La Pourriture de la Famille du Comte – Chapitre 10 – Je l’ai ramassé (3)

Le majordome adjoint Hans ordonna immédiatement à un autre servant d’appeler Choi Han.

« Où est-il en ce moment ?
– Ah, il est avec Ron dans la cuisine du chef Beacrox. »

Le cœur de Cale fit un bond en entrant dans l’étude. Est-ce que ces trois-là s’entendaient bien comme prévu ?

« D’après ce que l’on m’a rapporté, il apprend à cuisiner des plats basiques auprès du chef Beacrox.
– Cuisiner ?
– Oui. »

L’un des coins des lèvres de Cale monta.

‘Cuisiner mon œil.’

Ils appelaient ça “cuisiner”, mais il apprenait probablement la torture ou Beacrox et Ron admiraient les talents d’épéiste de Choi Han. Cale n’avait pas besoin de le voir pour savoir la vérité.

Cale se dirigea nonchalamment vers son bureau et s’assit. Il demanda, toujours nonchalant, à Hans qui se tenait sur le côté.

« Qu’est-ce qu’il a demandé ?
– Ah. » 

Hans semblait choqué aux paroles inattendues de Cale, avant de prendre rapidement une mine sérieuse et commença son rapport. C’était l’information à laquelle Cale s’attendait.

Hans ne put cacher sa tristesse et son désarroi en partageant ce qui s’était passé au village d’Harris, et s’était rendu auprès du Comte avec Choi Han pour délivrer la plaque du chef du village que ce dernier avait amené. 

« Père l’a rencontré ?
– En effet. Le Comte-nim a immédiatement ordonné des funérailles et enverra des inspecteurs, des chevaliers et des soldats pour faire une enquête.
– Mm. » 

Hans s’arrêta l’espace d’un instant et reprit la parole.

« Néanmoins, votre invité a indiqué qu’il ne viendrait pas avec nous. » 

Hans se rappela de la réunion entre le Comte et Choi Han, lorsque ce dernier avait expliqué la situation au Comte.

Choi Han parlait normalement, mais le bout de ses doigts tremblait. Ce fut à ce moment que Hans apprit que Choi Han n’avait que 17 ans. Il avait gardé sa vie intacte parce qu’il cherchait des herbes médicinales au moment du massacre, mais il avait tout de même dû regarder ses voisins et amis se faire tuer à un tel âge. À quel point devait-il être choqué après une telle situation ?

« Cela sera-t-il convenable ? » 

C’était pour cela que Hans interrogea Cale. Était-ce vraiment convenable pour lui de ne pas faire ses adieux ?

« C’est sa décision. » 

Cale répondit à la question de Hans et changea de sujet. Il savait déjà pourquoi Choi Han ne voulait pas y retourner. Il avait déjà fait ses adieux en les enterrant. Tout ce qui restait était sa vengeance envers les gens qui leur avaient pris leurs futurs.

« Est-ce que Ron s’est occupé de lui ?
– Oui. Il s’est assuré que votre invité finisse tous ses repas. Il a également été très accueillant envers lui. » 

Ces trois-là avaient effectivement une bonne relation.

« Ah. » 

Hans semblait s’être rappelé de quelque chose et reprit la parole. 

« M. Ron semble s’être encore blessé en travaillant. Il avait des bandages au poignet.
– Vraiment ? Assure-toi de lui transmettre des soins. »

‘Il a probablement encore tué quelqu’un.’

C’était ce que Cale pensait. Il entendit la voix de Hans à ce moment.

« … Je m’assurerai de transmettre les mots et les sentiments du jeune maître à M. Ron.
– Fais comme tu veux. » 

Hans ouvrit la bouche pour dire quelque chose en observant l’expression nonchalante de Cale, mais un bruit différent se fit entendre dans l’étude.

*Knock. Knock. Knock.*

Choi Han était arrivé. Hans ouvrit la porte et Cale put voir Choi Han à l’extérieur. Cale fit signe à Hans de partir, et ce dernier s’inclina en quittant silencieusement l’étude. Seuls Cale et Choi Han se trouvaient dans la pièce.

Cale garda le bureau entre eux en pointant la chaise en face de lui.

« Viens t’asseoir. » 

Choi Han prit le temps d’inspecter l’étude en venant s’installer. Cale lui laissa le temps de se familiariser avec les lieux.

Comme tout classique héros pur et intelligent, Choi Han aimait les livres. C’était pourquoi la première chose qu’il avait faite après être sorti de la Forêt des Ténèbres et être arrivé dans le village d’Harris avait été d’apprendre à lire auprès du chef du village. Après avoir observé la pièce pendant un certain temps, le regard de Choi Han se posa finalement sur Cale.

« Quel est le paiement ? »

‘Il ne perd pas de temps, hein.’

Cale sourit en constatant comment Choi Han allait droit au but.

Paiement. Choi Han était méticuleux lorsqu’il s’agissait de dettes qu’il avait.

Cale, Kim Rok Soo, réalisa qu’il avait changé les évènements du début de [La Naissance d’un Héros]. Il pouvait voir qu’encore plus de choses allaient changer à cause de cela. C’était pourquoi il faisait de son mieux pour ne pas changer trop de choses, mais…

Il devait se rendre à la capitale. Ensuite, encore plus de choses changeraient.

Cale plaça un bout de papier sur le bureau et regarda Choi Han.

« Il y a un moyen pour toi de repayer le repas, mais j’ai d’abord besoin de déterminer si tu es capable de le faire. En d’autres termes, c’est un entretien.
– Je vous en prie, allez-y. » 

Choi Han accepta immédiatement la demande de Cale de vérifier ses qualifications. Cale demanda alors.

« Sais-tu comment protéger les gens ?
– … Que voulez-vous dire ? »

Choi Han tressaillit pour la première fois et demanda peu après. Le regard de Cale devint vif. Il regardait la feuille sur le bureau et non Choi Han.

Même s’il avait dû rapidement changer le plan, cela pouvait lui rapporter plus de gains que l’ancien. Il pouvait empêcher le groupe de Choi Han de récupérer les anciens pouvoirs tout en prenant ceux dont il avait besoin.

Ces pouvoirs leur étaient inutiles dans tous les cas.

Cale garda son regard posé sur le papier alors qu’il reprit la parole.

« Simple. Es-tu capable de protéger des gens plutôt que de les tuer ? » 

Le silence emplit la pièce. Choi Han n’avait pas de réponse. Cale leva ses yeux du papier et observa la personne assise en face de lui. Choi Han était assis avec la tête baissée, mais, finalement, répondit.

« Je n’en suis pas sûr. »

*Tsk.* Cale claqua sa langue. Voilà pourquoi il était dangereux de provoquer Choi Han en ce moment.

« Mais tu peux tuer quelqu’un ? » 

La réponse vint rapidement cette fois.

« Absolument.
– Alors tu devrais être également capable de protéger les gens. »

Les yeux de Choi Han vacillèrent l’espace d’un instant. 

« Ça risque d’être difficile.
– Mais difficile ne veut pas dire impossible. »

Il n’y avait pas beaucoup de choses dans le monde qu’on pouvait éviter parce qu’elles étaient difficiles. La vie que Cale avait vécu était comme ça. C’était pourquoi il était heureux de posséder le corps d’un moins que rien tel que Cale qui pouvait faire ce qui lui chantait. Mais, malheureusement, il y avait maintenant une montagne qu’il devait d’abord escalader avant de pouvoir avoir ce satané futur paisible.

Cale cherchait quelqu’un qui pouvait escalader et ébranler cette montagne pour lui.

Choi Han avait un sourire amer sur son visage. 

« Je suppose que c’est vrai.
– Oui, ça l’est. Maintenant pour la dernière question.
– Oui, je vous écoute. »

Cale regarda à travers le regard ferme de Choi Han et posa la dernière question.

« Quel est ton nom ?
– Vous ne connaissez pas mon nom ? »

‘Bien sûr que je le connais. Tu es la personne qui allait me corriger.’

« Je l’ai entendu des autres, mais je veux l’entendre directement de toi.
– Choi Han. » 

Choi Han tendit la main. 

« Mon nom est Choi Han. »

Cale serra la main de Choi Han. 

« Excellent. Je suis Cale Hénituse. »

La courte conversation sous forme d’entretien se finit rapidement. Bien sûr, c’était un succès. Cale poussa le bout de papier sur le bureau vers Choi Han.

« La façon dont tu peux me rembourser est simple. » 

Il y avait deux noms écrits sur le papier. Il était aussi indiqué où il les rencontrerait.

« Va à la capitale avec eux. » 

C’étaient les compagnons que Choi Han rencontrerait dans son trajet vers la capitale. Beacrox et ces deux personnes grandiraient et s’aguerriraient avec Choi Han jusqu’au volume 5.

Rosalyn et Lock.

L’une était la princesse d’un royaume voisin qui retournait dans son royaume après une tentative d’assassinat, et l’autre était un enfant blessé. Bien sûr, l’enfant était l’héritier du Roi des Homme-Loups. Il était possible pour lui de se transformer en loup.

Princesse Rosalyn était puissante et froide. Elle avait l’un des pouvoirs les plus explosifs après Choi Han et utilisait sa force logiquement.

Elle n’était pas intéressée par la bataille pour le trône. Son objectif était plutôt de créer la plus grande Tour de Magie du continent, et elle grandirait en tant qu’héroïne à mesure qu’elle se rapprocherait de son but.

‘L’archiduc du royaume, qui a orchestré la tentative d’assassinat sur Rosalyn, sera torturé par Beacrox dans le futur.’

Le cœur de Cale commença à trembler en se rappelant comment cette scène de torture était clairement décrite dans le roman. Son cœur semblait réagir de la sorte fréquemment ces derniers jours.

« Rosalyn. Lock. » 

Cale hocha la tête aux mots de Choi Han.

« Oui. Ces deux personnes. C’est un soulagement que tu puisses lire. » 

Choi Han continua d’observer ces deux noms. Le regard de Cale se posa sur le nom de Lock.

Lock. Ce monde avait d’autres races telles que les Elfes, les Nains, et les Hommes-Bêtes. Toutefois, les plus recluses d’entre elles étaient les Hommes-Bêtes.

Les Hommes-Bêtes. Cela incluait les bêtes, les oiseaux, et même les insectes. Les Hommes-Bêtes étaient différents des monstres habituels par le fait qu’ils possédaient une conscience.

‘Lock possède le sang le plus pur de tous les Homme-Loups.’

Lock avait reçu la lignée alpha des loups. Les Hommes-Bêtes qui possédaient ce genre de lignée avait tendance à paraître faibles et moyens dans leur forme humaine ou animale. Toutefois, une fois qu’ils devenaient berserk, ils devenaient plus cruels et violents que quiconque. Et Lock était le seul survivant de la tribu du Loup Bleu.

Il prit une carte d’un tiroir et la plaça sur le bureau.

« Tu commenceras le trajet avec moi. » 

Il montra un endroit sur la carte.

« Nous nous séparerons à cet endroit. Suis juste les indications que j’ai écrit sur la feuille. » 

Choi Han ne posa pas de questions et se contenta d’écouter silencieusement. Cale observa Choi Han. Il y avait une raison pour laquelle Choi Han devait l’accompagner jusqu’à cet endroit précis.

‘Je dois éviter ce dragon fou.’

Le début de [La Naissance d’un Héros]. Comme tout autre roman, de nouveaux ennemis devaient apparaître après Cale. Toutefois, ces individus ne seraient pas des cibles aussi simples que Cale.

Le prochain adversaire impliquait un Marquis qui dirigeait l’une des factions de nobles. A travers le début de l’histoire, il entrave les projets du Prince héritier et de Choi Han. Il finit par être ruiné aux alentours du volume 2, mais Choi Han rencontre le Marquis pour la première fois à la capitale.

‘Ce dérangé a élevé le dragon fou.’

C’était définitivement un dragon qui avait perdu l’esprit.

Cela restait un bébé dragon. Ce dragon noir était torturé par l’héritier du Marquis en secret. Ils l’entraînaient pour obéir aux ordres du Marquis.

‘Ils leur manquent une case à eux aussi. Les Dragons sont les êtres les plus puissants en ce monde. Comment pensent-ils pouvoir soumettre un dragon ?’

Actuellement, ça avait du sens.

Le Marquis avait réussi à acquérir un œuf de Dragon à travers l’organisation secrète et l’avait enchaîné avec des chaînes restreignant le mana dès sa naissance. Cale n’arrivait pas à percevoir l’étendue de la force de cette organisation.

Mais est-ce que des Dragons seraient appelés les êtres les plus puissants sans raison ?

Ce dragon noir, qui n’avait même pas cinq ans, restait un dragon. A la fin, le dragon perd la raison et se déchaîne.

Il est peut-être jeune, mais dans le roman, il avait utilisé assez de mana pour retirer les chaînes de restrictions de mana. Puisque son mana était bloqué, ce qu’il avait utilisé était en réalité sa propre énergie vitale.

Après avoir vécu dans une cave et être torturé chaque jour sans même être capable de voir la lumière du jour, le jeune dragon puisa dans sa propre force vitale pour trouver sa liberté.

Après avoir réussi à s’échapper, il finit par perdre la raison et se déchaîna.

Le village où Choi Han se trouvait à ce moment-là avait presque fini détruit à cause de ce dragon fou et Choi Han finit par combattre le dragon.

Choi Han regarda le jeune dragon qui faisait moins d’un mètre de long. Il avait réussi à détruire une montagne avec ce petit corps et mis les villageois en danger. Cependant, Choi Han ne pouvait facilement pas se résoudre à attaquer ce dragon.

Les yeux de ce dragon qui avait perdu sa raison, étaient pleins de douleur et de chagrin. Néanmoins, il souriait. Choi Han trouva cela extrêmement triste.

Choi Han finit par tuer ce dragon noir et lui offrit la liberté appelée mort.

Cale devait se rendre à ce village.

‘Soit Choi Han s’en occupe soit je l’empêche de devenir fou et trouve un moyen de le relâcher.’

Il n’y avait pas d’autre choix puisque c’était sur son chemin vers la capitale. Il devrait prendre un extrêmement long détour pour éviter ce village, et cela requérait beaucoup de temps et changerait le cours de l’histoire. Il serait également en retard à la capitale s’il prenait ce détour.

‘Malgré qu’il soit un dragon fou, il était décrit comme étant un dragon vraiment mignon.’

Le roman le décrivait comme un mignon dragonnet noir avec de petites pattes. Il était mentionné que c’était encore plus effrayant qu’une existence si adorable ait perdu la raison et semait le chaos. Cale décida d’arrêter d’y penser, et donna à Choi Han d’autres instructions.

« Reviens à la capitale avec ces deux personnes. Ce sera ta façon de me rembourser. » 

Choi Han posa une question.

« … J’ai juste besoin de protéger ces deux personnes ?
– Si tu veux. » 

Ces deux-là devraient être assez forts pour ne pas avoir besoin de la protection de Choi Han. Particulièrement la princesse Rosalyn, elle ne bougerait même pas si une flopée de Cale avec le Bouclier Indestructible l’attaquait en même temps.

« Fais comme bon te semble. Néanmoins, tu dois définitivement venir à la capitale. Tu devras me rencontrer là-bas sans être blessé. Tu peux au moins te protéger, n’est-ce pas ? » 

Cale et Choi Han ne devraient avoir aucune raison de se revoir après ça. Choi Han aura un autre affrontement avec l’organisation secrète après avoir rencontré Lock. Rencontrer Lock devrait permettre à Choi Han de stopper l’incident à la capitale comme dans le livre.

« Pourquoi tu ne réponds pas ? Peux-tu le faire ? »

Le regard de Choi Han devint un peu plus clair.

« Oui. Je peux le faire. » 

Il semblait parler un peu plus respectueusement qu’avant, mais Cale n’y prêta pas attention. Il se détendit après avoir observé Choi Han rangé le document dans sa poche intérieure.

‘J’aurais dû boire en faisant cela.’

C’était vraiment épuisant de parler à Choi Han en étant dans le corps de Cale.

« Tu peux sortir maintenant. »

Cale fit signe à Choi Han. Choi Han commença à se diriger vers la porte après avoir vu le signe de Cale. Cale se réclina dans sa chaise et regarda Choi Han qui s’approchait de la porte avant de reprendre la parole.

« De plus, ce dont nous avons parlé ici est secret. Je suis sûr que je n’ai pas besoin de te le dire ? »

Choi Han ne regarda pas derrière lui et répondit en ouvrant la porte.

« Évidemment. » 

La voix de Choi han semblait indiquer qu’il souriait, mais Cale s’en fichait. Une fois seul, il prit un morceau de papier et un stylo et commença à écrire en coréen. Après avoir écrit pendant un moment, il quitta l’étude et se dirigea vers le bureau de son père.

« Père.
– Oui ?
– J’ai besoin d’argent.
– Okay. Je dirai à Hans de t’en donner. »

Cale avait besoin d’une forte somme. Une fois dans son lit avec un autre chèque de 10 millions de gallons dans sa poche, Ron s’approcha et lui déposa une bouteille sur la table de nuit en lui adressant la parole.

« C’est du thé au citron et au miel. Mon fils l’a préparé spécialement pour vous, jeune maître. Puissiez-vous passer une bonne nuit. Je reste toujours à votre service. » 

La fatigue de Cale s’en alla en un instant.

Peu importe ce qui arrivait, il devait s’assurer que ces deux-là partent avec Choi Han.

Le jour suivant, Cale Hénituse prit la direction des quartiers pauvres dès son réveil.

<< Previous Chapter | Index | Next Chapter >>

Bookmark(0)

No account yet? Register

About Team Cats in Bérets

Beware of the infamous cats from the Hénituse Household! A, Catto n°1 : Cussing Cat, the most cat of us all. E, Catto n°2 : Innocent Cat, the most flowery and sociable cat. L, Catto n°3 : Bookworm Cat, the cat quietly judging people behind her books.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *