Pourriture de la Famille du Comte – Chapitre 34 – Rester tranquille (1)

Cale fixa la tasse de thé que Ron lui tendait avec un regard vide.

« … Du thé au citron avant de dormir ?
– Oui, jeune Maître. »

Cale n’était pas habitué à boire du thé au citron avant d’aller dormir. Il n’avait pas envie de le boire, mais leva néanmoins la tasse sans rien dire. Il sentit le regard de Ron alors qu’il prenait une gorgée de thé.

C’était à ce moment-là que Ron commença à parler.

« Jeune Maître, puis-je faire une requête ?
– Kek, quoi ? Une requête ? »

Les yeux de Cale s’ouvrirent en grand lorsque Ron dit le mot, “requête”, et se tourna rapidement pour regarder Ron. Ron avait toujours un doux sourire sur son visage. Les yeux de Cale s’embuèrent tandis qu’il commençait rapidement à réfléchir.

‘Ce vieux sournois a une requête pour quelqu’un comme moi, qu’il considère comme inutile ?’

Cale fut pris d’une sinistre sensation indescriptible.
Il se sentait comme l’homme qui avait essayé de se débarrasser d’une bosse et avait fini par en avoir une deuxième (Conte populaire Coréen). Ça, ou comme le bûcheron cupide qui avait prétendu que la hache en or et la hache en argent étaient toutes les deux à lui, et avait fini par repartir les mains vides, sans même sa propre hache. (La hache d’or et la hache d’argent | Wiki | FR Kpop Amino (aminoapps.com))

Cale se calma avant de demander d’une manière relaxée.

« D’accord, de quoi s’agit-il ? »

Ron partagea immédiatement sa requête avec Cale.

« Puis-je avoir deux jours de congés ?
– Oh. »

Cale laissa inconsciemment échapper un soupir. Il se sentait comme si on lui avait retiré sa bosse, et qu’il recevait la hache d’or et d’argent en cadeau au même moment. Cale déposa la tasse et attrapa la main de Ron, avant de parler rapidement, contrairement à son style habituel.

« Oui. Bonne idée. Ron, tu as travaillé si dur pour des dizaines d’années. Tu as dû prendre soin de cette pourriture de jeune Maître. Si tu veux une pause, tu peux prendre aussi longtemps qu’il te faudra. Tu es plus que le bienvenu pour le faire. »

Oui, Cale aimerait que Ron prenne une très longue pause. Cependant, Ron devait revenir avant l’incident terroriste à la capitale afin de se lier à Choi Han, donc deux jours seraient parfaits. Cale avait hâte de profiter des deux prochains jours sans voir le visage de cet assassin.

Ron regarda vers Cale, qui tenait sa main vigoureusement, avec curiosité. Cependant, Cale détourna rapidement son regard de Ron et ouvrit l’armoire près du lit. Cale retira une bourse de l’armoire et la brandit.

Les chèques et les grandes quantités d’argent étaient dans le coffre-fort de la résidence, mais il y avait tout de même également beaucoup d’argent dans cette bourse. Cale prit la bourse entière et la plaça dans la main de Ron. Il était le fils d’une famille riche et n’avait pas vraiment d’autres choses à offrir que de l’argent.

« Tiens. Ce n’est pas grand-chose, mais achète-toi de la nourriture délicieuse et profite de ton congé. »

Ron fixa simplement avec un regard vide la bourse que Cale venait de poser dans sa main.

‘M’acheter de la nourriture délicieuse et profiter de mon congé.’

Cela permit à Ron de se rappeler depuis combien de temps il vivait caché. Il avait passé tout ce temps à prendre soin de cette pourriture, ce chiot de jeune Maître.

Il essayait à présent d’arrêter de se cacher et de recommencer sa vie. Mais il y avait de bonnes chances que sa vie future serait chaotique. Si ces personnes avaient vraiment traversé jusqu’au continent de l’Ouest, ce serait pire que simplement chaotique.

‘Dans ce cas je devrais laisser mon fils ici.’

Ron regarda vers le jeune Maître détendu devant lui.

« Jeune Maître, est-ce que ça ira vraiment ? »

Cale répondit avec enthousiasme à la question de Ron. Il voulait que Ron profite tellement qu’il désirerait laisser Cale pour de bon.

« Bien sûr. Ron, tu es qualifié pour profiter d’une pause. »

Qualifié. Le plan original de Ron était de partir silencieusement dans quelques jours, soit seul, soit avec Beacrox. Cependant, cette maudite affection était le problème. C’était pour cela qu’il mentionna une pause de deux jours. Il voulait voir ce que ce petit voyou dirait. Il était curieux de savoir.

Son chiot de jeune Maître savait maintenant quel genre de personne il était à cause de Choi Han. Ron avait toujours une gentille expression sur son visage, mais son regard commençait à devenir froid.

« Jeune Maître, c’est trop d’argent. Qu’est-ce que vous feriez si je le prenais et m’enfuyais ? »

‘Ou est-ce que vous voulez que je m’enfuie, maintenant que vous savez que je suis quelqu’un de puissant ?’

Bien que les années passées à se forcer à sourire lui avaient créé beaucoup de rides, son regard perçant était dirigé vers Cale. Ron pouvait voir sa réaction.

Cale ricana.

« Tu penses que je ne connais pas ta personnalité, Ron ? Si tu devais t’enfuir, tu serais parti sans rien dire, ou tu aurais directement dit que tu partais. Ai-je tort ? »

C’est comme cela que Ron était parti dans le roman. Il n’avait rien dit au comte, et quand il devait se séparer du groupe de Choi Han un moment, il discutait de leur contrat avant de partir.

« … Vous avez raison. C’est effectivement correct. »

Ron hocha la tête avec un sourire aux lèvres. Maintenant qu’il y pensait, le chiot de jeune Maître devant lui l’avait vu plus que son propre fils, Beacrox, ne l’avait vu pendant la dernière décennie. En fait, Cale pourrait être la personne qui connaissait le Ron actuel le mieux.

‘Je suis vraiment vieux maintenant aussi.’

Le vieil homme accepta qu’il avait vieilli. De même que les anneaux d’un arbre ne poussent pas tous à la fois, les effets du temps ne l’avaient pas épargné non plus. Il commença alors à parler.

« Je serais de retour pour vous servir avant que vous ne partiez pour le palais royal.
– Si tu le veux vraiment. »

Ron regarda vers un Cale indifférent et rangea la bourse.

Il ne pouvait pas laisser Cale aller au palais avec une apparence inférieure à celle de la famille royale ou des autres nobles. Il ne voulait pas voir le chiot de jeune Maître qu’il avait élevé être regardé de haut par les autres.
Ce serait son dernier devoir avant de s’en aller.

« Je vais à présent partir.
– Oui, oui. »

Cale fit signe à Ron de sortir tout en s’asseyant sur son lit, et pour la première fois depuis longtemps, eut une merveilleuse nuit de sommeil.

Quand Cale se réveilla aux alentours du déjeuner le lendemain, Ron était déjà parti en congé dans la matinée. Grâce à cela, le majordome adjoint Hans devint responsable du service de Cale.

« Monsieur Ron a dit qu’il ne serait pas confortable à moins que ce soit moi. Haha, je suppose que je suis un peu génial.
– Peux-tu juste être silencieux ? »

Cale ignora Hans et regarda dehors par la porte ouverte de la chambre. Choi Han était debout devant la porte depuis tôt le matin. Cale fixa Choi Han en se demandant ce qu’il se passait, et Choi Han répondit sans même que l’on lui demande.

« Monsieur Ron m’a demandé de vous protéger. »

‘À quoi pensait Ron ?’

Cale avait un visage sérieux tandis qu’il recevait une tasse de la part de Hans. Il commença à froncer les sourcils.

« Hans, pourquoi m’as-tu apporté de la limonade ?
– Excusez-moi ? Jeune Maître, n’aimez-vous pas la limonade ?
– Aaaah. »

Cale laissa échapper un profond soupir et bu la limonade. C’était mieux que de l’eau froide pour le réveiller et calmer son estomac.

Choi Han regardait Hans et Cale depuis l’autre côté de la porte de la chambre tandis qu’il se remémorait la conversation avec Ron la veille.

« Tu vas quelque part ?
– Oui.
– Où ?
– Rien qu’un enfant comme toi n’ait besoin de savoir.
– Es-tu venu me parler pour Cale-nim ?
– Tu as deviné. »

C’était ce que Ron dit avant de partir ce matin. Choi Han vit Ron l’assassin au lieu de Ron le servant lorsque Ron marcha hors de la résidence.

« Choi Han. »

Choi han sortit de sa rêverie lorsque Cale l’appela. Cale s’était levé du lit et se dirigeait vers la salle de bain. Cale demanda à Choi Han qui le regardait.

« Est-ce que Lock est réveillé ?
– Oui monsieur. »

La Tribu du Loup avait réellement des capacités régénératives rapides. Cale regarda l’heure. Billos la tirelire cochon, le bâtard du maître de la guilde marchande Flynn, arrivera bientôt à la capitale. Cale avait promis de boire avec lui, et avait déjà décidé où le rencontrer. C’était la même auberge où il avait dit à Choi Han de dormir lorsqu’il arriverait à la capitale. Cette auberge avait aussi un bar, qui était réputé pour ses liqueurs.

‘Et quelque chose qui connectera Choi Han et Billos se trouve là-bas.’

Cale pensa au marchand qui se trouvait avec les dix enfants loups en ce moment et demanda.

« Et à propos du marchand et des enfants à l’auberge ?
– Je me disais que vous pouviez vous y arrêter à votre retour du rassemblement.
– … Rassemblement ? »

Hans approcha un Cale confus et prit la parole.

« Jeune Maître, l’invitation des nobles du Nord-Est.
– Ah. »

Cale avait oublié cela parce qu’il ne considérait pas ces nobles comme étant très importants. Il commença à se renfrogner en débattant quoi faire. Quel genre d’actions répréhensibles pourrait-il faire au rassemblement ? Cale, Kim Rok Soo, n’avait jamais rencontré ces personnes avant, mais cela ne comptait pas. Il était connu comme un déchet pour une raison.

« Et l’invitée-nim souhaite également s’entretenir avec vous.
– Est-ce que tu parles de Miss Rosalyn ?
– Oui. Elle a dit que n’importe quand conviendrait selon votre programme. »

‘Rosalyn est une fille intelligente. Elle suspecte probablement déjà que la sensation de mana d’hier vient d’un dragon. Elle n’a probablement jamais vu de dragon avant, mais un mana si puissant ne peut venir que d’un dragon.’

Cale ouvra la porte de la salle de bains et donna un ordre à Hans en entrant à l’intérieur.

« Je prendrai le petit-déjeuner dans ma chambre, donc prépare-le. Après ça, demande à Miss Rosalyn si elle souhaite manger avec moi.
– Oui, Jeune Maître. Je comprends. Cependant, c’est le milieu de la journée, donc ce serait le déjeuner.
– … Hans.
– Je vais le préparer de suite ! »

Cale dévisagea Hans, qui répondit vigoureusement, et donna un dernier ordre avant de fermer la porte de la salle de bains.

« Ah, et laisse la porte de la terrasse ouverte. »

‘Le Dragon Noir doit pouvoir entrer.’

C’était vraiment étrange qu’il ne pouvait dormir correctement que s’il dormait sur un arbre près de la fenêtre.

***

« Je vais à présent chercher Rosalyn-nim.
– Okay. »

Cale était assis sur une chaise en face de la nourriture, qui était un petit-déjeuner pour certains et un déjeuner pour d’autres et congédia Hans. Beacrox semblait s’être donné beaucoup de mal, vu l’aspect fabuleux de la nourriture sur la table. La table était remplie de nourriture, probablement parce qu’il avait demandé qu’on lui amène tout d’une traite au lieu de plusieurs services.

« Cale-nim. »

Choi Han l’approcha.

« Je vais rester avec Lock pendant que vous mangez.
– Je suppose que vous alternez pour vous occuper de lui. »

Choi Han sourit d’embarras aux propos de Cale. Même si Lock se rétablissait rapidement, il était toujours alité avec Rosalyn et Choi Han qui s’alternaient pour s’occuper de lui. Bien sûr, Rosalyn faisait la majorité des soins.

« Ohn et Hong nous aident également à prendre soin de lui.
– Mon œil qu’ils aident. »

Choi Han ne put que rester silencieux aux mots de Cale. Ohn et Hong restaient dans la chambre de Lock. Mais voilà ce que les deux chatons avaient dit à Cale en secret avant d’y aller.

« Je pense que nous sommes trop faibles pour tuer quelqu’un de la Tribu du Loup. Nous perdrons probablement, même si nous entrons en mode berserk. Nous devons trouver un moyen d’écraser les gens comme lui.
– Oui, nous devons trouver un moyen. C’est pourquoi nous allons étudier un peu. »

Ohn et Hong n’étaient pas là pour s’occuper de Lock mais pour déterminer comment tuer des ennemis similaires dans le futur.

« Mais Lock a l’air d’être relaxé d’avoir deux chatons mignons avec lui.
– … Je suppose que c’est bien. »

Cale n’avait aucun désir de dire la vérité à Choi Han et Lock. Choi Han inspecta les lieux pour vérifier que le Dragon Noir n’était pas là avant de parler discrètement.

« Je n’ai pas dit à Lock et Rosalyn que je les ai amenés sur vos ordres.
– Bon travail.
– Je vous avais dit que je le garderai secret. »

Choi Han montrait un côté sûr à Cale. Peut-être était-ce à cause du serment de la veille, mais Choi Han ne savait pas à quel point les mots pouvaient être détournés. Il ne savait pas comment les mots pouvaient être utilisés pour favoriser un côté plus qu’un autre.

Le Dieu de la Mort ne suivrait que les mots de Cale et leur interprétation parce qu’il était celui qui mettait sa vie en jeu.

‘C’est pourquoi la plupart des nobles mettent au moins une semaine à préparer ce qu’ils diront lorsqu’ils vont faire un Serment de la Mort. Ils préparent au moins dix pages de texte à dire.’

Cale pensa à la façon dont il allait utiliser Choi Han dans le futur avant de parler à Choi Han, qui semblait vraiment lui faire confiance.

« Choi Han, tu as dit que tu tuerais le mage buveur de sang si tu le voyais de nouveau ?
– Oui. »

Cale hocha la tête à la réponse qui arriva sans aucune hésitation, et continua à parler.

« Je te dirai comment trouver cette personne. »

Le regard de Choi Han se mit à changer. Mais Cale n’avait pas fini.

« Bien sûr, nous devons empêcher l’incident de la terreur en premier. »

L’expression de Choi Han semblait demander à Cale de lui dire sur-le-champ, mais au moment où il ouvrit la bouche, il y eut un toc sur la porte suivi par la voix de Hans.

« Jeune Maître, j’ai amené Rosalyn-nim. »

Cale fit un signe de tête à Choi Han et se leva de la chaise. Choi Han se leva silencieusement et ouvrit la porte. Hans et Rosalyn entrèrent à travers la porte ouverte. Hans n’entra pas plus loin que le cadre de la porte, et ajouta calmement ce qu’il avait à dire.

« Jeune Maître, Rosalyn-nim, faites-moi savoir si vous avez besoin de quoi que ce soit. »

Hans s’inclina et sortit de la chambre. Choi Han suivit derrière lui.

« Rosalyn, je serai avec Lock.
– Okay. »

Une fois les deux partis, seuls Rosalyn et Cale se trouvaient dans la pièce. Rosalyn semblait calme, mais froide.

« Merci pour l’invitation, Jeune Sire Cale.
– Ce n’est rien, Miss Rosalyn. »

Cale pointa la chaise en face de lui et prit la parole.

« Il y a beaucoup de choses dont nous devons discuter.
– Jeune Sire, je suppose que vous n’aimez pas perdre de temps ? »

Rosalyn se mit à sourire en posant sa question, et Cale regarda en direction de la porte ouverte de la terrasse et se mit à parler.

« Tu peux entrer. »

À ce moment, Rosalyn se tourna rapidement. Elle put voir quelques feuilles flotter dans la pièce. Elle ne put s’empêcher de trembler.

Toutefois, elle avait été capable de penser logiquement à propos des évènements la nuit dernière. Elle y avait pensé toute la nuit en s’occupant de Lock. Une magie à triple couches et la capacité de faire quelque chose comme cela. Il n’y avait qu’une seule réponse.
Elle retira son regard des feuilles qui flottaient dans leur direction pour regarder Cale et demanda.

« Dragon. Est-ce que c’est un Dragon-nim ? »

Les mages respectaient vraiment les dragons. Son comportement montrait clairement que c’était le cas. Cale eut un petit sourire satisfait et parla aux feuilles flottantes.

« Présente-toi. »

À ce moment, les feuilles qui flottaient au-dessus de la table, ou au-dessus des steaks si vous vouliez être spécifique, se changèrent en un Dragon Noir. Il avait retiré sa magie d’invisibilité.

« Mm. »

Rosalyn était tellement sous le choc qu’elle ne pouvait même pas s’écrier. Même si elle savait que ce serait un dragon, cela restait choquant. Il y avait moins de vingt dragons existant sur les continents de l’Ouest et de l’Est combinés, mais une telle existence se trouvait devant elle en ce moment.

Ils étaient connus pour ne jamais quitter leur territoire et leur repaire, et profitaient de la vie en tant qu’être le plus merveilleux du monde. De plus, les dragons étaient les rois de la nature et du mana.

Ils étaient également des êtres qui préféraient la solitude. Même si c’était confirmé qu’il y avait vingt dragons dans le monde, ils étaient tous de couleurs différentes et variaient drastiquement en personnalité, habitudes, et traits. La Tour Magique avait trouvé cela très intéressant. Pourquoi étaient-ils de couleurs et de personnalités différentes, alors qu’ils avaient grandi sous la protection de leurs parents ?

Il n’y avait qu’une explication qu’ils pouvaient suggérer.

‘Les Dragons sont des créatures fières qui veulent être différentes les unes des autres.’

Ils voulaient être uniques pendant qu’ils étaient en vie. C’était le cas, même parmi leur propre tribu de dragons.

Une telle existence se trouvait devant les yeux de Rosalyn en ce moment.
C’était un jeune dragon, mais le mana qu’elle pouvait sentir et le regard unique d’un dragon lui disait qu’il était réellement comme tous les autres dragons.

Le Dragon Noir observa silencieusement Rosalyn un moment avant de tourner la tête. Rosalyn ne savait pas quoi dire à propos de la réaction du dragon. Après avoir fait cela, le dragon se déplaça près du steak et commença à parler.

« J’ai faim.
– Vas-y, tu peux manger. »

Cale secoua la tête en répondant, et offrit également un siège à Rosalyn.

« Nous devrions manger également.
– Ah… oui. »

Rosalyn avait une expression perdue sur son visage en s’asseyant. Elle pouvait voir le Dragon Noir manger le steak en face d’elle, tandis que Cale, qui était habillé plus luxueusement que d’habitude parce qu’il devait aller au meeting des Nobles du Nord-Est, dégustait élégamment une soupe.

Personne à la Tour de Magie ne la croirait si elle leur racontait cette scène.
Toutefois, Rosalyn croyait en ce qu’elle voyait avec ses propres yeux, et le reste de ses cinq sens. Tout dans la nature pouvait être senti avec les cinq sens.

« … C’est merveilleux qu’un mage comme moi puisse voir une telle scène. Un dragon avec un humain. »

Rosalyn croyait en la scène sous ses yeux et révéla son honnête observation. Cale ne daigna pas répondre, mais le Dragon Noir arrêta de manger son steak pour regarder Rosalyn. Puis il tourna ensuite sa tête pour regarder Cale.

C’était un visage reptilien, mais son expression était clairement visible. Le Dragon Noir se renfrogna en regardant Cale, qui dégustait toujours sa soupe, et prit la parole.

« Très faible. Il n’est pas mieux qu’un insecte. C’est la raison.
– Effectivement. »

Cale et le dragon se mirent d’accord. Rosalyn regarda cela avec curiosité, avant d’éventuellement hocher la tête.

« Un repas avec le Jeune Sire Cale et Dragon-nim. C’est un honneur. »

Rosalyn était calme pendant qu’elle prenait élégamment sa fourchette. Cale observa son expression pendant qu’il dégustait sa soupe.

‘C’est vraiment une personne courageuse.’

N’importe quel autre mage serait en train de trembler sans cesse et de complimenter le dragon en ce moment. Ils demanderaient ensuite au dragon de leur apprendre ne serait-ce qu’un tout petit peu à propos du mana ou de la magie. La magie d’un dragon était quelque chose qui rendrait n’importe quel mage sur le continent fou.

Cale commença à parler à Rosalyn, qui commençait par une salade.

« N’hésitez pas à rester ici autant que vous le souhaitez.
– Jeune Sire Cale.
– Oui ?
– Il y a trois choses dont je suis curieuse. Mais l’une d’entre elles a déjà été résolue, donc il en reste deux. Puis-je vous les demander ?
– Faites donc. »

La première était probablement à propos du dragon. Cale avait décidé de révéler l’existence du dragon après avoir débattu pendant un long moment. Il avait le sentiment que ça lui serait plus bénéfique de cette façon.

Il avait le sentiment qu’il pouvait deviner les deux autres questions également.

« Voici la deuxième chose qui a piqué ma curiosité. »

Rosalyn posa sa question calmement et sincèrement.

« Est-ce une bonne idée d’autoriser quelqu’un qui n’a pas été invité dans votre résidence à rester comme cela ? Même si je suis une mage, en tant que noble, vous devez être délicat à l’idée de vous associer à des étrangers. »

Cale répondit facilement à cette question.

« C’est bon puisque vous êtes quelqu’un que Choi Han a amené. »

Cale jeta un coup d’œil au Dragon Noir, qui mangeait le steak, avant de regarder de nouveau Rosalyn et continuer de parler.

« J’ai également ce petit. »

Le Dragon Noir ne répondit pas à ce commentaire. Cependant, il secoua ses ailes une fois avant d’enfoncer sa tête dans le plat de viande et se mit à dévorer la viande encore plus vite qu’avant. Rosalyn regarda le dragon pendant un long moment, avant que ses pupilles rouges ne se portent de nouveau sur Cale, qui mangeait un steak de saumon.

« … Je vois. Voici ma troisième question alors. »

Cale arrêta de manger le steak de saumon et regarda Rosalyn. Leurs regards se croisèrent et Cale pouvait voir ses pupilles rouges. Originellement, Rosalyn avait changé ses pupilles de rouges à noires avec la magie lorsqu’elle était entrée dans la capitale. Elle avait fait la même chose avec sa couleur de cheveux. Toutefois, ce n’était pas le cas en ce moment.
Rosalyn posa sa question.

« Pourquoi me parlez-vous si respectueusement, malgré votre statut de noble ? »

Cale leva le verre de vin à côté de l’assiette de saumon et prit une gorgée du vin blanc. Il prit la parole.

« Cheveux rouges, pupilles rouges, et une mage. Puis il y a votre nom révélé par vous-même qui est Rosalyn. »

Il aurait été bizarre de prétendre ne pas savoir lorsque quelqu’un était aussi clair sur le sujet.
Cale se mit à sourire en demandant.

« Princesse-nim, n’êtes-vous pas celle qui devrait arrêter de me parler si respectueusement ? »

 

<< Previous Chapter | Index | Next Chapter >>

Bookmark(0)

No account yet? Register

About TCF_TL_FR

Beware of the infamous cats from the Hénituse Household! A, Catto n°1: Cussing Cat, the most cat of us all. E, Catto n°2: Innocent Cat, the most flowery and sociable cat. L, Catto n°3: Bookworm Cat, the cat quietly judging people behind her books.

Leave a Reply

Your email address will not be published.