La Pourriture de la Famille du Comte – Chapitre 7 – Rencontres (4)

Choi Han s’arrêta de s’appuyer contre le mur et se leva.

Son corps penchait vers la gauche, probablement parce que sa cheville droite était inconfortable, mais Cale n’essayait pas de l’aider et ne disait rien. Il n’y avait aucune raison d’être plus gentil avec lui que ce qu’il ne l’était déjà.

Cale dit à Choi Han de le suivre tout en se dirigeant vers la demeure du Comte. Néanmoins, une existence lui bloqua son chemin.

*Miaou.*

Le chaton au pelage rouge et aux yeux dorés courut vers Cale et frotta son museau sur les chaussures de Cale. Cale se renfrogna. Il n’aimait pas les chats, mais celui-là semblait assez mignon. Pourtant, il ressentit soudainement des frissons le long du corps et se retourna. Choi Han le fixait.

‘Merde.’

Cale commença à caresser maladroitement le chaton.

« Il semble qu’il m’aime bien. Mais je dois y aller. À plus tard. »

Cale n’avait jamais compris pourquoi certaines personnes parlaient aux animaux. Cependant Cale, qui était maintenant devenu ce genre de personnes qui parlait aux animaux, se leva rapidement et s’éloigna du chaton.

*Grrr.*

Le chaton au pelage argenté et aux yeux dorés grogna comme s’il disait au chaton au pelage rouge de revenir et à Cale de dégager. Le chaton au pelage rouge ne semblait pas vouloir revenir car il continuait de regarder vers Cale qui s’éloignait. Néanmoins, Cale ne se retournait pas.

*Miaou, miaou.*

Les cris tristes des chatons s’éloignèrent. Cale regarda furtivement en arrière. Choi Han boîtait, mais parvenait à le suivre.

Leurs regards se croisèrent à nouveau. Cale sursauta et tourna rapidement sa tête. Il marchait lentement pour aider Choi Han à garder la cadence.

Ils dépassèrent la partie résidentielle et Cale prit une autre gorgée de l’alcool.

Les bars. Le marché. La place. Ils dépassèrent ensuite les résidences des riches et finalement arrivèrent à la demeure du Comte située à l’arrière de la ville.

« Qu’est-ce que tu fais ? »

Cale regardait vers Choi Han, qui avait arrêté de le suivre. Choi Han devait avoir vu comment les soldats saluaient Cale, de même que la manière dont les citoyens l’évitaient sur le chemin jusqu’ici.

Choi Han était probablement en train de se questionner s’il serait réellement facile de tuer Cale.

Cale demanda encore une fois.

« Ne vas-tu pas venir ? »

Comme prévu, Choi Han continua de marcher. Sa raison de suivre Cale à présent était probablement pour obtenir des informations et de tenir des funérailles pour les villageois du village de Harris.

« J-Jeune maître ? »

Au moment même où Cale se tenait à l’entrée principale de la demeure, les gardes et les chevaliers cherchèrent leurs mots pour le saluer.

‘Haa. J’espérais qu’ils arrêtent avec leur j-jeune maître.’

Il était étrange de les entendre bégayer à chaque fois. Puisqu’il possédait le corps d’une pourriture, il faisait de son mieux pour agir comme telle. Il était plus simple d’être un jeune maître odieux qu’un jeune maître respectable. Il essayait de rendre sa vie aussi simple que possible. Cale fronça les sourcils face au bégaiement des gardes alors qu’ils ouvrirent rapidement le portail.

« Jeune maître, vous pouvez entrer à l’intérieur. »

Cale se tourna pour regarder Choi Han. Le reste d’entre eux regardait aussi Choi Han. Ils étaient probablement curieux de ce mendiant qui suivait leur jeune maître. Les chevaliers observaient Choi Han avec de la méfiance dans leur regard.

« Suis-moi. »

Choi Han devrait à présent connaître le statut de Cale. Il continuait à boiter alors qu’il s’approchait de Cale. Cale semblait être calme. Dès qu’il vit que Choi Han était derrière lui, il se retourna et traversa le portail.

Mais son cœur battait la chamade.

‘Je suis sûr qu’il est en train de penser à me prendre en otage si quelque chose de dangereux devait arriver. C’est probablement la raison pour laquelle il se tient juste derrière moi.’

Il était sûr que Choi Han n’allait pas le tuer. Cependant, juste imaginer être pris en otage, stressait tellement Cale, qu’il fronça les sourcils en regardant les deux chevaliers qui les suivaient.

« Arrêtez de me suivre. »

Les chevaliers sursautèrent à l’ordre de Cale. Ils regardèrent Cale et Choi Han à tour de rôles avant que l’un des chevaliers s’approcha de Choi Han et de Cale, avec une expression rigide sur son visage.

Les chevaliers se souciaient plus de leurs principes que de quoique ce soit d’autre. C’était prévisible de la part des chevaliers que Deruth chérissait.

‘Et bien, je suppose qu’ils se doivent d’agir de la sorte pour être de bons chevaliers.’

Cale était satisfait de la réaction des chevaliers envers cet étranger ressemblant à un mendiant, et laissa l’un des chevaliers les suivre. Il emmenait simplement Choi Han à l’entrée de la résidence du Comte.

« Jeune maître, vous êtes de retour.
– … Oui, Ron. »

Ce vieil homme effrayant. Il avait attendu Cale à l’extérieur de la porte. Cale ne s’attendait pas à ce qu’il l’attende littéralement. Cale était effrayé, mais il pensait que ce serait pour le mieux.

Le regard de Ron se tourna vers Choi Han, et son sourire bénin devint rigide.

‘Ron devrait être à un niveau où il peut estimer la force de Choi Han.’

Choi Han fixa aussi en retour Ron. Cale ne se souciait pas du type d’attaques qu’ils s’échangeaient à travers leurs regards et fit ce qu’il avait à faire. Il n’avait pas encore fini.

« Suis-moi. »

Cale interpella Choi Han une nouvelle fois et commença à marcher. Ron, le domestique, suivit rapidement Cale.

« Jeune maître, que ce passe-t-il ? Si vous me dites ce qui est nécessaire, je peux m’occuper de cet invité.
– Pas la peine. »

Quelqu’un d’autre approcha Cale alors que Ron parlait.

« Jeune maître. Vous être retourné après avoir bu aujourd’hui. »

C’était le majordome adjoint Hans.

‘Ah, il était responsable de moi.’

Cale claqua sa langue et ignora la déclaration de Hans. À la place, il tendit la bouteille d’alcool et la pointa vers Hans. C’était à ce moment.

« Aaaah ! »

Hans se recroquevilla et couvrit son visage avec ses bras. Le silence s’installa.

« Tsk. »

Cale claqua sa langue et Hans releva la tête. Il regardait Cale dans les yeux. Embarrassé, son visage était devenu complètement rouge.

« Débarrasse-moi de ça.
– Oui. »

Hans reçu la bouteille d’alcool de Cale sans aucune expression sur son visage.

« La prochaine fois, je vais réellement te la lancer. »

Hans pâlit aux mots de Cale. Cale ne semblait pas s’en soucier et il continua à marcher. En incluant Hans, il y avait à présent un groupe de quatre personnes qui le suivait.

Cale jetait un coup d’œil de temps à autre, pour être sûr qu’ils le suivaient bien et arriva à destination.

La Deuxième Cuisine. Cale poussa la porte au moment où il vit l’écriteau.

« Jeune Maître ? »

Il pouvait entendre la voix confuse de Hans derrière lui. Toutefois, il y avait un grand sourire sur le visage de Cale. La fin était proche.

À présent, Beacrox et Choi Han allaient se rencontrer. Le cœur de Cale battait rapidement. La porte s’ouvrit facilement. L’expression de Cale se rigidifia à la scène qui se présentait à lui une fois à l’intérieur.

*Clang. Clang.*

Beacrox, le deuxième chef, souriait tout en aiguisant son couteau. Il semblait prendre du plaisir à aiguiser son couteau, seul, dans la Deuxième Cuisine. Cependant, ce sourire disparût le moment où il vit Cale.

C’était pourquoi Cale était effrayé. C’était toujours effrayant d’avoir affaire à un lunatique. On ne savait jamais quel genre de comportement insensé un lunatique pourrait adopter.

Cale agît avant que Beacrox puisse répondre. Il posa une main sur l’épaule de Choi Han et pointa vers lui.

« Donne-lui quelque chose à manger.
– Pardon ? »

Beacrox demanda avec une expression froide sur le visage. Le couteau aiguisé qu’il tenait encore dans sa main brillait à la lumière. Cale calma son cœur tremblant en répétant une nouvelle fois.

« Donne-lui quelque chose à manger. Il a faim.
– Oh. »

Le chevalier situé à l’arrière du groupe laissa échapper une expression choquée, mais à ce moment-là, Cale n’avait pas le temps de lui prêter attention. Il attendit anxieusement la réponse de Beacrox. Finalement, Beacrox répondit, toujours avec une expression rigide sur son visage.

« Je vais faire selon vos ordres, jeune maître. »

C’était fait.

Beacrox et Choi Han. Et même Ron, quelqu’un qu’il n’avait pas prévu. Tous les trois étaient désormais connectés.

Un sourire éclatant se dessina sur le visage de Cale. Il pouvait maintenant se relaxer alors qu’il donna un second ordre à Beacrox, avec un ton légèrement plus léger.

« Et prépare quelque chose pour moi. J’ai faim. »

Cale pensa au steak du souper de la nuit précédente.

« Ton steak de la nuit dernière était le meilleur. Tu es un chef génial. »

Le bout du couteau de Beacrox trembla légèrement.

« Quelque chose comme ce steak serait un repas merveilleux. Prépare-le rapidement. »

Cale se tourna sans attendre la réponse de Beacrox. Il quitta ensuite la cuisine et se dirigea vers sa chambre. Le chevalier et Hans le suivait. Hans demanda rapidement.

« Que devrais-je faire à propos de cet invité ?
– Je suppose qu’il est mon invité. Occupe-toi de ça. »

Puisqu’il s’était occupé de les présenter, il ne voulait pas faire quoique ce soit d’autre pour la journée.

Beacrox et Ron devraient être capables d’évaluer la puissance de Choi Han. Dans le roman, en raison de la force de Choi Han, Beacrox lui jura sa loyauté. Donc, cette fois encore, il devrait aussi jurer sa loyauté après avoir deviné la force de Choi Han. Bien sûr, Cale avait d’autres plans dans le cas où Beacrox était incapable de déterminer la puissance de Choi Han.

Tout ce que Cale avait à faire était de pousser Choi Han à brutaliser quelqu’un ou quelque chose dans le genre, sans que ce quelqu’un ne soit lui. Oh, et Beacrox devait être là à observer.

Même s’il y avait quelques imprévus, Cale avait pensé à de nombreuses solutions.

« Hans. Arrête de m’embêter et va juste apporter le repas dans ma chambre lorsqu’il sera prêt. »

Comme prévu, Ron ne l’avait pas suivi. Cale ferma la porte de sa chambre, laissant le chevalier et Hans à l’extérieur, et s’allongea sur son lit. Il était heureux. Sa fatigue et l’alcool l’assoupit avant même que la nourriture ne se montra.

C’était pourquoi, il ignorait que le couteau de cuisine de Beacrox coupa en direction du cou de Choi Han et que les poignards aiguisés de Ron se lancèrent en direction du cœur de Choi Han. Bien sûr, leurs deux attaques avaient échoué.

Enfin, c’était en réalité une situation que personne, autre que les trois individus concernés, n’aurait connaissance.

<< Previous Chapter | Index | Next Chapter >>

Bookmark(0)

No account yet? Register

About Team Cats in Bérets

Beware of the infamous cats from the Hénituse Household! A, Catto n°1 : Cussing Cat, the most cat of us all. E, Catto n°2 : Innocent Cat, the most flowery and sociable cat. L, Catto n°3 : Bookworm Cat, the cat quietly judging people behind her books.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *