La Pourriture de la Famille du Comte – Chapitre 71 – Différent de ce qui était prévu (3)

Cale put entendre Tonka hurler avec une expression excitée sur son visage.

« Préparez-la immédiatement ! »

Soudainement, une arène pour le combat commença à se former au centre. Elle n’avait rien de spécial. Les citoyens, qui étaient devenus assoiffés de combat, déplacèrent des tentes près du terrain d’entraînement pour créer une zone plus large pour le combat.

‘- Faible humain, l’humain rondouillet t’observe.’

Cale tourna son regard après avoir entendu la voix de Raon. Billos regardait Cale de loin. Cale lui fit nonchalamment signe de partir.

Les chefs étaient aux côtés de Billos, mais ce n’était pas le moment de s’en soucier. Cale tourna son regard vers l’avant alors qu’une ombre apparut en face de lui.

« Je vais vous amener vers l’avant. »

C’était une femme imposante, Pelia, le bras gauche de Tonka et une lancière. Elle pointa vers l’avant du public de l’arène. L’expression de Cale se raffermit immédiatement.

« Ce n’est pas la peine de faire ça. »

Cale ne voulait pas du tout être à l’endroit le plus proche de l’arène. Il serait le premier à mourir si Tonka était projeté ou si Choi Han émanait accidentellement son aura au mauvais endroit.

« Nous devons vous donner la meilleure place. »

Tandis que Pelia dit ceci et regardait vers l’avant, Cale put voir des soldats créer un chemin vers le centre de l’arène. C’était un miracle pour de telles personnes sauvages d’être aussi coordonnées.
Pelia méritait réellement sa position en tant que Vice-Général.

Cale soupira et suivit le chemin vers le devant de l’arène. Il avait déjà caché son Aura Dominante, mais Pelia et les soldats n’arrivaient pas à détacher leurs regards de Cale.

Son allure lente faisait penser qu’il se promenait simplement, alors que le jeune homme et la jeune femme marchant derrière lui semblaient dangereux.

‘- Pourquoi te rends-tu à un endroit dangereux ? Tu ne dois pas faire ça parce que tu es faible ! On s’en fiche même si tu es devenu aussi fort que la pointe de ma griffe !’

Mais Cale marchait lentement juste parce qu’il ne voulait pas y aller. Il ne pouvait rien faire à propos des sermons de Raon. Rosalyn et Lock ne semblaient pas non plus de bonne humeur en suivant derrière Cale.

« Jeune Sire Cale.
– Qu’y a-t-il ? »

Rosalyn regarda prudemment vers le devant de l’arène, là où Choi Han et Tonka allaient se battre l’un contre l’autre.

« Et s’ils finissaient par nous haïr ? »

‘Haïr ?’

Les yeux de Cale étaient pleins de confusion.

Lock s’approcha ensuite de Cale et se mit à chuchoter.

« Comme Noona l’a mentionné, ne serait-il pas problématique si Choi Han hyung finissait par gagner ? Et s’ils finissaient par s’énerver ? Ne pensez-vous pas que Tonka s’énerverait et déciderait de ne pas commercer avec nous ? »

Ni Rosalyn, ni Lock n’avaient de doutes quant à la victoire de Choi Han. Il en était de même pour Cale. Toutefois, Cale pensait un peu différemment des deux autres.

Cale s’assit lentement sur les sièges qui étaient disposés pour les officiers de haut-rang. Puis, il pointa aux sièges des deux côtés de lui pour les deux personnes encore debout.

Rosalyn et Lock s’assirent sur les chaises avec de l’inquiétude sur leurs visages. Alors, la voix de Cale atteignit leurs oreilles.

« Il est inutile de s’inquiéter. »

Tonka n’était pas si fort. Bien entendu, il était fort comparé à une personne lambda, mais il était outrageusement faible comparé aux Baleines et aux Dragons.
Néanmoins, Tonka n’aurait jamais atteint cette position s’il avait souffert après avoir rencontré une existence plus forte que lui et avait juré de prendre sa revanche contre chacune d’elles.

Il n’était pas le seul à être comme ça.

« Regarde juste autour de toi. »

Rosalyn tourna son regard quand Cale pointa à l’espace ouvert. C’était à ce moment.

« Woo ! Woo ! Woo ! »

Les voix s’élevèrent dans le large espace ouvert. Les cris des soldats autour de l’arène résonnèrent dans les oreilles de Rosalyn. Et il y avait plus.

*Boum ! Boum ! Boum !*

Le bruit des citoyens tapant du pied remplit l’arène. Lock, qui regardait, pouvait sentir les vibrations sous ses pieds. Une fois que les citoyens se mirent à piétiner, les soldats et les chevaliers commencèrent eux aussi à taper du pied.

« Woo ! Woo ! Woo ! »

*Boum ! Boum ! Boum !*

Et ce bruit s’accentua petit à petit. On aurait dit que la terre elle-même clamait.

« Jeune Sire ! Que, que se passe-t-il ? »

Un Lock timide regarda vers Cale avec une expression blanchâtre. Il pouvait voir Cale sourire.

Il répondit à la fois pour Lock et pour Rosalyn.

« Gagner ou perdre ne leur importe peu. »

À ce moment, Pelia s’approcha de Cale et s’assit derrière lui. Elle avait aussi entendu ce que Cale avait à dire.

« Le Rituel des Guerriers. »

Elle s’arrêta de s’asseoir et observa Cale, qui continuait de regarder devant lui, sans remarquer la réaction de Pelia. Les deux guerriers longèrent lentement vers l’arène.

Choi Han et Tonka. Cale continuait de parler tout en les regardant tous les deux.

« Se battre. »

Pour les subalternes de Tonka, la victoire ou la défaite n’était pas importante. Combattre était la seule chose qui comptait. En particulier, si l’adversaire n’était pas un ennemi, le combat entre les guerriers était plutôt sacré.

« C’est la seule chose qui compte. »

Cale finit de parler et s’adossa autant que possible contre le dossier de son siège. Après avoir vu Tonka et Choi Han entrer dans l’arène, il avait peur de se blesser.

À ce moment-là, il entendit la voix de Raon.

‘- Ne t’inquiète pas faible humain. Je suis plus fort que ces deux-là. Tu ne te blesseras pas. ’

C’était une voix pleine de pitié. Cale n’aimait pas le ton de la voix de Raon, alors il continua de s’avachir avant de se retourner.

« Qu’y a-t-il ?
– Ce n’est rien. »

Cale vit que Pelia s’était assis et détourna son regard vers l’avant. Il se redressa ensuite. Il ne voulait pas que Pelia, qui était loyale envers Tonka, ne se mette en colère pour son attitude nonchalante.

‘- Oui. Ne t’assois pas comme une mauviette et assieds-toi avec confiance ! Humain, tu te débrouilles bien !’

Cale ignora les commentaires de Raon en observant Hota, un autre subalterne de Tonka, qui se présenta en tant que jury.

‘Pas qu’ils en aient réellement besoin.’

Jusqu’à ce que l’adversaire s’évanouisse ou abandonne. C’était la règle de ces personnes. S’évanouir dans un tel combat était embarrassant pour ces personnes.

« Jeune Sire, je n’ai pas besoin de m’en soucier ?
– Oui, vous pouvez juste vous détendre Miss Rosalyn. »

Cale répondit à la question de Rosalyn et regarda Hota commencer à crier pour obtenir l’attention du public. Il souffla ensuite dans une petite flûte.

*Biiiiiiiip- !*

Le combat avait commencé.

Ce serait bien, s’ils courraient l’un vers l’autre immédiatement, mais Choi Han et Tonka continuèrent tous deux à se fixer l’un l’autre sans bouger. Cale regarda ceci sans en penser grand-chose.

À ce moment, il put entendre la voix de Tonka. L’arène était large, mais puisqu’ils étaient à l’avant, il n’était pas difficile d’entendre leurs voix. Le fait que Tonka avait une voix très bruyante facilitait aussi la chose.

« Pourquoi tu t’inquiètes de ce que penses le faiblard ? »

‘Le faiblard ?’

Cale sentait qu’il faisait allusion à lui.

‘Choi Han se méfie de moi ? Pourquoi ?’

Cale avait une question mais ne put y réfléchir plus longtemps. C’était parce que Rosalyn et Lock continuaient à lui jeter des coups d’œil. Tonka faisait définitivement allusion à lui quand il disait faiblard.

La voix de Choi Han pouvait être entendue à cet instant.

« … Qu’est-ce que tu viens de dire ? »

Le son de sa voix était très bas. Cale pouvait voir le sourire moqueur sur le visage de Tonka.

« J’ai dit, pourquoi tu te soucies de ce que le faiblard pense ? Les faibles sont les premiers à mourir sur un champ de batailles ! Je suis sûr que tu le sais ! »

Rosalyn et Lock se mirent à froncer leurs sourcils. À ce moment, tous les deux entendirent quelque chose dans leurs oreilles.

« Haaa… »

Le soupir de Cale rendit Lock silencieux. Les griffes de Lock s’affutèrent et s’allongèrent lentement. Rosalyn balaya son visage de ses doigts. Cependant, tous les deux s’arrêtèrent rapidement de bouger.

« Pauvre idiot. »

… Pauvre idiot ? Tous deux montrèrent de la confusion sur leurs visages tandis qu’ils regardaient Cale. Cale portait une expression impassible pendant qu’il regardait l’arène, comme s’il n’avait jamais soupiré en premier lieu.

Le Choi Han que Cale connaissait avait été transporté dans cet enfer connu sous le nom de la Forêt des Ténèbres quand il n’était juste qu’un lycéen de seconde. Il avait été l’existence la plus faible dans cette forêt pendant très longtemps. Cale compatissait avec Tonka qui disait à une telle personne que le plus faible serait le premier à mourir.

« Jeune Sire Cale, qui appelez-vous un pauvre i-
– … Regarde par toi-même. »

Cale pointa à l’arène au lieu de répondre à Rosalyn.

À ce moment, Choi Han retira son fourreau de ses hanches. Une fois que Choi Han la lança dans les airs, l’épée s’envola vers un coin de l’arène avant d’atterrir en dehors de celle-ci.

*Plop.*

Cale put entendre le son de l’épée tombant sur le sol, mais il hocha simplement la tête alors qu’il se mit à marmonner.

« C’est définitivement mieux de cogner quelqu’un avec ses propres poings. »

Lock et Rosalyn tressaillirent tous les deux et regardèrent les mots de Cale se réaliser.

*Bam !*

« Erg ! »

Rosalyn pouvait à présent savoir qui est-ce que Cale appelait un “pauvre idiot”.

*Bam ! Bam !*
*Boum !*
*Bouuuum !*

L’arène était silencieuse.
Personne ne pouvait parler. Mais la voix de Raon résonnait dans la tête de Cale.

‘- Il se fait tabasser à plates coutures !’

Raon avait raison. Choi Han frappait Tonka sans absolument aucune restriction.

« Erg, sale enculé ! »

Tonka bougeait très rapidement pour quelqu’un de son gabarit pendant qu’il fonçait droit sur Choi Han et balança son poing.

*Paf.*

Il fit un bruit adorable puisque Choi Han le bloqua de sa paume. Choi Han referma ensuite ses doigts autour de la main de Tonka alors qu’il se rua sur Tonka. Tout ceci s’était déroulé en un instant.

Cale ne pouvait plus voir après cela. Néanmoins, il pouvait l’entendre.

*Bouuum !*

Le corps de Tonka était abattu au sol. L’arène était recouverte de poussière suite à l’impact.

« Erg ! »

Tonka avait du mal à respirer. Toutefois, Cale pouvait voir que Tonka souriait toujours.

« Génial ! Cette force ! Un combat de for- erg !
– Tu parles trop. »

Cependant, Choi Han ne permettait pas à Tonka de continuer à sourire.

Cale pouvait voir Tonka lever ses bras en vue d’arrêter l’attaque de Choi Han, mais le coup de pied de Choi Han avait tout de même projeté Tonka dans les airs.

« Erg ! Hahaha ! »

Tonka rigolait même pendant qu’il se faisait projeter. Puis, il pencha son corps et essaya une nouvelle fois d’attaquer. Toutefois, le résultat restait le même. Il finit par se faire tabasser encore et encore.

Tout ce que Cale put voir était les habits ensanglantés de Tonka, son visage qui gonflait peu à peu, jusqu’au point où ils ne pouvaient même plus dire que c’était Tonka, et la poussière qui se soulevait constamment dans les airs à coups de pied.

« Hehe… Hehe, je ne vais pas tomber ! »

Tonka se leva tout en titubant sur le côté. À ce moment, Cale put entendre la voix sérieuse de Raon.

‘- … Pourquoi rigole-t-il après s’être fait tapé dessus ? Il aime bien se faire taper dessus ?’

Cale leva les yeux au ciel. Cependant, il pouvait encore entendre ce qui semblait être un sac de frappe se faire frapper.

Il était impossible que Choi Han, quelqu’un qui pouvait se battre contre les Baleines, serait incapable de battre facilement Tonka. Choi Han était le seul à avoir la force de se battre à la fois contre Raon et contre Shickler, le Roi des Baleines. Il méritait réellement son titre de personnage principal.

*Bam ! Bam !*

Cale continuait à regarder vers le ciel avec curiosité.

Quand est-ce que Choi Han finirait-il de tabasser Tonka ?
N’était-il pas bientôt temps pour Tonka d’être à bout de force ?

Toutefois, Tonka était simplement trop résistant.

« Jeune Sire Cale, ne devrions-nous pas arrêter Choi Han ? »

Cale donna une réponse brève à la question prudente de Rosalyn.

« Nous ne pouvons pas nous impliquer dans le Rituel des Guerriers. Il ne peut que se finir par la volonté d’un des guerriers. Tout ce que nous pouvons faire est de regarder ce rituel sacré de loin. »

Cale ignorait que tous les guerriers de haut-rang le regardaient pendant qu’il disait cela. Simplement, il baissa de nouveau son regard après avoir entendu un autre bruit de coup suivit d’un bang.

« Hehehe, t’es vraiment un très fort bâtard. Ptoh ! »

Tonka cracha du sang et continua de rigoler. Choi Han le regarda avec dégoût. On aurait dit que Choi Han venait de réaliser à quel point Tonka était taré.

Il continuerait de sourire peu importe à quel point il se faisait frapper. Il se relèverait même après s’être fait constamment tabasser à plates coutures. Il n’abandonnerait jamais. Il était comme un personnage sorti tout droit d’un dessin animé pour enfant.

‘C’est pour ça qu’il est un si grand taré.’

Cale pouvait voir le moral de Tonka s’affaisser. Il ne pouvait même plus dire si Tonka avait encore ses yeux ouverts.

Tonka avait piteuse mine alors qu’il laissa échapper un hurlement et se rua vers l’avant une fois encore.

« Raaaaaaaaaaah ! »

Tonka se mit ensuite à voler.

« … Semblerait qu’il s’envole vers d’autres cieux. » (A catto note for Team Rocket)

Tonka s’était fait projeter haut dans le ciel. L’aura noire à moitié transparente de Choi Han avait envoyé Tonka valser dans les airs.

« Hein, hein ?
– P-Partez !
– Tout le monde fuyez ! »

Les soldats se ruèrent en arrière afin d’éviter le corps de Tonka pendant que Tonka tombait vers eux.

*Bouum !*

Une large crevasse s’était formée comme si une météorite s’était abattue et avait provoqué une explosion. Tonka s’était évanoui au fond de la crevasse. S’évanouir était ce que Tonka considérait de plus embarrassant.

Choi Han s’approcha de Cale comme s’il n’avait même pas besoin de vérifier l’état de Tonka. Cale se leva rapidement, comme si c’était le moment qu’il attendait pendant tout le combat.

Rosalyn et Lock qui s’étaient eux aussi levés à ce moment, se mirent à flancher. Il en était de même pour les subalternes de Tonka qui se dirigeaient vers Tonka.

Ce sentiment qu’ils avaient eu plus tôt. Ce sentiment à la fois doux mais apportant de l’inquiétude. Cale tendit sa main vers Choi Han qui s’approchait de lui.

« Bon travail.
– Oui, Cale-nim. »

Choi Han saisit la main de Cale et se mit à sourire. Cale entoura son corps de l’aura dominante avant de regarder aux alentours. Le regard que les compagnons de Tonka lancèrent à Choi Han et à lui-même était vastement différent du regard de départ que le groupe de Tonka leur avait donné quand ils étaient arrivés.

Cale portait un sourire sur son visage.

À présent, c’était correctement mis en place. C’était mis exactement comme ce que Cale voulait.

*Tap. Tap.*

Tonka se réveilla sous des tapotements sur ses joues. Pelia le réveillait. Toutefois, Tonka regardait Cale qui était derrière elle.

Cale regarda vers le Tonka effondré au sol avant de se mettre à parler.

« Emmène-moi à la Tour de Magie. »

 

<< Previous Chapter | Index | Next Chapter >>

Bookmark (0)

No account yet? Register

About TCF_TL_FR

Beware of the infamous cats from the Hénituse Household! A, Catto n°1: Cussing Cat, the most cat of us all. E, Catto n°2: Innocent Cat, the most flowery and sociable cat. L, Catto n°3: Bookworm Cat, the cat quietly judging people behind her books.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *