La Pourriture de la Famille du Comte – Chapitre 21 – Retourner la faveur (1)

Cale acquiesça simplement en guise de réponse à Choi Han qui était venu en cette heure matinale et saisit le verre d’eau froide que Ron lui avait préparé. Cale se rappela ce que lui avait dit Ron un peu plus tôt, et sentit l’eau froide qu’il buvait passer dans son corps.

« Jeune Maître, ce n’est pas bien de faire une balade nocturne si longue. Ce Ron s’est beaucoup inquiété pour vous. »

Bizarrement, cela lui désembruma son esprit sans même avoir à boire de l’eau froide. Cale reposa soigneusement son verre d’eau et commença à s’adresser à Choi Han.

« Tu t’es bien occupé de tout ?
– Oui, Cale-nim. »

Après que Choi Han ait raccompagné Cale à l’auberge, il était immédiatement retourné là-bas, pour effacer leurs traces et créer de nouvelles fausses pistes se dirigeant vers l’ouest.
*Miaaaaaou.* Cale regarda les chatons manger de la viande séchée et bailler, avant de commencer de présenter à Choi Han la ville qu’ils allaient bientôt rejoindre.

« Le nom de la prochaine ville est la ville de Puzzle. Ce sera le point central de notre voyage. »

Une fois que l’on sort du territoire Hénituse qui est entouré de montagnes, toutes les routes sont bien pavées, de cette petite ville du territoire du Vicomte jusqu’à la capitale.

‘C’est pour cette raison que le Comté Hénituse a été en sécurité jusqu’à maintenant, même si c’est un peu agaçant pour les marchands.’

Même s’il y a beaucoup de marbre à vendre, ce serait difficile pour les marchands de voyager pour se le procurer si les routes étaient mauvaises. Heureusement, les marchands faisaient fi de cet inconvénient parce que les routes étaient pavées dès la sortie du territoire Hénituse.
De plus, ces routes pavées permettaient aux personnes influentes de la moitié est du Royaume de Roan de se rassembler régulièrement. C’était pour cette raison que ceux de la capitale étaient capables de discutailler de plein de problèmes de l’est, et cela même s’il n’y avait aucun noble d’un rang supérieur à celui de Marquis dans l’est.

« Il nous a fallu du temps pour arriver jusqu’ici car notre Comté a beaucoup de montagnes, mais cela ne devrait pas nous prendre plus de temps à partir d’ici. »

La ville de Puzzle n’était pas le point médian en terme de distance, mais en terme de temps.

« Mais, Cale-nim.
– Quoi ?
– Je suis parti vérifier la villa du Vicomte sur le chemin du retour.
– Et ? »

En observant l’expression impassible de Cale, Choi Han eut une expression légèrement amère en répondant.

« Ils semblaient être tous dans un état de chaos. Il y avait aussi des soldats et des chevaliers quittant le village.
– Je suis sûr qu’ils sont partis le signaler. »

Après avoir repris conscience, ils avaient probablement envoyé des subalternes à Venion et examiné l’endroit autour de la cave. Néanmoins, cela ne semblait pas être la fin du rapport de Choi Han.

« Mais…
– Crache le morceau. »

Cale fronça les sourcils et répondit sèchement à Choi Han. Choi semblait encore avoir une expression amère sur le visage et commença lentement à parler.

« Une partie de la route de secours que nous avions prise depuis la cave a été explosée. Même les arbres, l’herbe, le sol, et tout autour était une pagaille. »

*Plop.*
Les chatons perdirent leurs viandes séchées qui étaient dans leur gueule. Cependant, Cale était toujours calme.

« Je suis sûr que ce sont les faits du dragon. »

Choi Han se tenait juste là, silencieusement. Cale remarqua cela et commença à sourire tout en se levant de son siège.
Même s’il n’avait que 4 ans, le dragon était quand même extrêmement intelligent. Il savait que quelqu’un allait sûrement venir à la sortie de secours et décida probablement de l’exploser. Puisque les dragons sont aussi très sensibles au mana, il avait probablement détruit tout ce qui était autour de la sortie pour détruire également les outils magiques présents dans la zone.

« C’est déjà bien qu’il n’ait pas tué toutes les personnes évanouies. Il s’est probablement retenu parce qu’il est encore jeune et éprouve encore de la peur.
– Je vois. J’ai effectivement ressenti une grande quantité de mana là-bas.
– Ne sous-estime pas un dragon juste parce que c’est petit. Tu le regretteras. »

Les dragons sont décrits comme étant de grands animaux qui sont extrêmement susceptibles. Cale se félicita une nouvelle fois d’avoir laissé le dragon au lieu de l’emmener avec lui, avant de poser une question à Choi Han.

« Tu peux t’en aller maintenant. Est-ce que tu vas dormir jusqu’à notre départ ?
– Non. Je dois aller aider Beacrox.
– Qui ? Beacrox ? »

Cale s’exclama et demanda rapidement.

« Oh, je suppose que vous êtes proches à présent ? »

À ce moment, Cale vit Choi Han avoir une expression impassible pour la première fois. Choi Han répondit très sérieusement.

« Non. Nous ne sommes pas proches du tout.
– … J-Je vois… Okay, alors. »

Cale répondit en retour avec une expression similaire sur son visage, puis, Choi Han s’inclina silencieusement avant de quitter la chambre. Cale donna un ordre à Choi Han, qui ouvrait la porte pour sortir.

« Ah. Dis à Hans de préparer de l’alcool sur ton chemin.
– Pardon ? »

Les yeux de Choi Han s’écarquillèrent de surprise, lorsqu’il regarda de nouveau vers Cale. Il observa de part et d’autre le Cale relaxé et l’horloge qui désignait 7 heures du matin. Cale répondit de manière rafraîchissante à la question que Choi Han n’avait pas prononcée.

« N’as-tu jamais entendu parlé de boisson contre la gueule de bois ? »

Choi Han partit sans dire quoique ce soit d’autre, mais Cale ne s’en soucia guère. Même Ohn et Hong l’observaient et semblaient se demander s’il allait vraiment commencer à se griser si tôt, mais il les ignora aussi et se regarda dans le miroir.

« Quelle expression merveilleuse. »

Son visage semblait extrêmement fatigué et encore légèrement ivre. Cale acquiesça avec satisfaction, avant de descendre au rez-de-chaussée.

‘Exactement, comme je l’avais prévu.’

7 heures du matin était encore tôt, mais la journée n’était pas encore finie pour certaines personnes. Le Vice-Capitaine se tenait là, comme s’il n’avait jamais bu la veille et tenait une conversation sérieuse avec quelqu’un.
Cale pouvait voir non-loin de là, un Choi Han avec un air grave. C’était parce que la personne qui s’adressait au Vice-Capitaine n’était autre qu’un des chevaliers que Choi Han avait terrassé la veille. Il était normal d’avoir un air grave.
Cale s’approcha de Choi Han et donna un coup au pied de Choi Han.

« Pourquoi tu te raidis comme ça ?
– Ah. »

Choi Han tressaillit pendant un moment au chuchotement discret de Cale, avant de sourire maladroitement et répondu discrètement.

« Je pensais avoir utilisé suffisamment de force pour les rendre incapable de se battre pour environ une journée, mais ils sont sur pied bien plus tôt que je l’avais prévu. Je suppose que j’ai pensé que les corps humains étaient bien plus fragiles que ce qu’ils ne le sont en réalité. Je suppose que je pourrai utiliser plus de force contre les humains dans le futur. »

Cale détourna son regard de Choi Han. Choi Han était vraiment fait pour le rôle d’un personnage principal normal qui détruirait joyeusement tout sur son chemin vers la justice. Il y avait aussi d’autres existences qui avaient surpassé les attentes de Cale.
On et Hong l’avaient suivi en bas des escaliers. Les chatons avaient des sourires en coin sur leur visage pendant qu’ils agitaient leurs queues et épiaient le chevalier. N’importe qui aurait pu voir qu’ils appréciaient la situation.

‘Est-ce que je suis le plus grand des lâches ici ?’

Pendant que Cale réfléchissait à propos de ça et s’assit à sa table, le propriétaire de l’auberge lui apporta une bouteille d’alcool.

« Jeune Sire, j’ai préparé le même type alcool que celui que vous avez bu la veille.
– Vieil homme, il y a quelque chose qui me vient à l’esprit à chaque fois que je te vois.
– Ah oui ? »

Cale sourit au vieil homme nerveux et continua de parler.

« Je pense que tu es un vendeur très intelligent. C’est un compliment. C’est la boisson parfaite contre la gueule de bois. »

*Pong.*

La bouteille d’alcool s’ouvrit avec un son rafraîchissant et Cale versa immédiatement un verre et le finit cul-sec. Son visage vira quasi-instantanément au rouge. Cale ouvrit volontairement ses yeux seulement de moitié et regarda en direction du Vice-Capitaine. Le Vice-Capitaine était toujours en train de parler à l’autre chevalier.

« Hier, nous avons tenu une fête pour nous détendre après un long voyage. Tout le monde a bu et s’est relaxé. Personne n’a quitté l’auberge. Mais je ne comprends toujours pas pourquoi quelqu’un du domaine du Vicomte serait curieux à propos de ça. »

Le chevalier du domaine du Marquis semblait s’être présenté en tant que quelqu’un venant du domaine du Vicomte. Le chevalier sourit au regard suspicieux que lui lançait le Vice-Capitaine, mais le chevalier répondit quand-même avec une expression sérieuse.

« Il y a eu un voleur qui s’est introduit hier dans la villa du Vicomte. Quelques autres chevaliers et moi étions de garde, mais nous avons perdu quelques objets. Après avoir entendu que des personnes du Comté Hénituse étaient présentes dans le village, nous sommes venus voir si le voleur aurait aussi volé le Comte. »

‘Voleur, mon œil. Et bien, je suppose qu’un voleur de dragon est aussi un voleur.’

Cale prit une gorgée directement au goulot de la bouteille tout en y réfléchissant. À ce moment-là, il croisa le regard du chevalier qui était la veille à la villa du Vicomte.

« Qu’est-ce que tu regardes ? »

Le chevalier salua immédiatement et détourna son regard. Le Vice-Capitaine regarda maladroitement vers Cale, avant de se racler la gorge et répondit bruyamment avec confiance.

« Ahem. Notre jeune Maître boit parce que sa journée devient meilleure s’il boit dans la matinée. De plus, il s’agit d’un remède contre la gueule de bois. Il est le genre de personne qui boit pour guérir sa gueule de bois causée par l’abus d’alcool de la nuit précédente. »

Cale jeta un regard noir au Vice-Capitaine parce qu’il ne pouvait pas dire si le Vice-Capitaine se moquait de lui ou venait de trouver une excuse pour lui, avant de prendre une autre bouteille.

« Je vois. Quel jeune Sire intéressant. »

Le chevalier répondit positivement aux mots du Vice-Capitaine, avant de saluer respectueusement vers Cale.

‘Je suppose que cela devrait réduire leur suspicion sur nous.’

Cale trouvait qu’ils ne devraient plus avoir aucune raison d’être suspectés par les chevaliers du Marquis qui était venu dans l’auberge si tôt dans la matinée. Le dragon avait visiblement disparu durant le séjour de Cale ici et ils allaient partir le matin suivant, mais mise à part cela, il n’y avait que peu de raisons de les suspecter.
Le reste des subalternes présents de Venion penseront aux vêtements à six étoiles que les assaillants portaient, à ceux qui semblaient représenter une certaine organisation, de même que les traces qui se dirigeaient vers l’ouest. Néanmoins, le plus important est qu’ils ne se douteraient jamais que quelqu’un comme Cale, qui était appelé une pourriture, serait capable de faire quelque chose comme ça.

« Puisque vous partez aujourd’hui, je vous souhaite un bon voyage. »

De plus, il était inconcevable qu’ils puissent empêcher le fils aîné d’un Comte de partir lorsqu’ils n’avaient pas le Marquis, Venion, ou même le Vicomte avec eux. D’autant plus, lorsque ce noble se dirige à la capitale sous l’ordre de la famille royale.

‘Qui pourrait penser qu’un noble qui se rend à une convocation de la famille royale serait normal ?’

C’était vraiment bien d’être une pourriture. Cale continua de boire, satisfait.

‘Je suis sûr que Venion ne nous suspecterait pas, même après avoir pris connaissance de ce qu’il s’est passé.’

Venion et le Marquis Stan étaient probablement les personnes qui savaient mieux que quiconque qu’il n’y avait absolument aucun lien entre le Comte Hénituse et l’organisation secrète. C’était d’autant plus le cas lorsqu’il en venait au dragon.
Cale regarda le chevalier quitter l’auberge avant de boire du thé au miel et au citron que Ron avait placé devant lui.

« Ron.
– Oui, jeune Maître.
– Le thé au miel semble réellement être le meilleur remède contre la gueule de bois.
– N’est-ce pas ? »

Ron sourit en regardant Cale, mais Cale détourna le regard et essaya de calmer son estomac. Une fois que Cale se sentit moins malade après avoir trop bu, ils prirent une nouvelle fois la route.
Leur prochaine destination était la ville de Puzzle. C’était la ville qui était au centre de la transportation de marchandises dans l’est et elle était assez connue pour le nombre de tours de roches dans la ville.
Cale devait trouver une tour de roches à moitié construite dans la ville de Puzzle.

« Est-ce qu’on campe à l’extérieur, aujourd’hui ? »

Tout en demandant à Cale, Ohn prit une bouchée de bœuf séché. Cale acquiesça la tête.

« Oui. À partir d’aujourd’hui, nous allons camper à l’extérieur assez régulièrement. »

Cale a aussi planifié un emploi-du-temps assez strict à partir de là. C’était parce qu’il voulait avoir suffisamment de temps dans la ville de Puzzle. Il se détourna de la fratrie de chatons qui parlaient ensemble en chuchotant et observa l’extérieur par la fenêtre du carrosse.

‘La Vitalité du Cœur.’

C’était le nom du pouvoir ancien qui renforcera le Bouclier Indestructible. C’était un pouvoir qui était focalisé dans la restauration et la vitalité. (Cat 1 : Sans blague. Catto 2 : Oh mon dieu, jamais je n’aurai deviné. :o)

‘C’était pourquoi le fils aîné le recherchait.’

Taylor, le fils aîné du Marquis, avait perdu sa position en tant qu’héritier. Il était l’unique bonne personne de la famille du Marquis, mais la moitié inférieure de son corps a été paralysé suite aux manigances de Venion.
Taylor a fouillé à travers toutes sortes de textes pour trouver un pouvoir qui pourrait le guérir. Il parvint, lors de ses recherches, à trouver un ancien texte dans une vieille librairie et, même s’il était difficile de déchiffrer un ancien texte, il parvînt à déchiffrer quelques mots après avoir consacré beaucoup de travail acharné.
Restauration. Tour de roches.
Ces deux choses devinrent des indices pour Taylor qui se dirigea immédiatement à la Ville de Puzzle, qui pourrait aussi s’appeler la Ville des Tours de Roches. À l’heure actuelle, il devait probablement être dans la Ville de Puzzle. Dans le roman, il trouverait le pouvoir ancien dans à peu près un mois à partir de maintenant.

‘Mais c’était inutile.’

La “Vitalité du Cœur” était incapable de restaurer un corps déjà blessé. Le pouvoir était uniquement capable de restaurer des blessures reçues après l’obtention de ce pouvoir. Il y avait aussi une limite à ce qu’il pouvait restaurer, de même qu’un prix à payer pour chaque restauration.
Taylor sombra dans le désespoir après avoir appris ce fait. Il n’avait plus de temps et ce pouvoir ancien était son dernier espoir. C’était parce que Taylor ne savait pas quand Venion allait venir pour le tuer.

‘Il meurt un mois après avoir trouvé le pouvoir.’

Taylor finit tué par une organisation inconnue pendant que la capitale était dans un état de chaos suite à l’Incident de la Terreur sur la Place. Bien sûr, Venion était coupable d’avoir envoyé cette organisation après Taylor.
La raison pour laquelle Cale se souvenait de ce personnage tertiaire, qui semblait avoir un rôle plus petit que le Cale original du roman, était dû à la forte amitié liant Taylor à son amie.
La prêtresse déjantée. Elle était l’amie de Taylor et la seule personne qui survive à l’assassinat de Taylor. Elle tua la moitié des assassins par colère et finit par être excommuniée par le temple. Elle finit par avoir une grande blessure sur son dos suite à l’incident et racontait avec confiance ce qu’elle avait fait.

« J’ai agis comme un humain au lieu de suivre la voie du seigneur. Je crois fermement que c’est la bonne chose à faire. »

Elle a alors continué après ça.

« Je suis maintenant libre ! »

C’est à ce moment qu’elle commença par se faire appeler prêtresse déjantée par les autres. Sa spécialité était d’utiliser la puissance du Dieu de la Mort pour les malédictions. Le temple l’a excommunié, mais son dieu ne l’a pas abandonné.
Lorsque la guerre éclate dans le roman, elle devient connue, même lorsqu’elle n’était pas une héroïne, dû à la manière dont elle avait aidé à soigner les blessés.

‘Je pense que cette fois-ci, ce sera différent.’

Il y avait de fortes chances que Taylor ne mourrait pas le mois prochain. Venion va être occupé avec l’incident du dragon et lécher les bottes du Marquis. Il allait probablement avoir besoin de se concentrer sur ses jeunes cadets au lieu de son grand frère paralysé pour maintenir son statut d’héritier au titre de Marquis.

‘Et puisque je vais m’accaparer le dernier espoir de Taylor, je vais devoir lui donner un nouvel espoir.’

Bien que la Vitalité du Cœur était un pouvoir ancien que Taylor n’avait pas besoin, Cale n’était pas une si mauvaise personne pour dérober le dernier espoir de quelqu’un.
Cale était aussi curieux de savoir ce que pourrait réaliser la combinaison de Taylor et la Prêtresse déjantée s’ils arrivaient à vivre plus longtemps. Il pensait que ces deux-là pouvaient changer la demeure du Marquis. Si cela pouvait arriver, ce serait mieux pour Cale sur le long-terme.
Toutefois, quelque chose qu’il pensa soudainement raidit l’expression de Cale.

‘Même Beacrox a dû lutter contre sa malédiction, n’est-ce pas ?’

Une fois que Cale pensa à propos des difficultés que Beacrox, l’expert de la torture, a eu face à la prêtresse, il s’arrêta de penser à elle immédiatement. Il décida aussi d’arrêter de penser à Taylor, le noble de bonne nature et soucieux des citoyens.

‘Ils ne sont pas très compatibles avec moi.’

Ils étaient des gens d’un type différent de Cale. Ils étaient des bonnes personnes qui étaient loyales et se fiaient énormément l’un à l’autre. Cale préférait Ron ou Beacrox à ce genre de personne.

‘… Non. Comment aurais-je pu penser à ce genre de terrible choses.’

De même, Cale s’arrêta rapidement de penser à Ron et Beacrox.
À ce moment, Cale regarda vers le bas après avoir senti quelque chose taper sur sa jambe. Il pouvait voir briller les pupilles dorées des chatons et les chatons commencèrent à parler.

« J’ai entendu ce qu’a dit Hans, tout à l’heure, nya.
– Ce qu’il a dit, nya. »

Hans ne savait toujours pas que les chatons étaient des chatons de la Tribu du Chat et continuait de dire toutes sortes de choses en face des chatons. Les chatons semblaient vouloir lui dire quelque chose qu’ils avaient entendus Hans dire.

« Quoi ? »

La fratrie semblait s’être habituée à la façon rude de parler de Cale et commencèrent à parler.

« Si tu fais un vœu devant une tour de roches, il va se réaliser, nya.
– Il a dit que les tours de roches étaient jolies, nya.
– Je veux y aller, nya. Mais tant pis si c’est dérangeant.
– Je veux y aller avec toi, mais c’est bon si c’est trop difficile, nya. »

Cale fixa avec un regard vide les deux chatons agités avant de demander nonchalamment.

« Quel genre de vœu avez-vous ? »

Hong secoua sa fourrure, qui était à présent en meilleure santé et plus brillante grâce au bon traitement de Hans, et s’exclama, tout excité.

« Que tout le monde, incluant notre nouveau petit frère-
– Rejeté. »

Cale commença immédiatement à ignorer les chatons et se détourna d’eux. Le carrosse s’arrêta au même moment. Ils venaient d’arriver à l’endroit où ils allaient camper pour la soirée.

« Il semblerait que l’on reprenne notre campement dès aujourd’hui.
– En effet. »

Cale répondit à la déclaration de Hans, avant de regarder autour du campement. Le vent de la forêt effleura sa tête. Cale passa la nuit avec un esprit assez relaxé.

Le matin suivant.

« Jeune Maître.
– … Qu’est-ce que c’est que ça ? »

Cale fixa le cerf mort qui était à la bordure de leur campement. Il avait été chassé récemment. Hans signala à Cale, qui continuait juste à fixer le cerf.

« Quelqu’un l’a laissé ici sur notre campement. »

Hans pointa à côté du cerf. Cale regardait cet endroit aussi. Sur le sol, il y avait un dessin d’une fourchette et d’un couteau.
C’était comme si quelqu’un avait laissé le cerf ici, pour qu’ils puissent le manger. Cale eut soudainement une drôle d’idée. Il tourna alors son regard vers ses camarades. La fratrie de chatons dans les bras de Choi Han, de même que Choi Han lui-même, souriaient tous en le regardant.

« … J’ai un mauvais pressentiment à propos de ça. »

Il avait un réel mauvais pressentiment à propos de ça.
Un individu qui pouvait parler, mais qui ne pouvait écrire, leur avait laissé le cerf.
Aussi, c’était un individu dont Choi Han, la personne de garde la veille, connaissait clairement la présence, mais prétendait ne pas l’avoir vu.

‘… J’ai un mauvais pressentiment que c’était le dragon.’

Il tourna sa tête vers Choi Han, Ohn et Hong, qui continuaient à le regarder, et les avertit sérieusement.

« Nous allons faire comme si nous n’étions pas au courant.
– Miiiiaou.
-Miiaou. »

La fratrie semblait se moquer de lui, mais Cale prétendait ne pas le savoir. Cependant, un nouvel ingrédient leur était délivré à chaque fois que Cale et son groupe campaient à l’extérieur. Porc sauvage, lapins et toutes sortes de fruits. Cale était à présent sûr de l’existence du dragon qui le suivait.
Cale arriva ensuite à la ville de Puzzle avec cette confirmation en tête.

<< Previous Chapter | Index | Next Chapter >>

Bookmark(0)

No account yet? Register

About Team Cats in Bérets

Beware of the infamous cats from the Hénituse Household! A, Catto n°1 : Cussing Cat, the most cat of us all. E, Catto n°2 : Innocent Cat, the most flowery and sociable cat. L, Catto n°3 : Bookworm Cat, the cat quietly judging people behind her books.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *