Pourriture de la Famille du Comte – Chapitre 35 – Rester tranquille (2)

Rosalyn se mit à sourire.

« J’ai entendu dire que vous étiez une pourriture, mais je suppose que c’était un mensonge. »

Rosalyn s’arrêta avec le ton respectueux quasiment immédiatement, comme ce à quoi Cale s’était attendu. Même si la majorité du peuple ne connaissait pas ce à quoi la princesse d’un autre royaume ressemblait, il en était différent pour les nobles.

Les nobles de bas niveau peuvent trouver difficile de rassembler des informations, mais au niveau d’un Comte, comme la famille Hénituse, obtenir des informations sur les royaumes voisins et la royauté ne sont que des connaissances basiques. Ce n’était pas juste de la joie et de la bonne humeur d’être un noble.

Cale répondit à l’affirmation de Rosalyn.

« Il est vrai que je suis connu pour être une pourriture. Néanmoins, un mage devrait faire ses jugements basés sur ses cinq sens.
– Vous avez raison, jeune Sire Cale. Nous croyons uniquement les choses que nous vivons nous-mêmes. »

Cale pensait que la façon de parler de Rosalyn était assez étrange. Elle lui parlait informellement en tant que princesse, mais lorsqu’elle se référait à elle-même en faisant partie de la société des mages en utilisant le terme “nous”, elle parlait formellement. Son identité en tant que mage semblait être très importante pour elle.

« Mais princesse-nim.
– Rosalyn. »

Elle semblait vraiment ne pas apprécier d’être traitée comme une princesse.

« D’accord alors, Mademoiselle Rosalyn, avez-vous fini avec vos questions ?
– Oui. J’ai fini. »

Elle sourit en répondant.

« Jeune Sire Cale, il semblerait que vous ne voulez pas être impliqué avec moi ? »

Même s’il savait qu’elle était une princesse, il lui a juste dit d’apprécier son séjour et de partir. Ce n’était pas qu’elle était irrespectueuse ou quelque chose du genre. En réalité, elle préférait que ce soit de cette manière. Si elle voulait recevoir un traitement de faveur, elle aurait révélé son nom complet et son identité immédiatement.

Cependant, elle ne voulait pas être traitée de cette manière. De plus, elle était reconnaissante envers Cale de leur avoir révélé la condition de Lock.

« Vraiment ? J’ai juste agi de la sorte puisque la princesse-nim semblait le préférer de cette manière. »

‘Menteur.’

Rosalyn considérait les mots de Cale simplement comme une bonne excuse.

Un humain qui voyageait avec un dragon. Il était connu par la société comme étant une pourriture, mais ce n’était en vrai pas le cas dans la réalité. Il aurait pu facilement révéler son existence si il voulait réellement le faire.

Elle remercia Cale qui souriait comme s’il n’était au courant de rien.

« Il semblerait que vous n’avez pas informé la royauté de Roan. Merci beaucoup.
– Pas de problème. Quelque chose comme ça devrait être basé selon la volonté de la personne impliquée. »

Cale pensait que le prince héritier entrerait en trombe dans cette maison si Cale l’avait reporté au palace.

« Vous avez raison, jeune Maître Cale. Je ne souhaite pas me révéler. Si cela vous cause des problèmes à l’avenir, veuillez les informer que c’est ce que je vous ai dit de faire. Je vous prêterai un messager pour prouver votre histoire.
– C’est noté.
– Merci de me laisser rester ici. Je prendrai soin de mes affaires et ne vous causerais pas de problèmes. »

‘Ne me causerait pas de problèmes.’

Cale remercia Rosalyn, qui lui donnait la réponse qu’il voulait entendre le plus.

« Merci beaucoup.
– Aucun problème, c’est ainsi que cela devrait être. »

Rosalyn balaya les remerciements de Cale avant de continuer à manger. Cale et Rosalyn, ces deux-là n’avaient plus besoin de parler. Rosalyn jetait juste des coups d’œil de temps en temps au dragon.

Elle ne pouvait pas s’en empêcher. En tant que mage, son regard continuait de se diriger vers le dragon. Le dragon s’arrêta de manger la saucisse qui était à l’origine pour Cale, pour regarder Rosalyn. Après avoir ignoré les coups d’œil continus de Rosalyn pendant un moment, il parla finalement.

« Mange ta nourriture. C’est à moi. »

Le Dragon Noir tira son assiette avec la saucisse près de lui. Cale empilait simplement plus de nourriture sur cette assiette pour le dragon. Le Dragon Noir devenait dépendant au goût du steak, qui était différent par rapport à manger de la viande crue, de même que d’autres types de nourritures différentes qui étaient présents sur la table.

Rosalyn jeta un coup d’œil vers Cale et Cale montra discrètement quatre doigts sans que le dragon ne l’aperçoive. 4 ans. Rosalyn sourit au sens du message de Cale, et répondit au dragon.

« Oui, dragon-nim. Je n’oserai pas convoiter votre nourriture. »

Le Dragon Noir se remit à manger et Rosalyn et Cale continuèrent aussi leur repas. C’était un repas relaxant et paisible.

Après que ce fut fini, Cale monta dans le carrosse pour aller rencontrer les nobles du nord-est. Les nobles du nord-est étaient seulement constitués de 10 familles nobles. Il y en avait plus si vous considériez les barons et en-dessous, mais le pilier du nord-est était basé sur ces 10 familles. De ces 10 familles, les trois personnes que Cale rencontrait ce jour-là venaient de trois familles qui avaient été amicales avec la famille Hénituse depuis longtemps.

« Quel dilemme. »

C’était pourquoi Cale était inquiet. Choi Han, qui l’avait suivi en tant que garde, demanda prudemment.

« Qu’y-a-t-il ? Si je peux faire quoi que ce soit pour aider, veuillez me le faire savoir.
– Rien. Tu n’as pas besoin de le savoir. »

Cale répondit juste brusquement avant de recommencer encore à réfléchir. Choi Han observa Cale et commença aussi à s’inquiéter. C’était la première fois que Choi Han voyait Cale s’inquiéter de cette manière.

Cale ne savait pas quoi faire.
Quel genre de chaos devait-il bien faire pour avoir vraiment l’air d’une pourriture ?
Cale était arrivé à une conclusion après s’être colporté un grand poids comme Choi Han et le Dragon Noir. Il avait un dilemme sur la manière de vivre une vie de pourriture.

Les nobles du nord-est devraient avoir vu le comportement de pourriture de Cale par le passé. Ils devraient aussi avoir reçu des nouvelles de toutes les actions pourries de Cale dans le territoire Hénituse. C’était pourquoi il devait être encore plus prudent, non, il devait être encore plus chaotique.

« Hmm. »

Cale baissa les yeux sur ses deux mains. Agir totalement comme un bâtard ? Ce serait une méthode pour apparaître comme la pire de toutes les pourritures. Tandis que Cale réfléchissait sur ce qu’il pouvait faire pour être terrible, le carrosse s’arrêta en face d’une résidence. Puisque les nobles du nord-est avaient tous des résidences dans la même zone de la capitale, ce n’était pas très éloigné.

« Bienvenue, Jeune Sire Cale-nim. »

Cale remarqua le vieux majordome l’accueillir au portail et observa le bâtiment derrière le majordome.

C’était la résidence du Comte Wheelsman. Le territoire du Comte Wheelsman était localisé dans le commencement de la partie du nord-est, et il n’était ni très fort ni très riche. C’était pourquoi il a été capable de construire une relation proche avec le Comte Hénituse dans le nord-est, là où ils n’avaient ni ducs ni marquis. Le comte Hénituse aimait cette amitié car, pour quelqu’un comme lui, où le territoire était loin dans le coin du Nord-est, connaître quelqu’un qui était si proche de la capitale était bénéfique.

Cale pensait à l’héritier du Comte Wheelsman.

‘Éric Wheelsman.’

Le majordome adjoint Hans avait prudemment conseillé Cale avant qu’il ne parte ce matin-là.

« Jeune Maître, c’est génial que vous ayez une bonne relation avec le Jeune Sire Éric, mais je vous mentionne ce point pour vous demander de réfléchir s’il ne serait pas une meilleure idée de ne pas agir aussi proche l’un de l’autre en face des autres nobles durant la réunion. »

Cela informa Cale qu’Éric et le propriétaire originel de ce corps étaient très proches. Toutefois, les informations d’Éric dans le rapport d’information des nobles, décrivait Éric comme une bonne personne qui était un peu stricte.

« Jeune Sire Cale, puis-je vous escorter vers l’intérieur ?
– Bien sûr. »

Cale suivit le vieux majordome dans la résidence Wheelsman.

Éric Wheelsman, Gilbert Chetter, et Amiru Ubarr. Tous les trois étaient à l’intérieur de la résidence. Cale réfléchissait encore à la manière qu’il devrait agir en face d’eux pendant qu’il entra à l’intérieur.

Au final, il n’avait pas besoin de s’inquiéter d’une telle chose.

« Cale. Tu as au moins toujours écouté ce hyung. N’est-ce pas ? »

Cale avait un regard confus sur son visage. Éric Wheelsman ajusta ses lunettes après avoir vu l’expression de Cale. À cet instant, Cale était assis à la table avec les trois nobles l’entourant comme s’il était dans un entretien.

‘C’est étrange.’

Mais l’atmosphère était plus pour le consoler que de le questionner. Éric Wheelsman se mit à parler.

« Cela ne serait-il pas énervant pour toi aussi ? »

Amiru, la fille du Vicomte Ubarr et Gilbert, le fils du Baron Chetter intervinrent.

« Il a raison. Jeune Sire Cale, j’ai entendu dire que vous n’aimiez pas ce genre de formalités énervantes.
– Jeune Sire Cale, ce n’est pas mauvais de trouver quelque chose énervante. »

Il semblait comme s’ils essayaient de consoler un enfant. Cale répondit d’abord à leurs affirmations.

« Oui, c’est énervant.
– Tu vois ! C’est pour ça ! »

*Tap.*

Éric tapota légèrement la table. Il ne semblait pas que c’était parce qu’il était en colère, mais plus comme un mouvement inconscient.

Il observait Cale, qui était auparavant un adorable petit enfant jusqu’à ce qu’il grandisse en tant que pourriture, et continua silencieusement.

« C’est pourquoi tu n’as pas besoin de dire ou de faire quoi que ce soit. Reste juste tranquille et nous allons prendre soin de tout pour toi. Tu détestes les choses énervantes et les formalités de toute manière. »

Cale répondit en retour avec une expression intriguée.

« Je suis très doué à rester tranquille.
– Hein ? Tu l’es ? Ah, oui. Tu es comme ça. Tu es vraiment doué à ça. »

Éric était réputé pour être strict, mais il était aussi le genre à s’inquiéter de tout. Mais c’était uniquement parce qu’il aimait se préparer à tout avant qu’elles ne se déroulassent.
Il commençait à parler à Cale, qui était devenu le plus grand de ses problèmes depuis la veille, quand il avait découvert que Cale était vraiment celui qui était venu à la capitale. Les deux autres regardèrent vers Éric comme pour le soutenir.

« Certains des nobles du nord-est vont peut-être essayer de t’énerver. Ceux qui se sont alliés avec le Marquis Stan ou d’autres ducs vont définitivement essayer. Mais tout ce que tu auras à faire est de te tenir tranquille et nous prendrons soin de tout le reste pour toi. Qu’en penses-tu ? »

C’était ce qui inquiétait Éric le plus. Dans les dix familles piliers, seulement ces quatre familles ne s’étaient pas alliées avec quelque part d’autre. Les autres nobles qui s’étaient alliés avec des nobles de rang supérieur à l’extérieur de la zone voudraient leur offrir le groupe entier de noble du nord-est pour leur propre avantage.
Ils avaient besoin d’être prudents, prudents, et encore plus prudents. Ce groupe de quatre familles devait être dans le centre. C’était leur manière d’être la faction la plus puissante du nord-est, et, afin de faire cela, la riche famille Hénituse ne pouvait pas causer un accident à la capitale.

Éric, de même que les deux autres, attendaient silencieusement la réponse de Cale.

« Ce serait génial. »

Cale avait un sourire gentil sur son visage pour accompagner sa réponse. Éric pensait que Cale ressemblait toujours au gentil enfant du passé, du moment qu’il ne buvait pas, et se mit à parler.

« Je prévois aussi de montrer notre respect au prince héritier ensemble. Je suis sûr que tu trouves ça énervant et veux directement aller boire, mais ce sera difficile. Du moment que tu fais ces salutations initiales, nous prendrons soin de TOUT LE RESTE ! »

‘Oh ?’

Cale sourit alors en coin. Il trouvait cette atmosphère assez intéressante. Il ramassa le verre de vin en face de lui. Cale pouvait voir Gilbert sursauter lorsqu’il fit ça.

Cale pensait que c’était aussi étrange. Il était peut-être un rebut agaçant, mais puisqu’ils étaient du même côté, leur seul choix d’action était de le protéger. Il s’humecta les lèvres avec le vin, avant de commencer à parler.

« C’est génial.
– N’est-ce pas ? »

Éric eut un sourire éclairant sur son visage et ses lunettes reflétèrent la lumière du chandelier.

Cale décida d’accepter l’offre de ces trois nobles de ne rien faire et de se mettre sous leur protection. Il aimait vraiment beaucoup ce plan.

« Tout ce que tu auras à faire c’est de te montrer, s’asseoir-là, et de te relaxer.
– Super. Ҫa me semble parfait. »

C’était une vraiment très bonne offre, juste le genre qu’aimait Cale. Il mangea calmement son repas en face de lui et se mit à penser que c’était une bonne idée d’être venu ici aujourd’hui. Néanmoins, Éric, Gilbert et Amiru ne baissèrent pas leur garde. Cale Hénituse était quelqu’un qui avait même lancé une bouteille à la réunion des nobles du nord-est lorsque tout semblait bien aller.

Ils étaient particulièrement prudents car ils étaient là pour convaincre le prince héritier à investir dans les côtes du nord-est, là où les familles de Gilbert et d’Amiru étaient situées.

« Le vin du territoire Hénituse est vraiment génial. »

Bien entendu, Cale connaissait le désir des deux familles pour l’investissement du prince héritier grâce aux informations que Hans lui avait données. Les quatre familles partageaient les informations entre eux sans aucun secret. Toutefois, Cale savait que cet investissement du prince héritier ne serait pas possible.

‘Comment serait-il capable d’investir quand une guerre allait bientôt éclater au sud du Continent Ouest ? Ce serait néanmoins peut-être différent si c’était une marine.’

Les quatre nobles discutèrent de temps à autre en continuant leur repas. Les trois nobles se relaxèrent un peu après ayant vu Cale finir tout le repas sans avoir causé d’accident.

Ils étaient tous décemment satisfaits avec cette réunion.

***

Cale se reposa un peu après être retourné dans sa résidence, avant d’entendre que Choi Han était de retour, ce qui poussa Cale à l’appeler dans sa chambre.

« Cale-nim, vous m’avez appelé ?
– L’auberge ?
– Bien. Heureusement, les enfants étaient énergiques. »

Cale pâlit après avoir pensé à 10 enfants énergiques de la Tribus du Loup. D’un autre côté, Choi Han semblait être plus détendu et joyeux.

« Alors, il n’y a rien d’autre à faire ?
– Oui ? »

Cale hocha sa tête avant de se lever. Ce n’était qu’à ce moment-là que Choi Han réalisa que Cale n’était ni vêtu de son pyjama ni de son accoutrement habituel. Il portait des vêtements très décontractés.

Cale se dirigea vers son lit avant de se mettre à parler.

« Je vais m’allonger au lit, alors va dire à Hans qu’il peut s’arrêter de se tenir devant la porte et qu’il peut aller dormir. Il s’en ira sans même regarder en arrière. »

Choi Han observa par la fenêtre de la terrasse ouverte. C’était une nuit claire. Il demanda ensuite à Cale.

« Allez-vous sortir ?
– Oui. »

Cale sourit en répondant.

« J’ai laissé la terrasse ouverte comme avant, alors vient dans ma chambre.
– Je comprends. »

Le regard de Choi Han changea. Il se souvint de ce que Cale lui avait dit l’autre jour. Cale avait mentionné qu’il dirait à Choi Han la manière de trouver ce mage buveur de sang.

« Est-ce que ce sera juste nous deux, sans Ohn ou Hong ? »

Choi Han demanda avec une expression sérieuse, mais une réponse vint de quelque part d’autre.

« Je vais venir aussi. »

Le Dragon Noir retira sa magie d’invisibilité et entra par la fenêtre de la terrasse. Choi Han regarda le Dragon Noir avant de se tourner pour regarder Cale. Cale répondit d’une manière encore plus relaxée qu’avant.

« Nous irons tous les trois. »

 

<< Previous Chapter | Index | Next Chapter >>

Bookmark(0)

No account yet? Register

About TCF_TL_FR

Beware of the infamous cats from the Hénituse Household! A, Catto n°1: Cussing Cat, the most cat of us all. E, Catto n°2: Innocent Cat, the most flowery and sociable cat. L, Catto n°3: Bookworm Cat, the cat quietly judging people behind her books.

Leave a Reply

Your email address will not be published.