La Pourriture de la Famille du Comte – Chapitre 24 – Retourner la faveur (4)

Plutôt, le Dragon Noir se recroquevilla en rampant sur la voie. Pendant que Cale, sous le choc, observait le dragon, une petite voix pouvait être entendue à travers la bourrasque.

« … Je… passais juste dans le coin.
– Tsk. »

Le dos du Dragon Noir trembla après avoir entendu Cale claquer sa langue, mais Cale n’avait pas le temps de prêter attention au dragon. Le vent de la cave avait un cycle de 3 heures de vents forts et 3 heures de vents faibles. C’était le moment où le vent commençait à s’affaiblir. Bien sûr, il deviendrait quand même plus fort à mesure qu’il se rapprocherait du centre.

*Swiiiiiiiiiiiiish.*

« Assez effrayant. »

Le vent était toujours assez puissant pour être appelé, “la phase faible”. Le roman mentionnait que le vieil homme de 150 ans marchait à travers ce vent violent pour arriver à la tour de roches.

Cale reporta son regard sur le centre de la cave. La grande zone souterraine. Au milieu de la tornade se trouvait une tour de roches à moitié finie. Il n’y avait pas l’air d’avoir de vents à cet endroit. À côté de la tour de roches se trouvaient nombre d’autres roches.

‘Je dois empiler toutes ces roches.’

Le problème était d’arriver à la tour. Empiler les roches ne serait pas un problème.
Cale regarda le bouclier et les ailes qui l’entouraient, avant de faire un pas en avant.

*Tang. Tang.* Le vent violent se heurtait au bouclier. Même si le bouclier argenté était transparent, cela raisonnait comme si le vent se heurtait à un réel bouclier métallique.

Ce bruit fit le Dragon Noir qui regardait ailleurs lentement se tourner pour regarder Cale.

« … Mais tu es faible… »

Le Cale que le dragon pouvait voir était en difficulté, même avec le bouclier et les ailes qui le protégeait. Le vent qui ne pouvait pas être bloqué par le bouclier et les ailes faisait virevolter ses habits. Le vent qui passait en dessous du bouclier le faisait également s’arrêter de temps en temps.

Cependant, Cale continuait de s’avancer un pas à la fois. Puis le dragon le vit.

Cale souriait.

Cet humain, qui n’était rien comparé à cette tornade puissante, le même humain qui était même plus faible que les chatons avec qui il voyageait, cet humain qui était le plus faible de tous ceux avec qui il voyageait, souriait en repoussant ce vent.

Le dragon n’avait jamais vu un tel bouclier argenté avant. Il n’avait jamais vu ces ailes non plus. Le dragon observa ses propres ailes. C’était très différent de ses ailes. Elles étaient extrêmement belles. Le dragon était curieux de savoir ce que pouvait être ce pouvoir.

Toutefois, le dragon était concentré non pas sur le bouclier ou les ailes magnifiques et sacrées. Son attention toute entière était sur Cale qui souriait.

Et la cible de ce regard, Cale, continuait de sourire.

‘C’est faisable. C’est confortable.’

C’était quelque peu difficile et lent à cause du vent, mais c’était en réalité facile. Comparé à comment Beacrox fut presque tué par Ron lorsqu’il apprenait son art d’épée, c’était un jeu d’enfant. Cela rappela à Cale que c’était vraiment mieux de gagner quelque chose sans fournir trop d’efforts.

Il n’y avait pas de stress mental ou physique lorsque le Bouclier Indestructible était utilisé. Il y aurait une courte tension s’il se brisait, mais cela ne risquait pas d’arriver pour le moment.

‘C’est juste repoussé.’

Le bouclier se faisait juste repousser si le vent était violent. En toute honnêteté, Cale s’était attendu à se faire repousser plusieurs fois. C’était pourquoi il avait originellement baissé la force du bouclier et l’avait élargi autant que possible. Il avait prévu de graduellement réduire la taille du bouclier à chaque fois qu’il se faisait repousser.

Cependant, ce bouclier fonctionnait mieux que ce que Cale espérait. Cela rendit Cale quelque peu confiant, mais lorsqu’il arriva presqu’à la moitié du chemin jusqu’au centre de la tornade, il dût se défaire de toutes pensées futiles.

Le roman décrivait que l’on pouvait entendre une voix lorsque l’on s’approchait du centre. C’était supposé être la voix d’un vieil homme.

Cale attendait cette voix. La tornade était supposée être plus forte une fois que la voix se manifestait.

Je le regrette.

Il pouvait entendre la voix. Mais elle était un peu étrange.

Ahem, je le regrette.

C’était un vieil homme triste.

« Tsk tsk. »

Cale claque sa langue. Aucun de ces Pouvoirs Anciens étaient normaux. Pourquoi est-ce que Taylor pensait que la voix de ce vieil homme était sincère ? Cale ne pouvait pas comprendre le raisonnement de Taylor.

Cependant, Cale arrêta de claquer sa langue et s’arrêta de marcher.

Celui avec un pouvoir avec lequel je suis familier, j’espère que vous n’aurez pas ce pouvoir.
« Hmm ? »

‘“Celui avec un pouvoir avec lequel je suis familier” ?’

Cette phrase attira l’attention de Cale. Au même moment, le vent se renforça et balaya la zone.

*Tang. Tang.* Le vent se heurta de plus belle au bouclier transparent et faisait des bruits de plus en plus forts. Toutefois, l’expression concernée de Cale n’était pas à cause du vent. Ses cheveux continuaient de s’agiter avec le vent.

‘Est-ce qu’il parle du Bouclier Indestructible ?’

La seule chose que Cale pouvait déduire de ce, “pouvoir familier”, était le Bouclier Indestructible. Il n’avait rien dit de tel à Taylor dans le roman. Est-ce que le propriétaire de ce Pouvoir Ancien connaissait le propriétaire du Bouclier Indestructible ? De nombreuses pensées traversaient l’esprit de Cale en même temps.

Toutefois, Cale choisit d’avancer pour le moment. Le vent ne ferait que devenir plus violent s’il s’attardait plus longtemps.

J’ai quasiment trahi mes camarades ! J’étais une personne terrible ! Ahem, je suis le seul a être resté en vie et j’ai vieilli. Quelle honte je suis ?!

Cale ne pouvait entendre la voix du vieil homme que quelques fois car il avançait difficilement un pas à la fois.

J’avais toujours espéré que tout le monde revienne à la vie. Cependant, mon souhait était quelque chose qui ne pouvait être réalisé. Je ne pouvais que me lamenter et pleurer ! C’était pourquoi je ne pouvais pas finir ma tour de roches.
« C’est d’un ennui. »

Cale trouvait la voix désolante du vieil homme ennuyeuse. Plus que de la sincérité, c’était comme si il souhaitait réellement mourir. C’était le genre que Cale haïssait. Les épicuriens étaient tellement mieux.

Cale recentra son corps après avoir été légèrement repoussé et mis un peu de force dans ses jambes. Il pouvait de nouveau entendre la voix après avoir fait un autre pas.

Cette puissance restauratrice est inutile. C’est juste capable de protéger ma personne. Ce n’est utile d’aucune autre manière. Je suis un déchet !

Cale ignora les pleurs du vieil homme qui résonnaient dans son esprit. Le pouvoir de se protéger soi-même était le plus important pour Cale. Qui s’en souciait si cela faisait de lui un déchet ? Rien de cela ne comptait tant qu’il pouvait vivre.

Juste cinq pas de plus. L’œil de la tornade était juste en face de lui.

*Boom. Boom. Boom.*

Le son du vent qui se heurtait devint plus fort. C’était comme si un humain frappait le bouclier.

‘Il pourrait se briser.’

Cale pensa que le vent était maintenant peut-être assez fort pour que le bouclier se brise. Il devrait faire plus de dégâts que juste le repousser maintenant. Le moment où Cale pensait que le vent pouvait le couper, il réalisa quelque chose d’autre également.

Je ne mourrais pas même lorsque le vent me tranchait comme une lame aiguisée.

C’était le fait que les propriétaires de ces Pouvoirs Anciens étaient extrêmement bavards.

Cale se recroquevilla immédiatement et réduit la taille du bouclier. *Boom boom.* Le bouclier était maintenant plus petit, mais en échange, il était plus puissant. Il pouvait repousser un vent encore plus puissant.

Cale tendit la main vers le bouclier transparent et serra la poignée transparente à l’intérieur du bouclier en continuant de s’avancer.

Un pas.

La restauration est un pouvoir maudit.

Deux pas.

Mon coeur battait toujours. Mais je ne pouvais pas tourner la page.

Trois pas.

C’était parce que j’étais effrayé par la mort.

Quatre pas.

J’étais effrayé par la douleur parce que je me blessais constamment, et j’étais effrayé par la mort, la fin de cette douleur.

Et finalement.
Cale fit le dernier cinquième pas.

*Shhhhhhhhhhhhhhh-*

L’intérieur de la zone sans vent donnait l’impression qu’il pleuvait tout autour de Cale. L’œil de la tempête. Les vents se déchaînaient dans la zone hors de ce centre calme. Il pouvait entendre la voix du vieil homme avec le bruit du vent.

J’ai choisi de me débarrasser de tout le reste pour continuer à vivre.

Ce fut la dernière chose que le vieil homme dit.

« Tsk. »

‘Qui se préoccupe du reste ? Vivre vient en premier.’

Ce vieil homme avait beaucoup de choses inutiles à dire. Cale claqua sa langue et remit le bouclier dans son cœur. La lumière argentée qui l’entourait disparut instantanément.

Il se dirigea vers la tour de roches à moitié complétée et s’accroupit en face de celle-ci.

C’était une tour de roches normale que vous pouviez trouver au sommet d’une montagne.

Néanmoins, toutes ces roches étaient noires. Tout comme l’arbre mangeur d’hommes, ces roches qui avaient existé depuis les temps anciens étaient différentes des roches normales. Tout comme le vent entourant cette zone.

« Peu importe. »

Cale, qui avait pensé à la faire esthétiquement plaisante, changea d’avis. Ce serait trop ennuyeux. Il prit une paire de gants de sa poche et les enfila avant de ramasser les roches pour terminer le reste de la tour de roches.

*Clack. Clack. Clack.* La tour de roches était construite, une roche à la fois.

Cela ne prit pas si longtemps. Même Taylor avait complété cela plutôt facilement. Néanmoins, Cage, qui n’était pas venue dans la zone centrale et avait préféré attendre hors de l’œil de la tempête, avait pas mal souffert. Cette zone centrale, comme avec tous les Pouvoirs Anciens, était un endroit où l’on ne pouvait entrer accompagné.

« C’est facile. »

Cale ramassa la dernière roche noire et la déposa doucement au sommet de la tour de roches. Ce fut à ce moment.

*Flash !*

Les roches noires devinrent lentement blanches. Au même moment, Cale se releva et observa les alentours.

Le vent perdait lentement en intensité.

« … Huh ? »

Cale ignora la voix confuse du dragon et attendit que le vent finisse de se calmer. Il croisa ensuite les bras et écouta la voix du vieil homme. Il n’avait pas le choix.

J’ai essayé de me battre avec eux. Néanmoins, je ne savais pas que j’étais si faible face à la douleur. Ils n’étaient pas des gens servant le seigneur. Je ne l’ai réalisé qu’après que nous nous soyons tous séparés et que je me sois retrouvé seul.

Les mots du vieil homme attirèrent l’attention de Cale. Il se rappela les paroles du Bouclier Indestructible.

Les personnes dans la Forêt des Ténèbres qui se disaient serviteurs du seigneur ne me donnaient que de la nourriture déplorable.

Il avait un mauvais pressentiment qu’il venait juste d’apprendre quelque chose qu’il n’aurait pas dû apprendre. Il avait un sentiment étrange que les choses qu’il venait d’entendre étaient des choses qu’il ne devrait dire à personne d’autre durant sa vie entière.
Cale se renfrogna encore plus alors que le vieil homme continuait de parler. Cette voix était quelque chose que seul Cale pouvait entendre, faisant le dragon hésiter en regardant Cale qui se tenait debout silencieusement.

J’ai empilé les roches. Je les ai empilées en espérant que je pouvais remonter le temps, espérant que je pourrais être heureux. Mais je l’ai détruite.
Je haïssais mon côté égoïste pour penser à mon propre bonheur après avoir trahi mes camarades et m’être enfui.

« Aaah. »

Cale eut un long soupir. Ce vieil homme était vraiment frustrant. Cale se mit à parler sous la frustration.

« C’est dans la nature humaine d’être égoïste. »

La voix du vieil homme disparut pendant un moment.

‘Est-ce fini ?’

Cale se mit à sourire en se disant que le vieil homme arrivait finalement à la fin. Cependant, la voix pleurante reprit de plus belle.

Ahem. Ma grande sœur disait la même chose. Elle était vraiment une grande sœur incroyable. Elle était plus fiable que n’importe qui d’autre. Ah, ma grande sœur. Waaaah !

… Le vieil homme pleurait.

« Ça va me rendre fou. »

*Tap. Tap. Tap.* Cale tapait impatiemment du pied sur le sol. Cale ne voulait pas continuer à se tenir debout ici comme cela. Après avoir pleuré pendant un moment, le vieil homme exprima ses remerciements.

Toi, avec le pouvoir familier. Cette personnalité rude me fait penser à mon grand frère. Je suis très envieux de ton impolitesse.

Et finalement, le vieil homme dit les derniers mots que Cale attendait. C’étaient les mêmes mots que le vieil homme avait dit à Taylor.

Brise-la. Puis tu “dépasseras” tes limites.

Cale commença à sourire et donna instantanément un coup de pied dans la tour de roches sans aucune hésitation.

*Tang. Crumble. Boom !*

Les roches blanches s’envolèrent vers le sol et les parois. Le dragon qui avait observé Cale tressaillit et regardait Cale comme s’il était fou. Néanmoins, la scène suivante coupa le souffle au dragon.

« Wow. »

La tour de roches brisée.

Une lumière blanche flottait d’en dessous de la tour de roches.

*Ooooooooong.*

La vibration légère qui pulsait à travers la cave pouvait être sentie sous les pieds de Cale. A ce moment, la lumière se précipita vers Cale.

Cale tendit sa main pour prendre la lumière. Le moment où il l’attrapa, la lumière s’envola vers le cœur de Cale comme une flèche. La flèche de lumière perça le cœur de Cale avant de briller et de disparaître.

« Huuuuu. »

Cale laissa un long soupir s’échapper. Il baissa ensuite la tête pour regarder sous sa chemise. Le tatouage ornementé du bouclier qui se trouvait au-dessus de son cœur avait disparu et avait été remplacé par un cœur rouge.

Cale pouvait immédiatement sentir la nouvelle vigueur à l’intérieur de son corps. Cette vigueur de la “Vitalité du Cœur”, rendrait le bouclier encore plus puissant. Il se rétablirait également beaucoup plus vite que des gens normaux, même s’il était blessé.

Contrairement au bouclier, qui était un superpouvoir, cela relevait plus d’une des forces physiques du corps humain. Cette force régénératrice était si forte qu’elle avait réussi à tenir depuis les temps anciens pour être transmise comme cela.

Cale appela de nouveau le bouclier.

« Juste comme je l’avais prévu. »

Cale commença à sourire. Le motif sur le bouclier avait changé en un cœur. La seule différence du tatouage sur sa poitrine était qu’il était argenté et non rouge. Il retourna ensuite le bouclier, avant d’immédiatement se mettre en marche.

« Toi. »

Cale avait marché vers le dragon, qui prétendait ne pas être là et préférait se contenter d’observer le plafond. Cale continua juste d’observer le dragon qui était accroupi sur le sol. Il demanda ensuite stoïquement au dragon, comme s’il balançait une roche dans un lac*.

« Tu veux venir avec moi ?
– … Tu es si faible que tu as besoin de protection. Mais je n’aime pas les humains. »

Le dragon répondit de cette manière, avant de se rendre invisible. Il avait encore utilisé la magie d’invisibilité. Cale fut fi du dragon qui disparaissait.

« Quel vaurien capricieux. »

Il était aussi capricieux pour poser la question au dragon après avoir dit aux autres d’ignorer le dragon, mais ce dragon n’était pas mieux. Malgré tout, il ne pouvait pas ignorer le dragon après qu’il eut sauté plus tôt pour le sauver.

Cale observa la cave, qui n’avait plus de tornades de vents qui se déchaînaient, avant de se retourner et sortir de la cave. Bien sûr, il devait de nouveau ramper pour sortir. Il remit les vignes à leur place d’origine, et recouvra l’entrée de la cave correctement.

Il se retourna ensuite et s’exprima en s’en allant. Son regard se portait sur une zone d’herbe.

« Je peux te voir debout sur l’herbe. »

Il pouvait voir quatre empreintes sur l’herbe, chacune représentant l’une des quatre pattes du dragon. Ces empreintes de pattes disparurent rapidement. Le dragon s’était envolé dans le ciel. Cale secoua la tête.

‘Je suppose que ma famille a grandi au final.’

Cale ne put s’empêcher de pousser un profond soupir. C’était évident que le dragon allait continuer de le suivre dans cette forme invisible. Pourquoi est-ce que ce dragon était un tel noob alors qu’il connaissait une magie comme l’invisibilité ? Cale s’était dit que tous les dragons étaient intelligents, mais cela ne semblait pas être le cas.

Après être descendu de la montagne, Cale pouvait voir l’expression de jugement de Choi Han. Choi Han regarda Cale silencieusement, avant de se décider à demander.

« Est-ce que vous… vous êtes traîné à travers la montagne ? »

‘Merde.’

Le vent avait mis ses cheveux en pagaille, et ses habits étaient sales après avoir rampé à travers l’entrée rocheuse et sableuse de la cave.

Cale répondit sévèrement à Choi Han.

« Oui. Je me suis traîné à travers la montagne. »

Choi Han regarda Cale d’un air concerné. Cale évita juste son regard.

Cette nuit, Cale dit aux chatons de délivrer un message. C’était une lettre qui avait été créée avec de la magie, rendant impossible de déterminer l’auteur de la lettre.

« Assurez-vous qu’ils ne vous voient pas. »

La lettre était le nouvel espoir pour la prêtresse Cage et le fils aîné du Marquis, Taylor.

___________________

*Proverbe coréen, son équivalent en français serait “parler comme si de rien n’était.”

<< Previous Chapter | Index | Next Chapter >>

Bookmark(0)

No account yet? Register

About Team Cats in Bérets

Beware of the infamous cats from the Hénituse Household! A, Catto n°1 : Cussing Cat, the most cat of us all. E, Catto n°2 : Innocent Cat, the most flowery and sociable cat. L, Catto n°3 : Bookworm Cat, the cat quietly judging people behind her books.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *