pour ne pas interagir avec Taylor et son groupe. C’était pourquoi il ne pouvait pas comprendre cette atmosphère étrange, et même un peu glauque.

« Hans. Qu’est-ce qui se passe ? »

Hans eut un sourire nerveux et salua Cale. Hans, ainsi que le reste du groupe de Cale, s’étaient vite défaits de leurs suspicions vis-à-vis de la viande et des fruits qui leur étaient délivrés.

Même si Cale n’avait aucune idée de ce que Ron pensait de cela, puisque Cale et Choi Han avaient tous deux dit que c’était sans danger, ils n’en doutaient pas. Beacrox était facile à convaincre puisqu’il était toujours ravi de voir des ingrédients de la plus haute qualité apparaître chaque matin.

« Haha, jeune Maître, vous vous êtes enfin levé ? »

Hans regarda lentement vers Taylor et Cage, avant d’approcher Cale.

« Vous voyez, je crois que jeune Sire Taylor a tiré une mauvaise conclusion.
– Mauvaise conclusion ? »

Cale pouvait voir le sanglier, ainsi que Taylor sur la chaise roulante, et Cage poussant la chaise de Taylor derrière lui. Il approcha le sanglier mort et s’arrêta près de la chaise roulante avant de parler.

« Qu’est-ce qui se passe ? »

Comme d’habitude, le sanglier livré par le dragon était énorme. Il était plus large qu’un tigre, le genre de sanglier qui ravirait énormément Beacrox.
Et comme d’habitude, il y avait un dessin à côté du sanglier. Le dragon avait probablement trouvé ennuyeux de dessiner la fourchette, seul le couteau étant dessiné cette fois.

« … Jeune Sire Cale. Je suis désolé. »

Quel genre d’absurdité totale était-ce ?
Taylor avait un sourire désolé sur son visage alors qu’il se détournait du sanglier.

« Il semblerait que mes mouvements ont été repérés. »

Mouvements ? Cale put alors entendre la prêtresse Cage murmurer derrière Taylor. Elle était énervée.

« Nous sommes partis en secret, comment est-ce possible ? Il y a quelqu’un qui peut éviter ma détection ? C’en est trop ! »

‘Comment quelqu’un de ton niveau peut détecter un dragon ?’

Cale avait fini de comprendre ce qui se passait.

Quelque chose, ou quelqu’un, était capable d’attraper si facilement un sanglier aussi large et de le déposer à leur campement en évitant la détection de la prêtresse Cage ou qui que ce soit d’autre. Cette force et discrétion était quelque chose que seul un expert pouvait avoir. À côté de cette prouesse de force était un dessin de couteau.

C’était un petit couteau pour Cale, mais ils avaient l’air de voir un couteau très large. Cale regarda de nouveau Taylor, qui le regardait avec désespoir et désolation.

« … Jeune Sire Cale, cet incident-
– Beacrox. »

Cale appela Beacrox.

Le second fils du Marquis, Venion, était probablement extrêmement occupé en ce moment. Pourquoi quelqu’un comme lui paierait-il attention au premier fils handicapé ? Ce n’était pas comme si Venion savait que “L’étoile de la guérison” se trouvait à la capitale.

« Oui, jeune Maître ? »

Beacrox, qui se tenait là avec son couteau de cuisine prêt, répondit avec de l’excitation sur son visage.

« Il semblerait que nous allons manger du steak au petit-déjeuner.
– Jeune Maître, il semble que nous aurons à nouveau du steak de la plus haute qualité. »

Taylor, qui observait Cale avec une expression perdue, parla soudainement.

« … À nouveau ? »

Cale hocha la tête et répondit.

« Nous avons quelqu’un dans notre groupe qui nous ramène de la nourriture.
– … Qui est-ce ? »

Cale ronchonna avant de répondre.

« Il est étonnamment timide donc vous ne pourrez pas le voir. »

Cale vit les feuilles sur un arbre non loin du campement s’agiter et secoua la tête. Taylor et Cage rougirent d’embarras au geste de Cale.

« Ahem, je- je vois. Il semblerait que nous ayons eu une idée fausse.
– Ce n’est pas de votre faute. Beacrox est un excellent cuisinier, ayez donc un peu de steak avant d’y aller. »

Beacrox arrêta de caresser le sanglier et regarda Cale. Cale ne pouvait pas regarder Beacrox à cause de ce que Taylor dit ensuite.

« Jeune Sire Cale, j’ai entendu dire que vous vous rendiez à la capitale. Si cela vous convient, pouvons-nous suivre derrière vous ? »

‘Je savais que ça allait finir comme ça.’

C’était comme Cale l’avait anticipé.

« Soyez libre, je vous prie de faire ce qui vous semble être le mieux. »

Il n’y avait aucune chance qu’ils découvrent qu’il avait écrit la lettre en voyageant juste avec lui. Si ça allait être comme cela dans tous les cas, il pouvait bien s’occuper d’eux jusqu’à la capitale et les rendre redevables envers lui.
Ces deux-là pouvaient être très utiles dans le futur s’il les utilisait correctement.

« Merci. Nous serons sous vos bons soins jusqu’à notre approche de la capitale.”

Cale se mit à sourire légèrement aux mots de Taylor.

‘Au moins, il n’est pas complètement déraisonnable.’

À l’approche de la capitale. Taylor ne demandait de l’aide que jusqu’à un emplacement qui ne rendrait pas les choses difficiles pour Cale ou le Comte Hénituse vis-à-vis des relations avec Venion ou le Marquis Stan en s’associant avec un Taylor paralysé. Il y aurait toutes sortes de complications s’ils se rendaient à la capitale ensemble.

« Nous verrons cela plus tard. »

Naturellement, Cale avait une opinion différente. Il y avait encore beaucoup d’objets dans le sac magique qui attendaient d’être utilisés par Cale.

« Bien sûr. Faites nous savoir quel moment vous arrangerait le plus, jeune Sire.
– Pas de soucis. »

Taylor et Cage regardèrent Cale qui répondait nonchalamment avec curiosité. Cependant, Cale évita leur regard et s’adressa à Hans.

« Emmène mon repas dans le carrosse.
– Oui, jeune Maître. »

Cale retourna au carrosse. À ce moment, quelqu’un l’interpella.

« Jeune Sire Cale. »

C’était Cage. Elle semblait avoir un mal de tête, en fronçant les sourcils tout en se dirigeant vers Cale. Cale avait un goût amer dans sa bouche en regardant Cage l’approcher.

« Que puis-je faire pour vous, prêtresse-nim ?
– Vous ne croyez vraiment en aucun dieu ? »

‘Qu’est-ce qu’elle peut bien vouloir maintenant ?’

« Oui, aucun d’entre eux.
– … Je comprends. »

Cale se dirigea rapidement vers le carrosse après la réponse de Cage. Taylor s’approcha d’elle pendant qu’elle regardait Cale s’éloigner.

« Qu’est-ce qui se passe ? »

Cage parlait rarement avec des personnes autres que les personnes du temple ou ses amis proches. C’était pourquoi c’était vraiment étrange pour Taylor de voir Cage se renfrogner et parler à Cale. Elle secoua sa tête et répondit avec une expression amère.

« C’est bizarre.
– Quoi donc ?
– Et bien, c’est comme si. »

Cage toucha l’arrière de sa tête.

« J’ai ce sentiment acerbe que le Dieu de la Mort caresse l’arrière de ma tête avec une expression de sympathie.
– … Quel genre de sentiment est-ce là ? Tu as mal dormi ?
– Peut-être. »

Cage continuait de ressentir cela chaque fois qu’elle regardait Cale. La seule fois où elle s’était sentie de cette manière par le passé était lorsque le temple l’avait forcée à faire beaucoup de travaux physiques pour construire un nouveau temple. Elle avait ressenti ce même sentiment lorsqu’elle s’était effondrée d’épuisement et que le Dieu de la Mort l’avait regardée avec préoccupation.

‘Il n’y a aucune chance que ce jeune Sire Cale nous commande comme ce temple pourri.’

Cage décida que Taylor avait raison à propos de son manque de sommeil, et essaya de se débarrasser de cette sensation.

Ce fut ainsi que le groupe de Cale s’agrandit et ils continuèrent vers la capitale sans aucun autre problème.

Chaque fois que Cale était fatigué de rester assis dans le carrosse et en sortait, le groupe de Taylor l’observait, mais ils n’avaient eu aucune conversation.

Ils continuèrent de voyager comme cela jusqu’à ce qu’ils atteignent une auberge à environ une journée de voyage de la capitale.

« Jeune Sire Cale, vous aimez l’alcool, n’est-ce pas ? »

Taylor et Cage vinrent voir Cale.

« Que puis-je faire pour vous ? »

Cale voulait savoir pourquoi ils étaient venus le rencontrer si tard dans la nuit, mais son expression n’était pas si curieuse. Taylor sourit au comportement de Cale.

« Cale Hénituse, le déchet qui ne peut pas passer une journée sans alcool. »

Lorsque Taylor était toujours le successeur potentiel du Marquis, il avait également reçu toutes les informations sur les nobles. L’information de Cale était si unique qu’il n’y avait aucune chance qu’il l’oublie.

« Mais je ne pense pas que ce soit tout. »

Cependant, Cale était très différent comparé à l’information.
Il restait dans le carrosse toute la journée pour qu’ils se sentent à l’aise, et avait eu la générosité de leur donner le meilleur traitement possible. Ses subordonnés lui faisaient confiance et suivaient ses ordres. Et le plus important, il les traitait tous deux comme des personnes normales.

« Vous êtes différent des rumeurs. »

Ils étaient maintenant juste à l’entrée de la capitale. Taylor et Cage auraient besoin de bouger discrètement à partir du matin suivant. Bien sûr, ils devraient marcher avec confiance lorsqu’ils entreraient au palais royal.
Mais il y avait beaucoup de choses qu’ils devraient préparer et rechercher avant que cela n’arrive. Cependant, ils avaient décidé de faire les choses différemment de leur plan initial.

Ils avaient observé Cale Hénituse pendant plus d’une semaine. Cette personne occupait maintenant les esprits de Taylor et Cage.

« Jeune Sire Cale. Cela ne devrait pas poser de problème de partager un verre avant qu’on parte, n’est-ce pas ? »

<< Previous Chapter | Index | Next Chapter >>

Bookmark(0)

No account yet? Register

About Team Cats in Bérets

Beware of the infamous cats from the Hénituse Household! A, Catto n°1 : Cussing Cat, the most cat of us all. E, Catto n°2 : Innocent Cat, the most flowery and sociable cat. L, Catto n°3 : Bookworm Cat, the cat quietly judging people behind her books.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *