La Pourriture de la Famille du Comte – Chapitre 23 – Retourner la faveur (3)

Bien sûr, il avait prévu de leur donner un nouvel espoir anonymement. C’était quelque chose qu’il avait appris du dragon.

‘À part si leur Seigneur n’a rien à faire et leur révèle mon identité, ce n’est pas possible qu’ils me reconnaissent.’

Il leur était impossible d’apprendre son identité. Quelle situation agréable ! Il aurait dû tout faire anonymement depuis le début. Cale entra dans les ruines en ayant l’impression qu’un gros poids s’était enlevé de ses épaules.
Il pouvait voir des gens prier tout autour de l’endroit.
À ce moment, Hans s’approcha discrètement de Cale et lui chuchota.

« Je viens juste de voir le fils aîné de la maison du Marquis Stan.
– … Comment connais-tu cette personne ? »

Cale était réellement surpris. Hans sourit avant de pointer ses yeux.

« Quasiment toutes et n’importes quelles informations à propos des nobles sont dans ma tête. J’ai pu voir un homme se faire pousser dans un fauteuil roulant. Il était étrange qu’il n’y ait qu’une seule personne avec lui, mais j’ai pu voir qu’il y avait un emblème avec un serpent rouge sur le fauteuil.
– Hans.
– Oui.
– Tu es meilleur que ce que tu en a l’air.
– Merci ? »

Hans haussa ses épaules avec une expression satisfaite en finissant son rapport. Il demanda ensuite à Cale.

« Qu’avez-vous l’intention de faire ? »

Cale pouvait sentir le côté gauche de son visage chauffer et regarda dans cette direction. Choi Han le regardait. Cale secoua sa tête et leur répondit à tous les deux.

« Ignorez-les. »

Les deux acquiescèrent sans dire rien d’autre. Seulement alors commença officiellement leur visite. Après avoir regardé autour, Cale fut choqué de l’apparence des tours de roches dans les ruines.

« Ils sont… »

Cale ne semblait pas réussir à y croire.

« Plus moche que ce que je pensais. » (Catto 2: xD )

Cale ne pouvait pas comprendre le sens de la mode dans les temps anciens. Il s’était attendu à des piles de roches, mais il y avait des tours de roches de toutes sortes de formes dans les ruines.
Elles avaient l’air intéressantes. Toutefois, elles n’étaient définitivement pas magnifiques. Cale épia les chatons dans les bras de Hans. Ils semblaient être, eux aussi, extrêmement déçus.
Néanmoins, il y avait quelqu’un qui semblait bien plus sérieux que ce à quoi Cale s’attendait. Choi Han avait sa tête baissée, comme toutes les autres personnes qui priaient, et semblait aussi prier.

‘Je suis sûr qu’il est en train de prier pour son retour en Corée.’

Choi Han avait grandi dans une famille heureuse. Il était une personne d’un différent genre que Cale, Kim Rok Soo. Choi Han avait grandi dans une famille heureuse avec des influences positives. C’était ce qui lui avait permis de survivre dans des situations désastreuses tout en restant une bonne personne.
Cale fixait Choi Han lorsque celui-ci souleva sa tête et croisa son regard.

« Cale-nim.
– Quoi ?
– J’ai une question et quelque chose à signaler. »

Cale avait un mauvais pressentiment à propos de ça.

« Commence par ta question. »

Choi Han semblait réfléchir à propos de quelque chose, alors qu’il regardait vers les tours de roches qui se tenaient dans cette grande plaine et commença à parler.

« Cale-nim, n’allez-vous pas faire un vœu ? »

‘C’est ça, ce qu’il veut savoir ?’

Cale répondit alors simplement.

« Faire des voeux ne fait pas partie des choses que je fais.
– Pourquoi pas ?
– Ils te donnent de plus grandes attentes. »

Choi Han, Hans et même les chatons se tournèrent pour regarder Cale. Cale regarda les tours de roches comme ce qu’avait fait Choi Han, et continua simplement à parler.

« Il est bien plus simple de vivre sans avoir de grandes attentes. »

On se sent bien lorsque l’on gratte un ticket de loterie en espérant avoir 1€ et finir avec 5€, mais si on gratte le ticket en espérant gagner le grand prix et seulement finir avec 5€, on est sûr d’être irrité.

*Tap.*

Cale tourna son regard après avoir senti une tape sur son épaule, seulement pour voir Hans, le majordome adjoint, sourire et commencer à parler.

« Vous avez raison, jeune Maître. Les rêves et les espoirs n’existent pas dans ce monde.
– … Arrête-toi simplement de parler.
– Oui ! »

Hans répondit bruyamment, mais semblait aussi être un peu déçu, pendant qu’il les guidait avec les chatons. Cale suivit tranquillement derrière Hans, lorsque Choi Han s’approcha rapidement de lui et chuchota doucement pour que Hans ne puisse l’entendre.
Choi Han n’avait pas encore donné son rapport.

« Le dragon est entré dans la ville.
– Ignore.
– Je comprends. »

Cale regarda autour. Le dragon a dû se rendre invisible, car il ne pouvait pas le voir. La seule chose qu’il pouvait voir était des gens qui priaient face aux tours de roches. Le Festival des Tours de roches était dans une semaine, mais il y avait déjà une grande quantité de personnes ici. Le regard de Cale tourna dans la direction opposée aux tours de roches dans les plaines.
La partie en amont, la partie où les citoyens les plus riches de la ville de Puzzle résident. Il y avait une petite montagne derrière cette zone et quelque part dans cette montagne se trouvait la tombe de la personne qui a vécu jusqu’à ce qu’elle ait 150 ans.

***

Le jour suivant, Cale était prêt à se diriger vers la tombe. Naturellement, il devait se débarrasser des humains et des chatons qui voulaient le suivre. Heureusement, tout le monde s’arrêta d’exprimer leurs mécontentements une fois qu’il eut dit qu’une seule personne allait venir avec lui.

« Je vais seulement prendre Choi Han avec moi. »

Choi Han était la personne la plus forte présente. Avec Choi Han qui l’accompagnait, le Vice-Capitaine et Hans, tous les deux, n’avaient rien à y redire.
Le Vice-Capitaine fronça simplement les sourcils et annonça qu’il devait entraîner les chevaliers, puis commença rapidement à les rassembler. Tandis que Cale regardait les chevaliers qui suivaient derrière le Vice-Capitaine avec des regards désespérés sur leurs visages, Hans dit alors une dernière chose avant de disparaître.

« Je vais prendre soin de nos chatons-nim. »

Cale se détourna de Hans, qui semblait très excité à l’idée d’être avec les chatons, et se dirigea hors de l’auberge. Choi Han suivait derrière lui.

« Allons-nous faire encore quelque chose aujourd’hui ?
– Encore ? Quelqu’un pourrait se faire une mauvaise idée s’il t’entendait. »

Choi Han ne répondit pas. Cale ne s’en souciait pas de sa réaction et se dirigea vers la montagne derrière la zone en amont et continua à parler.

« Je dois aller à la montagne juste là. Tu peux juste m’attendre à l’entrée de la montagne.
– Je comprends. »

Choi Han ne dit rien d’autre. Cale préférait quelqu’un comme ça. Choi Han ne posait aucune question à Cale. Il était quelqu’un qui semblait suivre Cale, mais qui n’avait aucune curiosité à propos de ce que faisait Cale. C’était probablement seulement possible parce que Choi Han pensait qu’il pouvait le deviner s’il le voulait réellement et parce qu’il pensait qu’il ne serait pas en danger qu’importe ce que Cale finissait par faire.
Cale arriva à la petite montagne après être passé par une pente stéréotype, avant de s’arrêter après avoir entendu Choi Han l’appeler.

« Cale-nim.
– Quoi ?
– Je m’en vais demain.
– Je sais. Je suis celui qui t’as dit de partir demain. »

Choi Han croisa le regard de Cale, qui se tenait impatiemment à l’entrée de la montagne. Cale était quelqu’un qui avait dit que lui, Choi Han, était suffisant comme protection. Choi Han avait pensé à propos de cette action de protéger durant les quelques derniers jours.

« J’ai longtemps réfléchi à propos de ça, mais il y a quelque chose que je dois vous dire. »

Le rapport d’hier à propos du dragon n’était pas réellement ce que Choi Han avait voulu signaler. Le regard de Choi Han regardait par-dessus l’épaule de Cale, dans l’arbre près de l’entrée de la montagne.

« M. Ron est une personne dangereuse. »

Cale tressaillit un moment à cette droite qui venait de l’atteindre sans aucun avertissement. Devrait-il prétendre le savoir ou prétendre ne pas le savoir ? Il prit sa décision rapidement. Cale ne s’attendait pas à une question comme celle-ci, mais il lui répondit calmement.

« Vraiment ?
– Vous n’êtes pas surpris ? Il y a une dangereuse puanteur de sang sur lui. Il est une personne puissante qui a fait couler beaucoup de sang. Au départ, je pensais que Cale-nim le savait déjà et gardait quand-même M. Ron à ses côtés. »

Mais si Cale l’avait su, il aurait pris le puissant Ron avec lui pour aller sauver le dragon. Mais Cale n’avait pas fait ça. Choi Han pensait que cela voulait soit dire que Cale n’était pas au courant de la puissance de Ron, soit qu’il ne faisait pas confiance à Ron, mais il n’était pas possible que Cale ne fasse pas confiance à quelqu’un qui a été à ses côtés pendant 18 ans*. C’était pourquoi Choi Han en était arrivé à la conclusion que Cale ignorait la puissance de Ron.

« Mais ni Cale-nim, ni n’importe qui ne semble connaître la puissance de M. Ron. »

Choi Han avait réfléchi à ça pendant un moment. Honnêtement parlant, le fait que Cale dise qu’il n’avait aucune attente, lui permit de décider de ne rien dire à propos de Ron. Néanmoins, le fait que Cale l’ait choisi pour être le garde aujourd’hui fit culpabiliser Choi Han.

« C’est la raison pour laquelle j’ai pensé que je devais le dire à Cale-nim.
– Oh vraiment ? J’ignorais que Ron était fort. »

Choi Han demanda une nouvelle fois après avoir entendu la réponse calme de Cale.

« Allez-vous le garder à vos côtés ? Il semble être une mauvaise personne. »

Cale renifla aux mots de Choi Han. Garder Ron à ses côtés ? Cale avait prévu de pousser Ron vers Choi Han le moment où ils arrivent à la capitale.

« Que ce soit toi ou Ron.
– Pardon ?
– Tu dis qu’il a une puissance monstrueuse, mais pour quelle raison laisses-tu Ron tranquille ?
– C’est parce que- »

Choi Han ne pouvait soudainement pas dire quoi que ce soit.

« C’est probablement parce qu’il ne t’a rien fais. »

Choi Han ne pouvait dénier les mots de Cale. Il y avait le malentendu du départ qui les avait conduits à un petit combat, mais Ron l’avait aidé à trouver une épée après cela et même aidé à s’occuper du problème du Village de Harris.
Cale observa silencieusement Choi Han.
Ce n’était pas juste Choi Han. Ron n’avait rien fait à personne. La seule chose que Ron avait faite, était de donner de la limonade à Cale régulièrement ou de s’amuser de Cale avec de la viande de lapin. Mais ce n’était rien.

« Ron a été mon serviteur pendant 18 ans*. »

Qu’importe les circonstances, Ron s’était dédié à son rôle de serviteur. Même le Vice-Capitaine qui se souciait beaucoup de la hiérarchie, ne s’énervait pas lorsque Ron, un serviteur, marchait côte à côte avec lui. Même le majordome adjoint Hans ne se mettait pas en colère lorsque Ron effectuait son travail à sa place.
C’était parce que Ron était doué et apprécié dans tout le Comté.

« Est-ce que tu hais Ron ? »

Choi Han secoua sa tête après avoir réfléchi un moment.

« Non.
– Alors ?
– J’ai juste pensé qu’il valait mieux pour vous de savoir qu’il était une personne dangereuse et j’ai donc décidé de le signaler.
– Que ce soit toi ou Ron… »

Choi Han regarda Cale après l’avoir entendu une fois encore.

« Vous êtes les mêmes pour moi. Dans cet aspect, tu es toi aussi dangereux. »

Cale regarda Choi Han avec une expression stoïque et continua de parler.

« Tu es fort aussi.
– Ah. »

Choi Han s’exclama. Cale en ignorait la raison, mais continua de parler.

« C’est du pareil au même pour moi. »

Il ne savait pas la raison, mais Ron, qui était venu du Continent de l’Est, vivait dans le territoire de Hénituse en cachant son identité. Si quelqu’un comme lui devait toucher au fils d’un Comte ? La rumeur se répandrait comme un incendie dans tout le royaume.
Ron était quelqu’un qui ne se souciait de rien ni personnes excepté son fils et lui-même. Alors, pourquoi quelqu’un comme lui causerait un scandale ? Cale était juste effrayé car il savait que Ron était un dangereux vieil homme. Il voulait se débarrasser de ce dangereux vieil homme aussi vite que possible pour qu’il puisse vivre en paix.

« Du moment qu’il est mon serviteur, il est juste mon serviteur. Juste comme toi qui est Choi Han, qui a besoin de me rembourser. »

Cale vérifia sa montre. La puissance du vent dans la cave était différente selon l’heure de la journée. Il avait besoin de se dépêcher.

« Tu n’as rien d’autre à dire, n’est-ce pas ? Ne me suis pas. »

Choi Han acquiesça silencieusement la tête en guise de réponse. Cale ne se retourna même pas alors qu’il se dirigea vers la petite montagne.
Après avoir vu qu’il ne pouvait plus voir Cale, Choi Han regarda vers l’arbre à l’entrée de la montagne et commença à parler.

« Tu l’a entendu, n’est-ce pas ? »

Ron sauta aisément de l’arbre. Il toisa Choi Han et commença à sourire. Une voix brute commença à se déverser de la bouche de Ron.

« J’ai changé ses couches pleines et l’ai éduqué depuis qu’il est jeune**. »

C’était la vérité.
Choi Han se tint debout en face du chemin vers la montagne et commença à parler.

« Cale-nim a dit que personne ne devait le suivre à partir d’ici.
– Je sais, sale voyou. »

Ron tourna son dos à la montagne sans regret. Après avoir entendu que Cale allait seulement y aller avec Choi Han, et même en laissant les enfants de la Tribu des Chats derrière, Ron avait suivi, juste au cas où quelque chose arriverait.

« Je n’aurais pas dû venir. »

On dit que l’on devient de plus en plus imprévisible avec le temps et que cet aspect était un enfer. Ron rentrait à l’auberge avec un rythme bien plus lent que lorsqu’il l’avait quitté, Choi Han regarda Ron disparaître avant de s’asseoir sur un rocher et d’attendre le retour de Cale.

***

Cale se tenait en face de la cave juste en dehors du sentier de montagne. L’entrée de la cave était couverte de vignes, au point où il aurait été difficile de le trouver à part si on le cherchait minutieusement.

« Merde alors. »

Cale commença à se renfrogner.
L’entrée à la cave était assez petite. Il regarda ses vêtements. Il portait des vêtements simples, mais ils étaient toujours larges.

*Haa.*

Cale laissa un long soupirs s’échapper avant de ramper dans la cave. Que ce soit un arbre mangeur d’hommes ou cette grotte, tout ce qui était lié à des pouvoirs anciens semblait être fou. Le sol près de l’entrée de la cave avait à présent les traces de Cale qui était entré en rampant.
Un moment plus tard, les traces de pattes d’un petit reptile se trouvaient au même endroit.
Cale pouvait voir la cave devenir de plus en plus large après avoir rampé pendant environ cinq minutes.

‘Taylor a dû être vraiment désespéré. Il a rampé tout le chemin jusqu’ici, même avec le bas de son corps handicapé.’

Puisque l’on devait empiler la tour de roches par ses propres forces Taylor, le fils aîné, a dû personnellement venir ici. Ce qui a pris cinq minutes à Cale, a probablement dû prendre à Taylor, beaucoup, beaucoup plus longtemps. (TL note : Oui c’est répété.)
Cale se mit debout une fois que ce fût suffisamment large et commença à pénétrer davantage dans l’antre. Plus il s’enfonçait et plus le son devenait clair à son oreille.

*Swiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiish. Swiiiiiiiiiiiiiiiiiiiish.*

C’était le son du vent. Le son qui apparaissait lorsque les vents s’entrechoquaient, devenait de plus en plus fort lorsqu’il s’avançait dans la grotte. Finalement, Cale aperçut un bout de tissu et un pilier qui était probablement une tente par le passé.
Après lui avoir donné un simple regard, Cale continua de marcher plus profondément encore.

*Swiiiiiiiiiiiish.*

Le son du vent devenait d’autant plus fort. *Boom. Boom.* Il pouvait entendre le vent qui cognait contre les parois de la grotte comme les poings d’un géant. Cale commença à marcher de plus en plus vite.

‘Le vent. Je me demande s’il va résonner comme ça une fois que j’aurai l’ancien pouvoir, le “Son du Vent ”, plus tard.’

Bouclier. Puis, Récupération. Puis, des jambes rapides. C’était le plan d’action de Cale. Cale dût finalement s’arrêter de marcher après avoir réfléchi à propos du prochain pouvoir ancien qu’il allait essayer d’obtenir.
Ce n’était pas qu’il s’était arrêté de marcher, c’était parce qu’il avait été obligé de s’arrêter de marcher.

« Waouh. »

C’était même pire que ce que Cale s’attendait.
Un large espace en sous-terrain s’est révélé devant Cale. Au même moment, une tornade de vent vicieuse remplit son regard.

*Boom, boom !*

Les roches sur les parois de la grotte s’émiettaient lentement à cause de la tornade. Il y avait une assez grande quantité de roches sur le sol pour permettre à Cale de savoir que cet endroit devenait continuellement plus grand.
Cale regarda alternativement entre la partie en souterrain et le chemin qu’il a traversé pour venir là. Il avait l’impression qu’il se ferait repousser par le vent s’il allait à l’intérieur. Enfin, pas juste repousser, mais aplati contre le mur, ce qui le blesserait probablement sérieusement.
C’était à quel point le vent était puissant.

« Mm. »

Bien sûr, le centre de la tornade sera calme, puisque c’était l’œil de la tornade.

‘Je suppose qu’il aurait été impossible pour Taylor sans l’aide de Cage.’

Il pouvait à présent comprendre pourquoi le roman avait dit que ces deux-là avaient persisté pendant toute une semaine. Néanmoins, Cale commença à sourire. C’était à présent une course contre la montre.
Cale marcha dans la zone en souterrain, vers l’intérieur de la tornade sans pitié, sans aucune hésitation. Les cheveux rouges de Cale commencèrent à s’ébouriffer avec ses vêtements.
Au même moment…

« N-Non ! Tu vas te blesser ! Tu es extrêmement faible ! »

Le dragon apparut à l’arrière du chemin et cria précipitamment.
Et aussi au même moment…

« … Huh ? »

Le dragon pouvait voir un large bouclier avec des ailes argentées apparaître et entourer Cale.
Les ailes, qui brillaient si clairement qu’elles pourraient être appelées sacrées, entourèrent Cale tandis que le large bouclier bloqua le vent. Le bouclier et les ailes gardaient Cale en sécurité.
Cale se retourna. Ses yeux s’écarquillèrent lorsque son regard tomba sur le dragon.

« Mais qu’est-ce que tu fous là ? »

Le Dragon Noir ne put rien dire en réponse.
______________________

TL note :
* À la première publication, la durée était de 18, elle est à présent de 13 ans. L’auteure/autrice a toutefois modifié ou enlevé certains passages à un certain moment, dont celui des couches.
** Les traductions étrangères ont néanmoins décidé de les garder. Cela n’affecte pas l’histoire donc c’est un choix personnel (voyez avec Catto 2).

<< Previous Chapter | Index | Next Chapter >>

Bookmark(0)

No account yet? Register

About Team Cats in Bérets

Beware of the infamous cats from the Hénituse Household! A, Catto n°1 : Cussing Cat, the most cat of us all. E, Catto n°2 : Innocent Cat, the most flowery and sociable cat. L, Catto n°3 : Bookworm Cat, the cat quietly judging people behind her books.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *