La Pourriture de la Famille du Comte – Chapitre 40 – Je ne sais pas, je ne sais pas (1)

Cale souria gentiment au prince, et se mit à réfléchir.

‘Je ne sais pas. Je ne sais pas.’

Le Dragon Noir n’arrêtait pas de demander pourquoi un dragon utiliserait sa magie pour un homme aussi inutile et comment il ne ferait jamais une telle chose, mais Cale faisait de son mieux pour ne pas écouter.

‘- Hmm ? Ses pupilles sont aussi teintes. Ce faiblard est définitivement en train de manigancer quelque chose. Faible humain, fais attention.’
‘Si tu arrêtes de parler, je pense que j’irais bien.’
– Hmm ? Cette personne n’est pas faible. Faible humain, sois très prudent. Tu mourras.
‘Merde.’

Cale avait peur de ce Dragon Noir qui expliquait des choses inutiles pour la première fois. Au même moment, l’esprit de Cale réfléchissait à toute allure.

La mère du prince n’était pas la reine. C’était une concubine, et elle était originellement une servante, l’une des citoyennes qui travaillait pour la famille royale. La mère du troisième prince était l’actuelle reine. La mère du prince héritier avait supposément eu une mort suspecte lorsque ce dernier était plus jeune.

Cale se mit naturellement à penser à la véritable identité de la mère du prince héritier.

Le prince était connu comme étant quelconque, mais le dragon disait qu’il n’était pas faible. Dans le roman, même Choi Han avait jugé le prince comme étant normal, donc qu’est-ce qu’il cachait ? Et comment est-ce que le dragon l’avait trouvé ?

‘… Non. Qu’il le cache ou non, ce ne sont pas mes affaires.’

Cale n’écouta pas le dragon noir qui murmurait. Quelque chose avait dû être vraiment intéressant, puisque le Dragon Noir continua à parler du prince héritier.

« Jeune Sire Cale semble être comme moi. »

Le prince héritier disait quelque chose, mais Cale, trop occupé à réfléchir à certaines choses, répondit nonchalamment.

« Votre Altesse Royale, un tel commentaire est le plus grand honneur de ma vie. »

Le prince héritier lâcha la main de Cale, semblant pris de nervosité. Cale ne remarqua pas la nervosité, et recula sans un mot, se plaçant derrière Éric. Il était facile d’utiliser Éric comme bouclier lorsque les choses devenaient compliquées.

Le prince héritier observa Cale avec curiosité, avant de porter son regard sur Éric.
Éric reprit de nouveau sa conversation avec le prince héritier.

Cale le regarda et se mit à réfléchir.

‘Il y a une raison.’

Il y avait une raison pour laquelle le prince héritier se méfiait des deuxième et troisième princes. Il y avait également une raison pour laquelle la faveur du roi était soudainement allée au troisième prince. Il avait pu tout deviner.

‘Ce n’est pas son fils biologique ? Ou il y a un secret différent sur sa naissance ?’

Cale se rappela un drama que Kim Rok Soo avait vu lorsqu’il travaillait dans un restaurant après avoir fini le lycée.

Le prince héritier, Alberu Crossman, était naturellement le personnage principal.

Cale se réaffirma de nouveau.

‘Reste tranquille.’

Il se tiendrait tranquille à partir de maintenant. Il prit la décision de ne rien trouver d’autre.
Cale se tint strictement à cette promesse. Il n’avait bu aucun verre aujourd’hui, et cela conduit les nobles des autres régions, qui ne l’avaient jamais rencontré avant, à l’approcher pour discuter. Cale lançait un regard à Éric à chaque fois, et Éric se mettait au travail.
Après que cela se soit produit un certain nombre de fois, Cale murmura doucement à lui-même.

« Oh. C’est plutôt sympa. »

Gilbert et Amiru tressaillirent après avoir entendu ce murmure discret, et se mirent à converser en utilisant leurs yeux.

‘N’est-ce pas bizarre ?’
‘N’est-ce pas ?’

Les deux s’éloignèrent légèrement d’Éric et Cale. Cependant, Cale regarda en direction de miss Amiru, et Amiru s’arrêta de reculer après avoir croisé le regard avec Cale.

« Au fait, jeune Miss Amiru.
– Oui ?
– J’ai entendu dire que les côtes de votre territoire sont extrêmement belles. Est-ce vrai ?
– Bien sûr. Les falaises qui surplombent la côte sont très belles. »

‘Belles mon oeil.’

Cale pensa aux falaises et comment il serait extrêmement compliqué d’obtenir le “Son du Vent”. Dans le roman, le “Son du Vent” était un pouvoir ancien qu’un membre de la faction non-mage du Royaume de Whipper avait fini par trouver.
Même si cela pouvait paraître étrange qu’une personne du Royaume de Whipper finisse avec un pouvoir ancien dans le Royaume de Roan, il y avait une longue histoire derrière cela également.

Bref, ce pouvoir ancien était originellement allé à un chasseur de mages, un idiot extrêmement brutal qui apparait vers le milieu de la seconde moitié de la guerre civile. Il était déjà assez fort pour qu’il n’ait pas vraiment à l’utiliser.

‘La tour de magie tombera bientôt.’

Après la guerre civile, une nouvelle tour de magie sera construite sur le site de la tour de magie tombée, et Rosalyn finira par être en charge de cette nouvelle tour de magie.

‘Choi Han, le chasseur de mage, et le prince héritier de l’Empire.’

Ces trois personnes étaient celles qui apparaissent en tant que héros pour tous les incidents du Continent de l’Ouest. Le roman parlait également de comment la Reine de la Jungle Méridionale du Continent de l’Ouest finissait par être impliquée dans les évènements qui allaient unifier le Sud.

En mettant cette organisation secrète que Choi Han rencontrait constamment de côté, ce continent allait briser sa paix de 200 ans pour commencer à guerroyer pour le pouvoir.
Cale regarda vers Éric, qui s’occupait de tout pour lui, et regarda l’horloge. Le festin serait bientôt fini. Bien sûr, les nobles attendaient tous le moment de la conversation qui s’en suivrait après le repas.

‘Ce ne sont pas mes affaires.’

Ce n’était pas du ressort de Cale.

« Jeune Sire Gilbert, je devrais être en mesure de partir après le repas, n’est-ce pas ? »

Gilbert regarda Cale, qui mangeait tranquillement des fruits comme s’il était à un pique-nique, et hocha la tête.

« Oui. Nous prévoyons de rencontrer le prince héritier après le repas, mais vous ne prévoyez pas de vous joindre à nous, n’est-ce pas ?
– Exact. À quoi est-ce que je servirais ? Vous trois êtes plus informés à propos des informations sur l’investissement. »

L’expression de Gilbert changea aux mots de Cale. Il semblait être un peu surpris.

« … Vous avez lu le document.
– Un peu. »

Cale répondit nonchalamment, avant de regarder de nouveau le prince héritier, qui se levait de son siège. Il était sur le point d’annoncer la fin du repas. Cale n’avait pas trouvé la raison derrière le rassemblement d’aujourd’hui, mais il n’était pas déçu vis-à-vis de cela. Ne pas savoir voulait dire aucune chance qu’il soit piégé dans les évènements.

Mais Cale se renfrogna après avoir entendu les mots du prince héritier.

« Ce fut un plaisir de partager ce dîner avec vous tous ce soir. J’ai préparé une petite beuverie simple pour ceux qui pourraient être intéressés, donc amusez-vous bien. Ah, j’ai aussi préparé un siège pour vous tous à la célébration de l’anniversaire qui approche. »

Le prince héritier Alberu dit tout cela avec une expression assez plaisante sur le visage.

« J’espère que vous serez tous présents pour partager les joies de ce jour. »

‘Aaaah.’

Cale retint son soupir. Même si Alberu disait qu’il espérait qu’ils soient tous présents, il les forçait plus ou moins à venir.

‘… Je suppose que je serai sur la place lorsque les bombes exploseront.’

Même si c’était à prévoir, Cale n’aimait pas vraiment l’idée.

« Sur ce, mettons fin à ce dîner. »

Cale se leva de son siège. La majorité voulait se rendre à la beuverie avec le prince héritier et les deuxième et troisième princes, mais ceux qui n’étaient pas approuvés par le prince héritier ne pouvaient pas si rendre, même s’il le voulait.

Cale observa la chaise roulante qui le dépassait. Taylor passa à côté de lui et Cage, qui poussait la chaise de Taylor, suivit directement après et murmura dans une voix basse que seul Cale pouvait entendre.

« À plus tard, notre petit frère. »

‘J’ai dit que je ne voulais pas être leur petit frère.’

Le regard de Cale montrait clairement ses sentiments, mais Cage prétendit ne pas comprendre et se dirigea vers le prince héritier, tout en prétendant être une prêtresse pure et gentille.

« Jeune Sire Cale, laissez-moi vous escorter dehors.
– Jeune Miss Amiru. »

Amiru approcha Cale et offrit de marcher avec lui. Cale regarda la chevelure verte d’Amiru et son expression calme et sophistiquée, et demanda calmement.

« Êtes-vous inquiète que je crée des problèmes en partant ?
– Malheureusement, Jeune Sire Neo s’est également excusé un peu plus tôt également.
– Ah. »

Elle disait qu’elle l’accompagnait au cas où Neo essaierait à nouveau de créer des problèmes. Cale se dirigea vers la porte du hall de banquet sans poser d’autres questions, avec Amiru à ses côtés. Les deux arrivèrent au carrosse de Cale sans échanger beaucoup de mots, et trouvèrent Ron attendant près du carrosse.

« Jeune Sire Cale, bon travail aujourd’hui. »

Cale hocha la tête aux paroles d’Amiru.

« C’était compliqué. Mais vous devez y retourner et travailler encore un peu, jeune Miss Amiru. »

Amiru sourit et prit la parole.

« C’est parce que nous devons avoir de bonnes nouvelles. »

Toutefois, Cale pouvait sentir le désespoir dans sa voix. La côte Nord-Est était vraiment un bout de terre inutile. C’était un endroit rempli de falaises, avec rien d’autre de vraiment intéressant.

De plus, les tourbillons autour des falaises étaient également un problème. Les personnes expérimentées qui vivaient sur le territoire savaient comment les éviter, mais c’était un endroit dangereux pour les autres.

‘Le “Son du Vent” est responsable des tourbillons.’

Amiru et Gilbert voudraient avoir un investissement dans cette mer inutile, quel qu’en soit le prix. Cale regarda Amiru, qui parlait avec une expression étrange sur le visage.

« Je pense que nous sommes capables d’obtenir de tels résultats.
– Jeune Miss Amiru.
– Oui, Jeune Sire Cale. »

Cale pensait que ce ne serait pas une mauvaise idée d’aider un peu Éric, Gilbert et Amiru, qu’il avait fait travailler aujourd’hui comme les hommes-bêtes sous ses ordres. Ils avaient toujours besoin d’une balance de pouvoir dans le rassemblement des nobles du Nord-Est, et Amiru semblait être quelqu’un qui pouvait garder des secrets.

« Je pense que Son Altesse Royale sera très intéressée par cet investissement.
– Je le pense aussi. »

Amiru fut d’accord avec les propos de Cale. C’était parce que le prince héritier se rappelait du problème, même sans Éric le mentionnant en premier.

« Vous aviez parlé d’un investissement pour le tourisme, n’est-ce pas ?
– Oui. »

Investir dans le tourisme en utilisant les falaises côtières. Dans l’opinion de Cale, c’était complètement inutile. Il approcha Amiru et murmura à ses oreilles.

« Si vous êtes en besoin cruel d’investissement, je pense qu’il serait bien de penser à la valeur de l’emplacement de vos côtes par rapport au Royaume de Whipper et les autres royaumes nordiques.
– Pardonnez-moi ? »

Cale haussa ses épaules vers une Amiru confuse et ajouta.

« Bien sûr, il serait mieux de garder ce que je vous ai dit pour vous.
– … Je me rappellerai de vos paroles pour l’instant. »

Cale était satisfait d’Amiru, qui semblait confuse, mais garda sa bouche fermée. Il entra dans le carrosse et salua Amiru. Amiru fit un léger mouvement de tête pour répondre à son salut.
Cale s’adressa à Ron, qui fermait la porte du carrosse.

« Allons-y.
– Oui, Jeune Maître. »

Le carrosse se mit bientôt en route. Cale regarda vers Amiru, qui contemplait sérieusement ce que Cale lui avait dit sans retourner à l’intérieur, et se mit à réfléchir à la côte Nord-Est.

La côte Nord-Est était faite de plages sableuses. En comparaison, les côtes des territoires d’Amiru et Gilbert étaient compliquées, avec beaucoup de petits îlots. De plus, elles étaient également entourées de falaises.

Finalement, il y avait peu d’endroits où des bateaux pouvaient accoster sans problème. Bien sûr, les pêcheurs là-bas étaient des vétérans qui pouvaient éviter les tourbillons pour pêcher sans danger.

‘Ils ont seulement pensé au tourisme et à la vue parce que la paix a duré si longtemps.’

Mais le prince héritier savait que l’ère de paix arrivait bientôt à son terme.

‘Dans tous les cas, tout ce que j’ai à faire c’est récupérer le pouvoir ancien avant que le chasseur de mages ne l’obtienne.’

Cale décida de ne plus y penser. Cette nuit, deux rapports furent délivrés à Cale, alors qu’il rentrait du festin.

« Nous avons trouvé quatre des bombes magiques. »

Dans le roman, il y en avait cinq situées à différents endroits, et cinq placées sur des personnes.

« Elles étaient toutes autour de la place.
– Montre-moi la carte. »

Cale tendit sa main vers Choi Han. Choi Han avait laissé le Dragon Noir au site des bombes et était retourné seul. Il semblait s’être dépêché, au vu de la sueur sur son visage.

« Nous en avons trouvé une, et puis j’ai couru avec le dragon dans mes bras pour bien regarder partout. Nous avons fini par en trouver trois de plus, mais rien de plus. Je suis sûr que nous devons regarder ailleurs que la place, mais il n’y en avait aucune aux endroits que nous avons regardés jusqu’à maintenant.
– Pas la peine de se presser, puisque ce sera sans danger jusqu’au jour de la célébration dans deux jours.
– Mais c’est mieux de se débarrasser des choses dangereuses plus tôt !
– Volons-les tôt dans la matinée le jour de la célébration.
– … Excusez-moi ? »

Les bombes magiques que Cale connaissait requiéraient au développeur d’envoyer un signal pour les déclencher. Toutefois, pour toute personne au niveau de magie du Dragon Noir ou même de Rosalyn, il était assez facile de couper la connexion entre le développeur et les bombes même si cela prenait un peu de temps de le faire. C’était de cette manière que Rosalyn avait été capable de détruire les bombes sur les personnes dans le roman.

‘Cela doit être fait le jour de la célébration.’

C’était le seul moyen de faire croire à ce mage buveur de sang que tout allait bien.

« Les voler ? Nous n’allons pas les détruire ? »

Cale rendit la carte à un Choi Han confus, et commença à parler.

« Pourquoi détruirions-nous des choses si utiles ? »

Même si les bombes ne peuvent pas être utilisées, le mana condensé à l’intérieur était un ingrédient très utile.

« Je les utiliserai à mes fins. »

Choi Han pensait que le sourire de Cale était assez sournois. Cale continua de parler à Choi Han, qui accepta la carte avec une expression confuse.

« Continue à chercher puisqu’il peut y en avoir d’autres. Revérifie plusieurs fois pour voir si l’emplacement des bombes change également. »

Choi Han et le Dragon Noir devraient maintenant rester cachés aux alentours de la place pour continuer à enquêter. Ce sera dur, ennuyant, et extrêmement taxant pour leurs esprits, mais ce ne serait pas quelque chose que Cale ferait lui-même.
Cale regarda vers Ohn et Hong, qui venaient juste de se réveiller de leur sieste et reprit la parole.

« Temps de payer. »

Cale s’adressa également à Choi Han.

« Allez travailler. »

Les deux chatons, qui frottaient leurs yeux avec fatigue, et Choi Han se mirent au travail comme Cale l’avait demandé. Cale les regarda nonchalamment sauter de la fenêtre de la terrasse, avant de boire le vin qu’il n’avait pas eu la chance de boire au banquet, avant de s’endormir.

Une pièce d’information fut délivrée à Cale durant son sommeil. Cale put entendre la nouvelle à son réveil.

Billos allait arriver à la capitale aujourd’hui, le jour avant la célébration de l’anniversaire. Cale se dirigea immédiatement vers l’auberge où il allait rencontrer Billos.

C’était l’endroit où les dix enfants loups résidaient. Bien sûr, Ohn, Hong, et Lock étaient avec Cale alors qu’il se dirigeait vers l’auberge. Il pensa à ce que Lock venait de dire, et demanda.

« Tu veux que je prenne soin de tes semblables ?
– Oui. C’est la condition pour mon marché.
– Et qu’est-ce que tu peux faire pour moi ?
– Ce n’est pas seulement moi qui le ferait. »

Lock répondit sans aucune hésitation.

« Si ce n’est pas juste toi, qui d’autre ? »

Lock répondit rapidement.

« Mes semblables le feront avec moi. Nous sommes plus forts en groupe. »

Cale sentit l’arrière de sa tête se refroidir.

‘Impossible.’

Lock heurta violemment Cale avec une autre attaque mentale.

« La Tribu des Loups Bleus a une grande histoire d’être de puissants chevaliers. Cette histoire-
– N’est pas quelque chose que j’ai besoin de savoir. »

Cale se détourna de Lock, qui était assis en face de lui dans le carrosse.

 

<< Previous Chapter | Index | Next Chapter >>

Bookmark (0)

No account yet? Register

About TCF_TL_FR

Beware of the infamous cats from the Hénituse Household! A, Catto n°1: Cussing Cat, the most cat of us all. E, Catto n°2: Innocent Cat, the most flowery and sociable cat. L, Catto n°3: Bookworm Cat, the cat quietly judging people behind her books.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *