Pourriture de la Famille du Comte – Chapitre 30 – Vous… (5)

Choi Han et Lock. Derrière Choi Han se trouvait Rosalyn. Ces trois personnes entrèrent dans la chambre de Cale.

« Hans. Va chercher quelque chose à boire.
– Excusez-moi ? Ah, tout de suite ! »

Cale ferma la porte sans laisser entrer le majordome adjoint Hans. Cale pointa ensuite le lit pour Choi Han, qui le regardait, pour y déposer Lock.

« Allonge-le d’abord.
– D’accord. »

Choi Han posa délicatement Lock sur le lit. Cale s’approcha lentement de Lock. Lock avait définitivement le sang le plus pur, le faisant ressembler à un humain frêle. Toutefois, il était assez grand pour un jeune garçon.

« Haaaah, haaaaa, haaaah. »

Lock respirait difficilement et faisait de son mieux pour ouvrir ses yeux. Il avait les sourcils froncés, et son corps était mou, comme s’il ne pouvait en tirer aucune force. C’était déjà trop tard pour empêcher l’état de Berserk de se produire.

Cale regarda le grand mais toujours jeune garçon en face de lui, qui faisait de son mieux pour garder les yeux ouverts, et lui dit de se détendre.

« Garde tes yeux fermés. Pas besoin de forcer. »

Il n’y avait aucune force dans le ton de la voix de Cale, mais elle avait cette façon de faire les gens obéir. Lock ferma lentement ses yeux. La voix de cet homme, que Lock ne connaissait pas, entra à travers l’oreille de Lock.

« Tout se passera bien. »

Lock s’essoufflait et appelait doucement quelqu’un. Il appelait son oncle, le chef de la Tribu du Loup Bleu, et l’homme qui était mort pour la tribu, alors qu’il était à un pas de devenir le Roi Loup. Son oncle s’était assuré que Lock fut bien caché avant de s’élancer vers les envahisseurs.

« Tout se passera bien. »

C’était ce que son oncle lui avait dit. Lock se renfrogna après avoir pensé à son oncle. Cale se contenta de l’ignorer et se retourna.

« Cale-nim, pourquoi est-ce que Lock est comme cela ? »

Choi Han avait toujours l’air anxieux et désespéré. Originellement dans le roman, Choi Han avait seulement entrouvert son cœur à Lock à ce stade.

‘Qu’est-ce qui a bien pu se passer ?’

Cale n’était pas un idiot. Il savait que la situation de Choi Han avait quelque peu changé à cause de lui. C’était pour cela qu’il essayait avec ardeur de mettre fin à leur relation. Il ne posa pas cette question, et laissa Choi Han continuer de parler.

« Les potions ne marchent pas non plus. Selon Rosalyn, la tribu du Loup est une qui ne peut pas utiliser de potions. La magie de soin ne semble pas marcher non plus. Je ne sais pas quoi faire. Je dois le protéger. Je suis supposé le protéger.
– Calme-toi. »

Cale craignait que ce ne soit Choi Han qui finisse par devenir fou s’il continuait comme cela. Ce serait tout aussi effrayant que ce dragon dans le coin de la chambre devenant fou. Peut-être était-ce parce qu’il avait vécu des dizaines d’années dans la solitude, actuellement, même s’il vivait pour des décennies de solitude, la personnalité de Choi Han restait celle d’un garçon affable qui se souciait beaucoup de choses telles que l’amitié.

« Cale-nim.
– Si tu me fais confiance, laisse-le-moi.
– … Je vous fais confiance.
– Bien. »

Cale confirma que Choi Han s’était calmé, avant de porter son regard sur Rosalyn.

Rosalyn. Elle était la première héritière au trône du Royaume de Breck. Cependant, cette mage de génie était prête à renoncer à tout cela. Rosalyn rappela à Cale une rose rouge. Elle avait des cheveux rouges encore plus écarlates que ceux de Cale, et de belles lèvres rouges qui avaient actuellement leurs commissures relevées par la curiosité.
Même si elle lui rappelait une rose, sa personnalité était plus proche de celle du soleil.

Rosalyn ne portait pas Lock, Choi Han, ni même Cale dans ses yeux. Elle était concentrée sur le coin de la chambre.

« … Cette aura, cette aura puissante de mana ! »

Rosalyn regardait avec précision la chaise que le dragon avait utilisée plus tôt, tout en resserrant fermement ses mains tremblantes.

« Aaah. »

Un soupir s’échappa de la bouche de Cale. Il semblait que le dragon était curieux à propos de cette mage. Le Dragon Noir avait envoyé un peu de mana vers Rosalyn, et montré quelques sorts de mana dont Rosalyn ne pouvait même pas rêver. À travers l’histoire, les dragons avaient tendance à haïr les humains, mais appréciaient énormément les mages.
Le dragon faisait cela parce qu’il était content.

Cale regarda la table qui semblait vide, et parla doucement.

« Arrête. Tiens-toi tranquille. »

Presque instantanément, Rosalyn prit une grande inspiration et retourna à la normale. Le dragon semblait avoir retiré son mana. Rosalyn ne put s’empêcher de trembler alors qu’elle regardait en direction de Cale.

« Qu’est-ce qu’il vient juste de- »

Cale la coupa et pointa Lock du doigt.

« Ceci est plus important.
– Ah. »

L’expression de Rosalyn se calma rapidement. Elle regarda Lock, qui était allongé avec ses yeux fermés, et demanda à Cale.

« Qu’est-ce qui arrive à Lock ? »

Cale observa le petit bâton dans sa main. La raison pour laquelle ils avaient pu arriver à la capitale en juste trois jours était probablement parce que Rosalyn avait utilisé de la magie de téléportation. Contrairement aux attentes de Cale, Rosalyn avait déjà révélé l’étendue de ses capacités.

« Vous êtes une mage, n’est-ce pas ?
– Oui, en effet.
– Avez-vous entendu quoi que ce soit à propos de l’état Berserk des tribus des Hommes-Bêtes ?
– Ah. »

Rosalyn poussa un petit cri. Néanmoins, son visage s’emplit rapidement de confusion.

« J’ai lu à propos de l’état Berserk de la Tribu du Loup dans des livres. Toutefois, je n’ai jamais rien lu à propos d’une fièvre comme celle-là et ressentir de la douleur.
– C’est parce que c’est sa première fois.
– Excusez-moi ? »

Cale continua à parler aux personnes dans la chambre qui le regardaient toutes.

« Les Hommes-Bêtes perdent leur raison la première fois qu’ils entrent en état de Berserk à cause de la douleur causée par leur transformation physique. S’ils peuvent persévérer à travers cette première transformation douloureuse, ils pourront utiliser l’état de Berserk comme une arme. »

Les Hommes-Bêtes étaient à leur summum lorsqu’ils étaient en état de Berserk.
Cale observa la situation de Lock avant de continuer.

« Il va bientôt s’enrager. »

Il se tourna ensuite vers Rosalyn. Rosalyn hocha la tête à son regard, et répondit fermement.

« Je ne sais pas quel genre de personne vous êtes, mais je comprends la situation. »

Même si son ton était sévère, ses yeux étaient toujours doux.

« C’est un jeune garçon.
– Je sais. »

Elle demandait de l’aide à Cale, et Cale était d’accord pour l’aider.

*Meeeow.*

À ce moment, les deux chatons apparurent entre les deux et sautèrent sur le lit. Ohn et Hong observaient Lock lorsque…

« Ugh. »

Lock révéla ses dents et commença à grogner sur les chatons Ohn et Hong. Ses instincts le contrôlaient au lieu de sa rationalité à ce moment, le faisant réagir aux autres Hommes-Bêtes. Il avait l’air si vicieux que même Choi Han était inquiet. Cependant….

*Meeeeeow.*

*Smack.* (Catto 2 : nekopunch x) )

Hong utilisa sa patte avant pour frapper la bouche grognante de Lock. C’était une attaque brutale de la patte avant qui semblait dire à Lock d’arrêter. Il regarda ensuite Cale avec des yeux qui semblaient demander à Cale de se dépêcher et d’aider Lock.

« Il va bien. »

Cale répondit à Hong lorsqu’il y eut un toc sur la porte. Lorsque Cale ouvrit la porte, Hans avait amené des rafraîchissements, ainsi que des serviettes humides. Cale donna un autre ordre à Hans.

« Hans.
– Oui, jeune Maître ?
– Amène quelque chose pour le transporter.
– Ou- Excusez-moi ? »

Cale montra Lock sur le lit.

« Mets-le dessus et emmène-le à l’arène d’entraînement souterraine. Oh, et assure-toi que tous les chevaliers soient hors de l’arène, et que personne ne soit là. »

L’expression de Hans semblait demander pourquoi Cale déplaçait un jeune garçon malade dans l’arène, mais Cale l’ignora.

« Dépêche-toi.
– … Oui, jeune Maître. »

Hans avait une tonne de questions, et regardait Cale bizarrement, mais il fit tout de même son travail. Il s’en alla rapidement pour chercher de quoi transporter Lock, tandis que Cale se tourna vers Rosalyn et Choi Han.

« Choi Han. Et vous.
– C’est Rosalyn.
– Oui, Rosalyn. »

Les deux détachèrent leur regard du lit et observèrent Cale.

« Oui, Cale-nim.
– Qu’est-ce qu’il y a ? »

De l’inquiétude, de l’anxiété, du désespoir et de la sincérité. Avec toutes ces émotions sur leurs visages, Choi Han et Rosalyn ressemblaient plus à de simples bonnes personnes plutôt qu’à des héros. Cale prit sèchement la parole et s’adressa à eux.

« Vous aurez besoin de vous faire un peu malmener.
– … Excusez-moi ? »

Après quelques secondes de silence, Rosalyn eut l’air choquée, tandis que Choi Han attendait patiemment la suite des mots de Cale.

« Normalement, lorsque les Hommes-Bêtes avec du sang féroce comme la Tribu du Loup, la Tribu du Tigre et la Tribu de l’Ours font l’expérience de l’état Berserk pour la première fois, leurs parents et proches les aident à le surmonter. Ils prennent toutes les attaques de l’individu enragé et les protègent pour s’assurer qu’ils ne se blessent pas. C’est comme cela qu’ils protègent leurs enfants.”

Les expressions de Choi Han et Rosalyn s’assombrirent presque instantanément. Lock n’avait plus de parents ou de proches maintenant. Cale observa Lock du coin de l’oeil, avant de poursuivre

« Je peux voir que cela n’est pas une option pour cet enfant. »

*Clap.*

Cale claqua des mains, avant de pointer Choi Han et Rosalyn du doigt.

« C’est pourquoi nous allons prétendre que vous êtes la mère et le père, ou, si vous n’aimez pas ce scénario, vous serez le frère et la soeur aînés. Vous devrez trouver comment le protéger. »

Cale avait son “Bouclier Indestructible”, mais il ne voulait pas s’occuper de l’état Berserk de Lock. Pourquoi devrait-il s’interposer alors qu’il y avait des gens plus forts que lui présents ?

Rosalyn et Choi Han se regardèrent.

« Il se fatiguera tout seul et l’état Berserk disparaîtra progressivement. Il est important que sa conscience retourne durant sa première transformation Berserk. C’est le seul moyen de lui faire retenir sa conscience et rationalité la prochaine fois qu’il se transformera. »

Cela voudrait dire que sa rationalité l’a emporté sur son instinct naturel. C’était important pour les Hommes-Bêtes d’atteindre cet état.
Choi Han y réfléchit un instant, avant de poser une question à Cale.

« Cale-nim, combien de temps durera l’état Berserk ?
– Il a le sang le plus pur.
– … Donc ça veut dire que cela prendra très longtemps.
– Oui. Probablement environ deux heures ? »

Cale s’approcha du lit de Lock et tapota l’épaule de Choi Han.

« Ce serait difficile pour d’autres personnes, mais Choi Han, cela devrait être facile pour toi. Je te fais confiance.
– … Je réussirai. Je suis le hyung de Lock. » [1]

Rosalyn regarda Choi Han avec une expression étrange. Choi Han avait tué maniaquement les assassins pour protéger les survivants. Durant leur voyage, il était toujours sur ses gardes et observait les alentours. Toutefois, une telle personne semblait extrêmement à l’aise, même si c’était une situation très urgente.

Elle entendit ensuite la voix détendue de Cale alors qu’elle observait toujours Choi Han.

« Oui, oui tu l’es. Allons manger quelque chose de délicieux après cela. »

Cale pensait au vin et à la nourriture qu’il n’avait pas pu finir.
La porte s’ouvrit à cet instant, et Hans entra avec Ron et quelque chose pour transporter Lock.

« Jeune Maître, l’arène a été libérée.
– Ce fut rapide. »

Cale ordonna à Choi Han de bouger le maintenant continuellement grognant Lock sur le brancard avant de s’exprimer.

« Allons-y. »

Hyung est le terme coréen pour grand frère (pas nécessairement via des liens de sang). Comme expliqué dans un chapitre précédent, Noona est le terme pour grande sœur. Toutefois, les deux sont seulement valables si la personne plus jeune dans ce contexte est mâle.

 

<< Previous Chapter | Index | Next Chapter >>

Bookmark(0)

No account yet? Register

About TCF_TL_FR

Beware of the infamous cats from the Hénituse Household! A, Catto n°1: Cussing Cat, the most cat of us all. E, Catto n°2: Innocent Cat, the most flowery and sociable cat. L, Catto n°3: Bookworm Cat, the cat quietly judging people behind her books.

Leave a Reply

Your email address will not be published.