Pourriture de la Famille du Comte – Chapitre 38 – Rester tranquille (5)

« Ahem. Mm ! Jeune Sire Néo, cela faisait longtemps. »

Éric se déplaça immédiatement entre Cale et Néo. Les yeux de Néo reflétaient de la déception.
Il pensait qu’il avait trouvé une bonne proie, mais il était maintenant difficile de chasser cette proie avec Éric Wheelsman présent.

« Oui, Jeune Sire Éric. J’espère que vous vous êtes bien porté. »

Néo salua Éric de cette manière avant de saluer par la même la jeune Miss Amiru et le jeune Sire Gilbert. Il les vit ensuite tous se tenir devant Cale, et claqua sa langue.

‘Je suppose qu’ils le protègent. Même s’il est une ordure, il est toujours de leur côté après tout.’

Néo décida de ne rien faire après avoir vu les trois protéger Cale. Éric remarqua l’intention de Néo, et se retourna lentement pour regarder Cale.

Le regard de Néo se porta également sur Cale.

« Mm. »

Néo poussa inconsciemment un grognement.

Cale regardait silencieusement Néo avec ses bras croisés. Les yeux de Cale étaient extrêmement méprisants. Il n’avait rien dit à Néo depuis tout à l’heure, mais son regard et son langage corporel disait tout ce qui avait besoin d’être dit.

‘Idiot sans classe.’

Cela rappela à Néo le regard que Venion utilisait pour le regarder. Même si Néo était fâché lorsque Venion l’observait avec un tel regard, il se consolait en se disant que c’était l’apparence d’un noble de plus haut rang et laissait passer.

Cale se détourna après avoir observé pendant un moment les pupilles tremblantes de Néo, et regarda derrière lui. Il entendit le rapport du Dragon Noir dans son oreille.

Il y avait une raison pour laquelle il avait amené le Dragon Noir avec lui aujourd’hui.

‘- La magie d’enregistrement de voix est prête.’

Cale avait demandé au Dragon Noir d’enregistrer tout ce qui se passerait aujourd’hui. L’enregistrement vidéo demandait l’utilisation de beaucoup de mana et était difficile à maintenir sur une longue période de temps, donc Cale devait se satisfaire avec juste l’enregistrement de voix.

Cale n’avait originellement aucune intention de faire cela parce que le palace aurait beaucoup de mages qui étaient sensibles au mana, mais le Dragon Noir lui avait assuré qu’il serait indétectable tant que la portée de l’enregistrement de voix était réduite.

Cale se résolut à utiliser cela dans le futur pour faire pleurer des larmes de sang à Néo, avant de se diriger vers l’entrée du palace. Cale était le type de personne qui payait toujours ses dettes.

Éric Wheelsman regarda Cale s’en aller comme un frère fier. Il se disait que les lettres qu’il avait envoyées tous les jours avaient dû marcher.

De l’autre côté, Gilbert et Amiru observaient Cale avec des expressions curieuses. Cale Hénituse, l’homme qui avait l’habitude de ne porter que des vêtements criards, avait choisi un ensemble noir simple sans accessoires. Même sa chevelure rouge était propre et brillante sous le soleil.

Ils se demandaient si c’était parce que Cale n’était pas saoul.
Chacun des pas de Cale étaient relaxés et calmes.

Amiru et Gilbert regardèrent Cale se retourner une fois ce dernier à l’entrée du palace.
Le regard de Cale, qui semblait les appeler à venir, était la chose la plus étrange pour eux.

« Jeune Sire Néo, je vous verrai à l’intérieur. Miss Amiru, Jeune Sire Gilbert, allons-y. »

Éric regardait Cale fièrement, mais Gilbert et Amiru eurent une sensation encore plus étrange lorsque les trois se tinrent devant Cale.

Cale regarda les deux personnes confuses, ainsi qu’un Éric fier, et prit la parole.

« Allons-y. »

Les trois suivirent Cale dans le palace. L’impression étrange de Gilbert et d’Amiru continua de grandir à mesure qu’ils suivaient Cale. Néanmoins Cale s’en fichait, et décida qu’il allait utiliser ces trois personnes autant que possible aujourd’hui.

« Jeune Sire Cale-nim de la maisonnée du Comte Hénituse fait son entrée ! »

Cale pouvait entendre le serviteur crier les noms d’Éric, Gilbert, et Amiru également alors qu’il entrait dans le hall.

« Pas mal. »

Il observa le hall spacieux avant de marcher derrière Éric. Miss Amiru observa Cale du coin de l’œil, avant de marcher à ses côtés et prit la parole.

« Jeune Sire Cale. Au fond de la salle de banquet se trouve le siège du prince héritier, et les tables sont réparties par région. La raison pour cela- »

Amiru, qui était sur le point d’expliquer la raison pour laquelle les tables étaient réparties par région, regarda l’expression de Cale, avant de changer ce qu’elle allait dire.

« Je n’ai probablement pas besoin d’expliquer la raison, n’est-ce pas ?
– Merci beaucoup, Miss Amiru, mais je connais la raison. »

Cale regarda Amiru hocher la tête avec une expression curieuse sur le visage, et se dirigea vers les tables de la section Nord-Est de la salle.

Il y avait cinq tables à l’intérieur du Hall. Nord-Est, Nord-Ouest, Sud-Ouest, Sud-Est, et le centre. Elles étaient toutes divisées en se basant sur chacune des factions nobles.

‘Le prince héritier est doué à ce genre de choses.’

Il contrôlait les choses dans l’ombre pour faire les factions se battre entre elles tout en les forçant à se réunir de temps en temps. C’était la spécialité du prince héritier. Mais le prince héritier était très minutieux sur son propre traitement également.

La table du prince héritier était située en face de ces cinq tables, à un endroit environ deux marches plus hautes que le reste.

‘Les sièges du deuxième et troisième princes sont une marche plus basse que le sien.’

À une marche plus basse que la table du prince héritier se situaient les tables du deuxième et troisième princes. Même si cet évènement était organisé par le prince héritier, il aurait été étrange que le deuxième et troisième princes n’assistent pas à une réunion de nobles. Puisque le prince héritier organisait l’événement, il devait s’assurer de montrer l’écart entre leurs statuts.

‘Il paie vraiment attention à ces petits détails insignifiants.’

Le prince héritier, non, toutes les personnes dans des positions de pouvoir, n’étaient vraiment pas du type de Cale.

« Notre table est la plus proche de l’entrée, comme prévu. »

Cale ne répondit pas à la voix amère d’Éric. Le Palace de la Joie avait ouvert l’entrée Est comme l’entrée désignée, et la table des nobles de la région Nord-Est était la plus proche de la porte.

Même si la région Nord-Est avait une voix, ils n’avaient pas de maison assez forte pour avoir un réel impact. Cale leva sa main pour tapoter l’épaule d’Éric.

« C’est une bonne chose que notre table soit près de l’entrée. De plus, c’est une bonne chose que nous n’ayons personne à qui nous devrons déférer à notre table. »

Les autres régions avaient des personnes importantes en charge, comme le Marquis Stan, à qui le reste devait être respectueux et servile.
Les trois autres personnes qui marchaient avec Cale s’arrêtèrent. Cale s’arrêta également après les avoir vus s’arrêter. Éric se tourna pour observer Cale un instant, avant de parler.

« Jeune Sire Cale. »

Puisqu’ils étaient entourés d’autres personnes, Éric n’appela pas Cale par son nom nonchalamment.

« Je suis heureux de voir que mes efforts ont payé. »

‘Ses efforts ? Quels efforts ?’

Cale regarda Éric avec choc et confusion, mais Éric se retourna et marcha fièrement vers la table la plus proche de l’entrée.
Éric ne savait pas que Cale n’avait jamais lu ses lettres et les avait juste laissées dans un coin de sa chambre.

« Pourquoi est-il comme cela ? »

Miss Amiru secoua sa tête à la question de Cale. Gilbert eut une réaction similaire. Cale haussa ses épaules et se dirigea vers la table.
Mais une annonce le fit s’arrêter en chemin.

« Jeune Sire Venion Stan de la maison du Marquis Stan est arrivé ! »

Cale comprit pourquoi Néo Tolz ne les avait pas suivis à l’intérieur du Palace de la Joie. Venion. Néo Tolz se tenait juste derrière le successeur du Marquis Stan, Venion.

Mais Cale ne se préoccupait pas d’individus tels que Néo ou Venion.

« Cale ! »

Éric appela Cale, qui soudainement se dirigea rapidement vers son siège, mais Cale l’ignora et s’assit.

« Mm.
– Ah, bienvenue Jeune Sire Cale.
– Bonjour, Jeune Sire Cale. »

Cale donna une réponse courte à toutes les salutations respectueuses.

« Bonjour. Ravi de tous vous voir. »

Le silence emplit soudainement la table, et Cale passa sa main en dessous de la nappe de table sans que les autres ne le remarquent.

‘Je le savais.’

Il pouvait sentir le corps invisible du Dragon Noir trembler.

‘- Je vais bien. Je t’ai dit que je vais bien.’

Cale écoutait la voix du Dragon Noir dans ses pensées, et caressa son corps tremblotant. Colère et peur. L’esprit du Dragon Noir était rempli de ces deux émotions à cet instant. C’était pourquoi un trauma reçu jeune était si effrayant.

Le Dragon Noir ne savait pas comment répondre parce que le trauma physique dont son corps se rappelait ne s’alignait pas avec la rationalité dans son esprit.

‘- Je vais bien. Je suis un grand et puissant dragon.’

Cale avait dit au Dragon Noir lorsque ce dernier lui avait dit qu’il voulait le suivre que Venion Stan serait également présent. Il avait obtenu de lui qu’il promette qu’il ne tuerait pas Venion aujourd’hui. Il avait également promis autre chose au dragon.

‘- Plus tard. Je m’assurerai de tuer ce bâtard et les autres plus tard.’

Le Dragon Noir planifiait de les désintégrer afin qu’ils deviennent de fines particules de poussière. Cale calmait le Dragon Noir tout en écoutant sa voix emplie de colère. Heureusement, sa colère n’avait pas l’air de perturber son mana.

Cale pensa que les dragons étaient vraiment des créatures rationnelles. Cale pensa à l’enfer qui attendait Venion et les idiots qui étaient alignés avec le Marquis Stan dans le futur, et arrêta de caresser le dragon.

Heureusement, il ne semblait pas que le dragon allait perdre le contrôle. S’il le faisait, ce palace serait facilement détruit, et Cale serait probablement mort également. Cale poussa un soupir de soulagement, et regarda aux alentours.

Il pouvait voir les groupes d’Éric et de Venion tous deux se diriger dans sa direction. Cela avait du sens, puisque la table de Venion était la table Nord-Ouest à côté de la leur.

*Tap. Tap.*

Le Dragon Noir frotta sa tête contre la jambe de Cale.

« Mm. »

L’action du Dragon Noir inquiéta Cale l’espace d’un instant. Il croisa le regard avec Éric au même moment, qui envoyait avec ferveur des signaux à Cale à l’aide de ses yeux.

‘Tais-toi ! Reste tranquille !’

Cale ignora juste les signaux. Il débattit ensuite comment il pouvait prétendre ne pas connaître Venion. Toutefois, toutes ses contemplations furent inutiles, puisque Venion le salua le premier.

« Cela faisait longtemps, jeune Sire Cale »

Venion Stan. Il semblait avoir pris beaucoup plus de rides depuis la dernière fois qu’ils s’étaient vus, mais il montrait toujours un sourire agréable, digne d’un noble. À contrario, Néo Tolz derrière lui semblait extrêmement anxieux.

Cale sourit joyeusement et s’exprima.

« Bonjour, Jeune Sire Venion. C’est notre première rencontre depuis que nous nous sommes rencontrés sur le territoire du Vicomte Tolz la dernière fois. »

Le sourire de Venion s’élargit, tandis que le visage de Néo devint complètement pâle.

Le Marquis Stan était l’un des quatre meneurs dans les politiques du royaume. Le successeur d’une telle personne avait visité la région Nord-Est. Non seulement cela, mais c’était le territoire d’un noble de bas rang comme celui du Vicomte Tolz. Cela montrait complètement que le Vicomte Tolz appartenait à la faction du Marquis Stan.

Naturellement, les nobles du Nord-Est se renfrognèrent tous, et les autres nobles du hall commencèrent à s’intéresser à la discussion. La région Nord-Est était actuellement sans meneur.

« Correct. J’étais venu visiter mon ami, Jeune Sire Néo, et était sur le chemin du retour. »

Venion ne se préoccupait pas des regards portés sur lui. Il n’y avait aucun problème à ce qu’il aille dans la région nord-est. Venion regardait Cale, comme s’il l’observait, mais sa voix était toujours douce.

« Oui. Nous avions convenu de partager un verre à la capitale.
– Effectivement. »

Cale et Venion avaient tous deux l’air calmes pendant qu’ils discutaient l’un avec l’autre. Toutefois, les personnes autour d’eux ne pouvaient pas rester aussi calmes.

Cale regarda Néo Tolz, qui l’observait, et se mit à sourire. Néo tressaillit en regardant le sourire de Cale.

« Ah, oui. Le jour après notre rencontre, Jeune Sire Venion, un des chevaliers du Vicomte Tolz est venu me trouver. »

Cale s’adressa à Néo avec une expression très préoccupée.

« J’ai entendu dire que la villa avait été complètement pillée. Est-ce que tout va bien ? »

Les épaules de Néo tressaillirent, et Cale put voir les commissures des lèvres de Venion trembler.

« Aviez-vous entendu cela, Jeune Sire Venion ? Je suis sûr que vous avez dû en entendre parler puisque vous avez déclaré être bons amis. »

Venion répondit après un court instant. Il parlait très naturellement, mais Cale pouvait sentir de la colère dans les mots de Venion.

« … Oui. C’était une triste nouvelle à apprendre.
– Oui. Vous ne savez pas à quel point j’étais choqué de l’entendre pendant que je buvais pour faire passer ma gueule de bois. Comment ont-ils pu complètement piller l’endroit et ne rien laisser derrière ! Ils m’ont dit que vous aviez perdu quelque chose de très important, Jeune Sire Néo ? »

Les personnes les plus agaçantes au monde étaient celles qui n’avaient pas leur langue dans leur poche, celles qui n’avaient aucun tact, et les justes.

Cale se comportait comme un mélange des trois à cet instant. Il s’amusait énormément.

Cale s’adressa chaleureusement à Néo.

« Jeune Sire Néo, courage. Nous sommes tenus de faire face à ce genre de situations improbables au moins une fois dans nos vies.
– Ah, oui. Je suppose que oui. »

Néo ne pouvait même pas regarder Venion, tandis qu’il répondait de façon dubitative à Cale.

« Vous devez boire pour tout oublier lorsque quelque chose de terrible comme cela se produit. Jeune Sire Néo, allons boire ce soir. Jeune Sire Venion, nous rejoindrez-vous également ? »

Venion observa calmement Cale. Il avait perdu la confiance du Marquis après avoir perdu le Dragon Noir. Venion suspectait l’organisation qui lui avait confié le Dragon Noir en se basant sur les témoignages des chevaliers et les preuves laissées derrière, mais il ne pouvait pas se débarrasser de la suspicion qu’il avait pour le groupe de Cale, qui était aussi présent cette nuit-là t.

Mais il n’avait pas de bonne raison de suspecter Cale. C’était pourquoi il avait parlé à Cale une fois de plus pour s’en assurer.

« Si vous buvez puis vous réveillez pour avoir un verre de gueule de bois, tous vos mauvais souvenirs s’en iront. »

Mais voir Cale Hénituse continuer à dire des âneries comme avant fit réaliser à Venion qu’il n’avait pas besoin de confirmer quoi que ce soit.

« Merci pour l’offre, Jeune Sire Cale. Peut-être la prochaine fois.
– Ah, c’est décevant, mais je suppose que ce sera pour la prochaine fois. »

Venion dépassa Cale. En même temps, il put entendre Cale parler à Néo.

« Votre chevalier avait l’air extrêmement pâle, Jeune Sire Néo. Vous devriez avoir préparé en avance pour une telle situation. Comment avez-vous pu perdre toutes vos choses de valeur d’un coup ? Courage. Vous ne récupérerez peut-être pas ce que vous avez perdu, mais que pouvez-vous y faire ? Vous avez juste à vivre avec. »

‘Aaaah. Cette ordure.’

Venion sourit aux nobles qui l’observaient après avoir entendu qu’il s’était déplacé au nord-est, et retint sa colère.

‘Ce dragon stupide et cet enfoiré paralyzé. Où est-ce qu’ils ont tous disparu ?’

Venion regarda droit devant lui en marchant. Après avoir jeté un œil à Venion qui s’éloignait, Cale se détourna d’un Néo extrêmement pâle sans hésitation. Bien sûr, il donna une remarque finale avant de faire cela.

« Courage. »

Cale savait que Néo allait se faire descendre de plus belle par Venion.

« Jeune Sire Cale- »

Cale regarda Éric, qui semblait avoir beaucoup à dire mais ne semblait pas savoir comment s’exprimer, avant de se rasseoir.

‘- C’est mon tour après.’

Cale hocha la tête après avoir entendu la voix du Dragon Noir, et regarda autour de la table. Les nobles du Nord-Est le regardaient tous. C’était probablement la première fois qu’ils avaient vu une version aussi normale de Cale. Ce fut pourquoi Cale prit la bouteille d’alcool en face de lui pour répondre à leurs attentes.

Ils se détournèrent tous quasi instantanément.
C’était la force d’une pourriture.

Toutefois, les personnes aux autres tables regardaient toujours Cale avec curiosité. Cale ignora leurs regards, et passa la bouteille à Éric.

« Je la boirai plus tard.
– … D’accord. »

Cale détourna son regard d’Éric, qui parlait informellement pour la première fois depuis leur arrivée au palace, et regarda l’horloge à l’entrée du hall. Ce serait bientôt l’heure pour le début du festin. C’était pourquoi les nobles allaient tous à leurs sièges.
La raison était évidente.

Avec l’entrée de Venion Stan, les trois autres familles puissantes entrèrent également.

« Jeune Sire Antonio Gyerre de la famille du Duc Gyerre est arrivé ! »

Antonio Gyerre de la famille du Duc Gyerre, Jeune Miss Karin Orsena de la famille du Duc Orsena, et Marquis Ailan, l’autre Marquis du royaume.

Ils entrèrent tous le hall avec leurs subordonnés derrière eux. La porte se ferma après leur entrée, mais il n’y avait personne qui se leva pour aller parler avec eux.

Cale se réclina confortablement dans sa chaise et regarda vers l’entrée du hall de banquet. L’horloge se rapprochait de 17 heures.

*Clic. Clic.*

L’horloge atteint exactement 17 heures.

*Scriiiiitch-*

La large porte s’ouvrit et les personnages principaux de ce rassemblement se montrèrent avec leur entourage.

Le serviteur était prêt à crier plus fort qu’il ne l’avait fait tout l’après-midi, mais la personne à la tête leva la main pour l’en empêcher.

Le prince héritier du Royaume de Roan, le prince le plus âgé du royaume, Alberu Crossman.

Il avait l’air d’apprécier l’attention qu’on lui portait, alors qu’il se dirigeait vers son siège surélevé sans aucune introduction. Tous les nobles se levèrent pour le saluer, et le prince héritier Alberu laissa le deuxième et troisième princes derrière pour se diriger vers l’endroit le plus élevé du hall.

*Bang.*

Aussitôt qu’il fut devant son siège, la porte se referma. Cela voulait dire que tout le monde était présent.
Le Prince Héritier Alberu regarda le deuxième et troisième princes, ainsi que le reste de l’assemblée et s’exprima.

« Bienvenue. Merci d’avoir répondu à mon invitation. »

C’était un endroit où il n’avait pas besoin d’introduction. Alberu observait depuis le sommet.

Cale le regarda sans expression, avant de regarder de nouveau l’horloge.

‘Ils devraient bientôt être là.’

La personne qui serait le sujet de discussion des nobles pendant un moment n’était pas encore arrivée.
Cale put entendre le Prince Héritier commencer à s’exprimer.

« De précieux individus qui feront briller ce royaume, les futurs meneurs de notre royaume, ce prince est très heureux de voir que vous êtes venus pour ce rassemblement. »

Le prince héritier démarrait lentement ses machinations avec sa langue mielleuse. Ce fut à ce moment.

« Hmm ? »

Le prince héritier porta son regard sur l’entrée. La porte fermée était en train d’être poussée, comme si elle était rouverte. Il pouvait entendre une discussion à travers l’espace créé.

Cale se mit à sourire secrètement. À cet instant, un serviteur se rua urgemment vers le prince héritier d’une entrée différente.

‘Ils sont là.’

Cale était certain.

À cet instant, le prince héritier semblait être perdu dans ses pensées l’espace d’un instant, avant de faire signe au chevalier qui regardait à l’intérieur.

*Scriiiitch-*

La large porte s’ouvrit de nouveau.

Puisque c’était après le prince héritier, le serviteur n’osa pas appeler le nom de la personne qui entrait. Mais il n’y avait pas besoin de faire cela.

‘Pile à temps.’

Une chaise roulante pénétra dans le hall du banquet.

Taylor Stan, le fils aîné paralysé du Marquis Stan. Il était arrivé au hall de banquet avec la prêtresse folle Cage. À cet instant, les regards de Taylor et Cage passèrent sur Cale sans que personne ne s’en aperçoive. Mais c’était suffisant pour les trois.

 

<< Previous Chapter | Index | Next Chapter >>

Bookmark(0)

No account yet? Register

About TCF_TL_FR

Beware of the infamous cats from the Hénituse Household! A, Catto n°1: Cussing Cat, the most cat of us all. E, Catto n°2: Innocent Cat, the most flowery and sociable cat. L, Catto n°3: Bookworm Cat, the cat quietly judging people behind her books.

Leave a Reply

Your email address will not be published.