La Pourriture de la Famille du Comte – Chapitre 20 – J’ai vu un Dragon (3)

Après être sorti de la prison, Cale déposa le dragon par terre, en face des chatons.

« Ça a l’air de faire mal, nya.
– Tellement triste. »

On et Hong tournèrent autour du dragon toujours silencieux. Le dragon commença à montrer les dents et grogna. C’était probablement la première fois de sa vie qu’il voyait autre chose que des humains.

Cale vérifia l’heure sur sa montre. Il semblait qu’ils avaient juste assez de temps pour s’échapper.

« Ça a l’air de faire mal, nya. »

On approcha Cale et tapota sa jambe. Elle avait l’air de penser à la potion que Cale avait emmené dans son sac magique. Elle ne pouvait pas le lui demander, donc elle ne pouvait agir que de cette façon.

« Attends. »

Cale avait emmené la potion pour l’utiliser. Toutefois, il devait attendre que les chaînes de restriction de mana soient retirées. La potion ne fonctionnerait proprement que si le mana, qui était pratiquement aussi important que le cœur du dragon, n’était plus restreint.

Cale se dirigea vers le côté opposé de la prison, l’endroit que le tortionnaire semblait garder. Ce n’était pas très bruyant, mais il pouvait entendre Choi Han se battre au loin. Cale présuma que le combat de Choi Han ne tarderait pas à finir également.

« Voyons voir. »

Cale se mit à tapoter le mur de la cave avec ses mains. Il asséna un coup de pied au tortionnaire pour le dégager du chemin et continua de toucher tous les reliefs du mur. Le dragon grogna après avoir vu le tortionnaire, mais ne bougea pas et continuait de se concentrer sur Cale.

‘La dernière ligne de défense de Venion devrait être quelque part par là.’

Comme tous les membres de la famille du Marquis Stan, Venion s’inquiétait énormément d’éventuels intrus pendant qu’il était présent. Il avait créé un tunnel secret à utiliser comme route de secours si quelque chose comme ça arrivait. Si le tortionnaire savait cela, il l’aurait probablement utilisé pour s’échapper plus tôt, mais, tristement, même le tortionnaire n’avait pas connaissance de cette route de secours.

‘Le roman disait qu’il y avait une zone plate dans ce mur rocheux-, ah c’est ici.’

Il y avait une zone plate de la taille de la main d’une personne sur ce mur grossier de cave. Même si Venion avait l’air d’être atteint de trouble obsessionnel compulsif et qu’il ne ferait jamais quelque chose comme un entraînement, tout le monde dans la famille du Marquis avait appris des arts martiaux.

‘Si tu utilises une force conséquente sur cet endroit, ça s’ouvrira.’

Ce n’était pas un mécanisme magique. Plutôt, la force de l’impact ferait bouger le mécanisme. Cale tourna sa tête pour regarder la personne qui venait d’entrer.

« Fini ?
– Oui. »

Choi Han agita légèrement son épée dans l’air pour retirer le sang dessus et approcha Cale. Son regard se porta rapidement sur le dragon, et il se rembrunit. C’était une réaction naturelle en voyant une si petite créature couverte de sang. Le regard de Choi Han alors qu’il observait le tortionnaire était vicieux.

« Choi Han. »

C’était pourquoi Cale avait appelé Choi Han. Choi Han regardait toujours le tortionnaire en faisant son rapport.

« Comme vous l’avez demandé, j’ai laissé les travailleurs qui s’échappaient tranquille. Je me suis aussi assuré que tous les individus puissants seraient incapables de se battre.
– Bon travail. »

Cale complimenta Choi Han avant de pointer l’endroit plat sur le mur.

« Frappe cet endroit.
– Aussi fort que je peux ? »

‘Est-ce que tu comptes détruire la cave ?’

« Non. Contrôle ta force. Prétends que tu crées une indentation de dix centimètres dans ce mur.
– Mm. Donc, tout doucement.
– Si tu veux. »

Tout doucement ? Cale s’éloigna rapidement de Choi Han après avoir entendu Choi Han appeler quelque chose impossible à réaliser pour Cale, juste une minuscule fraction de sa force.

Choi Han comprit que Cale lui disait de se dépêcher et frappa immédiatement le mur avec son poing.

*Boom !*

« Wow !
– Oh. »

Cale ramassa le dragon pendant que les chatons admiraient ce qui se passait.

*Screeeeeeeeeeech-*

Un bruit assourdissant provenant du mur se fit entendre et un espace de la taille d’un homme adulte apparut d’un côté du mur de la cave. Choi Han ramassa rapidement la torche.

« Allons-y. »

Sur les directives de Cale, les chatons grimpèrent sur le dos de Choi Han, tandis que Choi Han pénétrait dans le tunnel en premier. Cale suivit derrière lui. Le dragon garda le silence dans les bras de Cale, avec seulement le son de sa respiration s’échappant de lui. Toutefois, les yeux qui fixaient Cale étaient toujours extrêmement vicieux.

Plutôt que de la gratitude pour l’avoir sauvé, il semblait être rempli de pensées de terreur en pensant être torturé par quelqu’un d’autre, ainsi que de la colère et du ressentiment envers les humains.

« Arrête de me regarder comme ça. »

Cale parla nonchalamment au dragon dans ses bras.

‘Ah, je suis un peu à bout de souffle.’

Cale était à bout de souffle en essayant de suivre le rythme de Choi Han, qui semblait n’avoir aucun problème à courir.

‘Est-ce que j’aurais dû laisser Choi Han porter le dragon ?’

Le dragon d’un mètre de long était assez lourd. Ce ne serait pas si dur s’il pouvait mettre la main sur le Pouvoir Ancien appelé la “Vitalité du Cœur.”

Cale serra le dragon dans ses bras, de manière à ce qu’il ne le jette pas sur le coup de la colère. Il n’y avait pas moyen qu’il le laisse ici après tant d’efforts pour le secourir.

Le dragon continuait juste de l’observer. Les vêtements noirs de Cale commençaient à être couverts du sang du dragon.

Après avoir couru à travers ce sombre et étroit tunnel pendant quelques minutes, Choi Han appela soudainement Cale.

« Il y a un mur en face de nous.
– Frappe le centre du mur avec ton poing avec la même force qu’avant. On continuera de courir comme prévu.
– Compris ! »

Les chatons sautèrent de l’épaule de Choi Han et se mirent à courir. Choi Han mit un peu de force dans son poing et frappa le centre du mur avec la même force que plus tôt.

*Boom !*

Le mur s’écroula presque instantanément, et ils purent voir le ciel étoilé. Ils étaient hors de la cave. Cette fois, Cale prit la tête et regarda aux alentours.

C’était la raison pour laquelle ils avaient besoin d’un Appareil de Perturbation de Mana qui couvrait toute la montagne. Venion avait également installé un appareil d’enregistrement magique à l’entrée de cette voie secrète. Il était quelqu’un de très méticuleux.

Cale ne savait pas où se trouvait cette entrée, d’où la nécessité que l’Appareil de Perturbation de Mana couvre la totalité de la montagne.

Ils n’avaient plus beaucoup de temps. Ils devaient sortir de la zone d’effet de l’appareil d’enregistrement magique durant les deux prochaines minutes. Mais ça ne devrait pas être un problème.

Choi Han suivait derrière Cale et créait de nouvelles traces de leur présence, ou effaçait quelques-unes sur leur passage. Après avoir survécu dans la Forêt des Ténèbres par lui-même pendant si longtemps, il était un expert dans la création et la recherche de traces. Après s’être éloignés de l’entrée du tunnel pendant environ deux minutes, Cale regarda sa montre.

« Stop. »

Les alarmes qui s’étaient déclenchées dans la zone s’étaient soudainement arrêtées. L’Appareil de Perturbation de Mana s’était arrêté.

« Huuuu~ »

Cale prit une profonde inspiration pour calmer son cœur qui battait à toute allure. Le Bouclier Indestructible autour de son cœur accumulait de la force à chaque fois que son cœur battait de cette façon, juste au cas où une urgence arrivait.

‘Je n’ai aucune intention de l’utiliser maintenant.’

Toutefois, Cale n’avait aucune intention d’utiliser ce bouclier maintenant. Après avoir libéré ce dragon et dit aurevoir à Choi Han à la prochaine ville, il comptait obtenir le Pouvoir Ancien, “Vitalité du Cœur”, pour renforcer ce bouclier. Seulement alors il utiliserait le bouclier. Maintenant qu’il avait le temps d’observer ses alentours, il regarda le dragon. Il commença alors à sourire.

Le regard rebelle avait disparu, le dragon regardait le ciel de la nuit avec admiration. C’était la première fois que le dragon voyait autre chose que les murs de la cave durant ses quatre années de vie (Catto 2 : *Sniff.* ToT, Catto 1 : *pat pat* ). Cale comprit ce que le dragon ressentait et voulait lui laisser plus de temps, mais il ne pouvait pas faire ça.

Il posa le dragon sur l’herbe et continua à l’observer. Le dragon lui rendit son regard. Ses yeux étaient à nouveau emplis de colère et de ressentiment, alors qu’il repliait son corps et se préparait à attaquer.

‘Pas étonnant qu’il soit toujours torturé pendant quatre ans. Il n’abandonne pas.’

C’était pourquoi Cale aimait personnellement ce dragon. Il était différent de lui-même. Grandissant en étant abusé en tant qu’orphelin, Cale, plutôt, Kim Rok Soo, avait abandonné. Après cela, il ne voulait pas être le personnage principal d’un roman, comme Choi Han. Après avoir abandonné dans un endroit qu’il appelait maison, il ne pensait pas qu’il avait la force de se battre contre le monde.

« Hey. »

Cale s’assura que le dragon le regardait, puis prit une paire de gants et un outil ressemblant à des ciseaux. Il y avait un grand nombre de sceaux magiques sur les deux lames pour couper. Il mit ensuite les gants anti-électricité.

Cette paire de cisailles était l’un des deux produits qu’il avait dû emprunter avec le nom de Billos. Ce n’était pas quelque chose que l’on pouvait emprunter avec de l’argent.

« Je ne sais pas pour quelle raison vous avez besoin de cela, mais, Jeune sire, j’espère vous revoir en vie à la capitale.
– Tu penses que je vais mourir ?
– Je sais seulement que vous allez causer des problèmes. (Catto 1 : *mdr* Tellement vrai!)
– … Tais-toi. »

Cale repensa à sa conversation avec Billos, avant de réaliser que le silence régnait autour de lui. Choi Han regardait la cisaille avec un regard soupçonneux, tandis que les chatons s’étaient éloignés de Cale et se cachaient derrière Choi Han.

Le dragon était toujours en train de l’observer.

*Tsk.*

Cale claqua sa langue à leur réponse et approcha le dragon. La chaîne de restriction de mana était faite avec quelque chose similaire au caoutchouc. Si elle était faite de métal, ça n’irait pas au dragon grandissant. C’était pourquoi c’était fait avec quelque chose d’élastique.

Il attrapa ensuite le cou du dragon.

*Gasp.*

Les chatons prirent une grande inspiration. Cependant, Cale les ignora en continuant ce qu’il faisait, puisqu’il fallait mieux faire cela aussi vite que possible. La paire de cisailles se dirigea vers le cou du dragon. La lame aiguisée brillait sous la lumière de la lune, le dragon paya juste attention aux yeux de Cale. Les yeux de Cale étaient paisibles et sans émotion.

Le dragon ferma les yeux.

A ce moment, ils entendirent tous le claquement de quelque chose étant coupé.

*Kss. Kss.*

La chaîne de restriction de mana faisait des étincelles dans les mains de Cale.

« Qu’est-ce que tu regardes ? »

Cale rit du dragon qui avait rouvert ses yeux pour le regarder et retira l’un des gants et le tendit à Choi Han. Choi Han mit le gant et Cale lui passa la chaîne avant de prendre la potion hors de son sac.

C’était une potion de la plus haute qualité. Même cela coûtait une somme conséquente à acheter. Cale culpabilisait d’avoir demandé de l’argent quelques jours avant son départ. Cale claqua sa langue et regarda fermement le dragon.

« Est-ce que tu sais combien d’argent tu m’as coûté ? »

Le dragon pouvait entendre les mêmes mots qu’il entendait habituellement. Il les avait entendus quasiment chaque jour depuis qu’il était né.

« Pourquoi tu ne m’écoutes pas alors que j’ai dépensé de l’argent pour toi ? Je suppose que tu dois être de nouveau battu. »

Puis il était torturé. Ils disaient qu’il devait arrêter de penser à lui-même et les écouter alors qu’ils continuaient à le battre.

Toutefois.

« Puisque j’ai dépensé tant d’argent pour toi, tu as intérêt à te rétablir proprement, espèce d’idiot. »

Le dragon ne sentit aucune douleur.

Cale versa environ la moitié de la potion sur le dos du dragon et versa le reste dans sa bouche. Heureusement, le dragon ne résista pas et avala la potion.

Après quelques minutes, Cale ne put que penser que c’était vraiment un dragon. Le mana, qui était équivalent au cœur du dragon et la source de son pouvoir, commençait à se répandre à travers son corps.

Toutes les blessures sur le corps du dragon disparurent instantanément et quelque chose qui semblait être le mana du dragon entoura son corps comme le vent.

Ce changement qui s’était produit en un instant lui fit penser à quel point les dragons étaient des créatures puissantes et effrayantes dans ce monde.

« Hey. »

Le dragon ne devrait avoir aucune raison de se blesser à nouveau. L’intelligent dragon semblait comprendre ce qui venait d’arriver à son corps, au vu de ses yeux de nouveau emplis de vie.

Cale fit un pas en direction du dragon. Le bébé dragon se recroquevilla en continuant d’observer Cale. Cale ignora le dragon et demanda.

« Qu’est-ce que tu veux faire maintenant ? »

Cale commença à sourire en regardant le dragon qui gardait le silence.

« Je sais que tu peux parler le langage humain. Tu es un dragon. La plus intelligente et la plus puissante existence du monde. »

Cale demanda à nouveau.

« Qu’est-ce que tu voulais faire une fois libre ?
– … Je. »

Le dragon commença à parler. Le dragon savait réellement comment parler le langage humain. Il était plus intelligent que les humains. Il n’y avait aucun moyen qu’il n’apprenne pas le langage humain durant les quatre dernières années.

« Je. »

Le dragon pouvait le sentir dans son cœur. Avec sa force actuelle, il pouvait facilement tuer l’humain en face de lui. Il était effrayé par l’homme à l’arrière, mais il lui serait possible de s’enfuir vivant. Il avait gagné la force qu’il désirait depuis si longtemps.

C’était pourquoi le dragon put finalement dire la chose qu’il avait ruminé encore et encore durant les quatre dernières années. Cependant, c’était la première fois qu’il le dit à voix haute.

« Je vivrai. »

Il vivra, peu importe le coût.

« Je partirai. »

Il partirait loin d’ici.

Il dévoila ses pensées intimes.

« Je ne serai pas dompté.
– Oui. Tu as raison. »

Cale disait que le dragon avait raison.

« Tu es un dragon. UN DRAGON. Tu as le droit de vivre librement. »

Même un dragon de quatre ans était plus fort que la plupart des animaux dans le monde. Il avait assez de force pour survivre par lui-même, et, normalement, les dragons étaient extrêmement indépendants et fiers. Ils voulaient généralement créer leur propre antre une fois qu’ils avaient deux ans. C’était complètement différent d’un humain de deux ans.

Cale regarda à travers les yeux du dragon, qui ne faisait toujours pas confiance aux humains, et commença à parler gravement.

« Je ne m’occuperai pas de toi. »

Cale n’avait pas de raison de prendre soin de quelqu’un plus fort que lui. Il y avait également trop de problèmes potentiels qui arriveraient s’il restait à ses côtés pour rembourser l’aide de Cale. C’était différent des enfants de la Tribu du Chat, On et Hong. Un dragon surpassait les limites de Cale.

Le dragon ne pouvait pas faire confiance à Cale.

« Menteur. Les humains sont doués pour mentir. »

Il y avait maintenant de la colère dans les yeux du dragon. Toutefois, cette colère n’était pas dirigée envers Cale. Les dragons naissaient naturellement avec beaucoup de fierté. Cette colère venait des années où sa fierté avait été piétinée par des humains.

« Je suppose que c’est vrai. Je mens assez souvent également. »

Cale accepta facilement les mots du dragon et continua à parler.

« Vis comme tu le souhaites. Qu’est-ce que tu veux faire ?
– Je-. »

Le bébé dragon leva sa tête pour regarder le ciel étoilé. C’était différent de la noirceur de la cave. Il faisait sombre, mais il y avait tout de même de la lumière.

« Je hais les humains. Je veux être libre.
– Bien. »

Cale se releva. Il prit ensuite quelques potions intermédiaires et une petite bourse de son sac magique et mit les potions dans la bourse avant de la donner au dragon.

« Vis librement. »

Les pupilles noires du dragon s’élargirent et se mirent à trembler. Cependant, le doute et le ressentiment étaient toujours présents dans ses yeux. Naturellement, Cale ne s’en soucia pas.

‘Cela devrait être suffisant.’

Il avait libéré le dragon, causé des problèmes à Venion, sauvé le village et aidé Choi Han à comprendre ce que signifiait la liberté grâce au dragon.

Plus important encore, il n’avait pas besoin de s’occuper du dragon. Il pouvait voir dans ses yeux qu’il ne voulait pas le suivre. C’était une excellente conclusion. Cale s’adressa à ses compagnons avec un ton satisfait.

« Allons-y. »

Il tourna le dos au dragon sans aucun regret et se mit en marche. Choi Han suivit silencieusement derrière Cale et s’occupait d’altérer leurs traces. Les chatons, qui hésitèrent l’espace d’un instant, virent le dragon détourner son regard de Cale avant de le suivre à leur tour.

Une fois que même les chatons s’étaient détournés de lui, le dragon leva la tête et les regarda s’en aller.

« … Je hais les humains… ils sont mauvais… »

Pour une certaine raison, le dragon payait plus attention au dos de l’humain, la race à laquelle il était malheureusement habitué et haïssait, plutôt qu’au ciel étoilé qu’il voyait pour la première fois.

Hong approcha lentement sa sœur On alors qu’ils suivaient Cale.

« Noona, je pense qu’il va nous suivre, nya.
– Yep. Je pense aussi, nya.
– Est-ce que je vais avoir un petit frère ?
– Il semblerait, nya. »

Les chatons parlaient entre eux, mais Cale se moqua d’eux et répliqua.

« Aucune chance. Les dragons sont extrêmement fiers et n’accepteront jamais d’être aux ordres d’un humain. De plus, ce dragon hait les humains. »

L’expression d’On semblait désapprouver. Si un chat avait une expression moqueuse, ce serait probablement celle du visage d’On à ce moment. On secoua sa tête et murmura doucement.

« … Je ne pense pas.
– … Yep. »

Hong regarda derrière lui avant d’être d’accord avec sa sœur. Le Dragon Noir regardait toujours dans leur direction. Hong était maintenant sûr. Ce dragon allait profiter de sa liberté pendant un moment, avant de partager du bœuf avec lui dans le futur.

Cale donna un ordre aux deux chatons qui murmuraient entre eux.

« Allez récupérer l’orbe. »

La fratrie partit récupérer l’orbe pour pouvoir manger plus de bœuf. Cale ne regarda même pas les chatons et tapota l’épaule de Choi Han.

« Bon travail. »

Aujourd’hui était probablement la première fois que Choi Han avait sauvé quoi que ce soit. Il y avait eu cette bataille avec les bandits plus tôt, mais c’était plus protéger que sauver.

Bien sûr, les évènements actuels avaient changé de sauver les villageois du dragon dans le roman à sauver le dragon qu’il avait actuellement tué dans le roman, mais le point important était qu’il avait “sauvé” quelqu’un.

« Cale-nim.
– Quoi ? »

Choi Han garda le silence pendant un moment après avoir appelé le nom de Cale, puis reprit finalement la parole.

« Et si le dragon décidait que vivre comme il le veut était de vous suivre, Cale-nim ?
– Cela n’arrivera jamais.
– Éventuellement. Juste une hypothèse. »

‘Une hypothèse ?’

Cale y réfléchit pendant un moment, avant de répondre clairement.

« Je ne pense pas aux éventualités ou au passé. »

Mais pour une certaine raison, Cale fut soudainement pris de frissons et regarda derrière lui pour la première fois depuis qu’ils s’étaient séparés du dragon. Heureusement, le Dragon Noir n’était plus visible.

Cale soupira de soulagement, avant de retourner à l’auberge et s’endormit. C’était pourquoi il ne savait pas que le dragon avait utilisé la magie pour la première fois pour devenir invisible et s’était assis à sa fenêtre pendant un long moment avant de s’en aller. Le dragon tenait fermement la bourse de potions que Cale lui avait donné.

Le jour suivant, Cale devait s’occuper des questions de Choi Han tôt dans la matinée.

« Cale-nim. Il y a une ville à quelques jours de voyage. C’est le milieu de route ? »

Il était presque temps pour Choi Han de finir son “paiement”, comme Cale l’avait dit.

Cela voulait aussi dire que Cale allait bientôt pouvoir s’approprier un nouveau Pouvoir Ancien. Originellement, dans le roman, le fils aîné de la famille du Marquis Stan, celui qui avait été écarté par Venion, trouverait ce Pouvoir Ancien dans environ un mois. C’était son dernier espoir, mais malheureusement, c’était un pouvoir qu’il ne pouvait pas utiliser.

<< Previous Chapter | Index | Next Chapter >>

Bookmark(0)

No account yet? Register

About Team Cats in Bérets

Beware of the infamous cats from the Hénituse Household! A, Catto n°1 : Cussing Cat, the most cat of us all. E, Catto n°2 : Innocent Cat, the most flowery and sociable cat. L, Catto n°3 : Bookworm Cat, the cat quietly judging people behind her books.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *