La Pourriture de la Famille du Comte – Chapitre 70 – Différent de ce qui était prévu (2)

Cale observa avec indifférence les tentes, les guerriers, les marchands et les autres personnes se déplaçant vers et depuis le camp. Cela lui rappela lorsqu’il était Kim Rok Soo et qu’il travaillait dans différents emplois. Il se sentit soudain fatigué et eut envie de se détendre et de lire un livre. Cependant, son visage était calme, comme d’habitude.

Le regard de Cale se tourna à nouveau vers Hans alors qu’il posait une question à Hans.

« Veux-tu te reposer ?
– Je vais bien, jeune Maître-nim ! »

Le majordome adjoint Hans pouvait voir Cale lui parler comme d’habitude.

« Alors travaillons. »

Cela aida Hans à se sentir mieux. Cale rassembla tout le monde devant lui après avoir vérifié que Hans était calme.

Comme la guerre civile était déjà terminée, Cale et son équipage avaient pu se rendre à la base devant la Tour de Magie une fois qu’ils eurent montré leurs identifications. La base était maintenant juste remplie de gens qui se reposaient enfin après la longue guerre.

Et la raison pour laquelle ils avaient pu aller si loin était que Billos avait échangé des matériaux avec les guerriers à plusieurs reprises pendant la guerre civile. Ils étaient venus sous le nom de la Guilde Marchande Flynn.

Cependant, ils allaient faire quelque chose de différent à partir de maintenant.

« Nous sommes venus rencontrer quelqu’un qui s’appelle Tonka aujourd’hui. Assurez-vous de ne répondre à aucune provocation avant cela. »

Choi Han, qui écoutait tranquillement, commença à parler.

« Qui est cette personne nommée Tonka ?
– Ah, ce Bob d’avant est Tonka. Bob est un pseudonyme. »

Cale avait juste répondu avec désinvolture à Choi Han alors qu’il se tournait pour regarder Billos. Cependant, il put entendre le marmonnement silencieux de Choi Han alors qu’il se retournait.

« … Alors c’est lui.
– Hein ?
– Ce n’est rien. »

Choi Han avait répondu avec une expression calme, alors Cale laissa simplement tomber puis commença à parler à Billos.

« Billos, tu as dit que tu pouvais te rendre à la tente des dirigeants ?
– Oui. Cependant, seules environ six personnes, dont moi-même, peuvent y aller.
– Il semble que tu aies gagné pas mal d’argent? »

Le fait qu’il ait pu avoir des conversations avec les dirigeants symbolisait que Billos avait gagné beaucoup d’argent pendant la guerre civile. Billos souria juste et ne dit rien d’autre.
À ce moment, l’invisible Raon commença à parler dans l’esprit de Cale.

‘- Drôle.’
‘Quoi maintenant ?’

Cale commença à froncer les sourcils.

‘– J’ai le sentiment que quelque chose de divertissant va se passer.’
‘Sentiment?’

Cale eut des frissons et caressa son cou en ignorant les paroles de Raon.
Il alla ensuite rapidement sélectionner les quatre personnes qui l’accompagneraient.

« Choi Han, Lock, Hilsman. »

Cale établit un contact visuel avec Rosalyn. Elle n’avait rien dit après avoir regardé autour de la résidence une fois arrivés. Cale se demanda si elle était fâchée de la mort de ses compagnons mages.

Cependant, ce que Cale avait vu dans les yeux de Rosalyn était le regard d’une princesse royale. Plutôt que de se mettre en colère à cause de la mort des mages, elle pensait à la stupidité de la famille royale du Royaume Whipper pour avoir gardé les choses telles quelles jusqu’à ce que les citoyens se rebellent comme ça.

« Mademoiselle Rosalyn, vous venez, n’est-ce pas ? »

Rosalyn repositionna le gourdin sur son armure de cuir en répondant.

« Oui. »

Les personnes qui l’accompagneraient avaient été choisies. Cale avait décidé de laisser le reste à Hans.

« Nous irons dans un endroit calme et nous y resterons ! Je garderai tout le monde en sécurité ! »

Cale pouvait voir Ohn et Hong renifler aux paroles du majordome adjoint Hans. En même temps, ils demandaient à Cale avec leurs yeux.

‘Quand irons-nous à la Tour de Magie ?’

Cale répondit avec un regard.

‘Attendez juste un peu.’

Ils pourront bientôt se rendre à l’endroit où les chatons se déchaîneront.

« Allons-y.
– Oui, monsieur. »

Billos avait mis un grand collier avec l’écusson de la Guilde Marchande Flynn dessus et avait pris les devants. Cale le suivit.

Dès qu’ils pénétrèrent dans la base, ils purent sentir de multiples regards acérés tomber sur eux.

« Regardez droit devant vous. »

Tout le monde regardait devant comme l’avait dit Cale. La faction non mage était composée de citoyens, de chevaliers et d’individus résistants à la magie. Le groupe de Cale se démarquait comme un pouce endolori parmi les membres de la faction, qui étaient tous couverts de sang.

Cale pouvait également voir les membres de la faction non mage devant lui.

« Je suppose qu’ils n’en ont pas eu assez. »

Ils voulaient la guerre. Il pouvait sentir la folie et le chaos dans l’air autour de lui. Cale se rappela comment Tonka avait pris le contrôle de la royauté du royaume Whipper et en avait fait ses marionnettes avant de se précipiter pour se battre avec la reine de la jungle et l’Empire.

Il prit le temps de regarder les soldats sous le commandement d’un tyran comme Tonka. Ils n’étaient pas venus les provoquer ou se battre avec eux. Ils étaient juste hypnotisés par Tonka, qu’ils craignaient instinctivement. Cependant, aucun d’entre eux n’avait reculé non plus. Ils avaient juste continué à regarder vicieusement Cale, qui ressemblait à un noble.

« Nous y sommes. »

Billos se tenait devant une tente. Ce n’était pas au fin fond de la base, comme Cale s’y attendait. C’était juste un peu loin de l’entrée.

« Honnêtement parlant, les dirigeants-
– Billos. »

Cale interrompit Billos parce qu’il savait ce que Billos allait dire.

La faction non mage pensait qu’ils avaient détruit leur “rationalité”, mais en réalité, un autre type de rationalité avait explosé à sa place.

Seuls les mages étaient-ils intelligents ? Étaient-ils les seuls instruits ?

Non. Il y en avait beaucoup d’autres qui étaient également instruits. Les scientifiques étaient passés sous Tonka parce qu’ils en avaient assez d’être réprimés par les mages.

« Ils détestent la magie encore plus que Tonka. »

Vous pourriez simplement les considérer comme des fous. C’était encore plus effrayant quand les gens intelligents devenaient fous.

« Contactez-les.
– Oui monsieur. »

Billos s’approcha des plus grandes tentes de la section des dirigeants. Un guerrier s’approcha de lui pour le guider et le surveiller.

La tente des dirigeants. Il y avait beaucoup plus de guerriers ici que dans les autres régions. Il était intéressant de noter que Tonka n’avait aucun problème à rejeter les guerriers faibles mais protégeait ces chefs.

‘C’est pourquoi il n’a pas pu devenir un vrai héros.’

Cale ignora les regards acérés des gardes et attendit que Billos revienne avec les dirigeants. Il avait juste besoin de leur demander de rencontrer Tonka et ils l’accueilleraient probablement à bras ouverts.

Cependant.

‘Pourquoi mon cou est-il si froid ?’

Cale regarda autour de lui pour voir ce qui pouvait causer cette étrange sensation. Billos prenait plus de temps que prévu. Cela ne devrait pas prendre autant de temps pour revenir avec une seule personne.

‘- Humain.’

La voix basse de Raon résonna dans l’esprit de Cale alors que le volet d’entrée de la tente dans laquelle Billos était entré commençait à bouger. On aurait dit qu’une grande personne essayait de s’enfuir.

‘Certainement pas?’

Soudain, Choi Han, qui se tenait derrière Cale, s’avança devant Cale avec une expression raide.

« Choi Han ?
– J’ai un mauvais pressentiment à propos de ça.
– Quoi? »

*Riip !*

L’entrée de la tente s’était ouverte.

« Je le sens ! Je sens l’odeur d’une personne forte ! Mouahahahaha ! C’est parfait ! Je m’ennuyais tellement ! »

Un grand homme couvert de sang se révéla. Derrière lui se trouvaient un homme et une femme légèrement plus petits que lui, mais tout de même assez grands.

« Aaaaah. »

Cale poussa un soupir.

Le fou qui était couvert de sang comme s’il s’était baigné de sang de mage était naturellement Tonka. Comme d’habitude, Tonka regardait avec précision un endroit précis.

« C’est toi ! »

Il regardait Choi Han, qui protégeait Cale de lui. Tonka ne semblait même pas voir Cale derrière Choi Han.

« Les autres dégagent une odeur forte également, mais tu sembles être le plus fort ! Je ne peux pas dormir en sentant une telle odeur ! »

Cale décida qu’il devait s’avancer. Cependant, Choi Han demanda à voix très basse.

« Est-ce que c’est Tonka ?
– Oh, tu l’as reconnu tout de suite. »

Cale avait juste répondu à la question de Choi Han sans réfléchir, et Tonka avait pointé Choi Han en même temps.

« Bats-toi contre moi. Tes mains ne te démangent pas aussi ? »

Cale poussa un soupir. Tonka ne semblait vraiment pas avoir changé.

Choi Han déclinerait naturellement car sa personnalité n’était pas celle qui se battrait sans raison. Il ne se battrait certainement pas avec quelqu’un qu’il venait de rencontrer.

Cale essaya de passer devant Choi Han, qui était devant lui. C’était alors qu’il entendit la voix de Choi Han.

« Bien sûr. »

‘Quoi ?’

La voix de Raon résonna dans la tête de Cale.

‘– Comme je m’y attendais. Moi, le grand et puissant Raon, je suis intelligent !’

Contrairement à la voix excitée de Raon, Cale commença à froncer les sourcils.

D’un autre côté, Tonka se lécha les lèvres après avoir vu la façon dont Choi Han le regardait. Il n’avait que Choi Han dans les yeux et ne voyait personne d’autre. Choi Han avait l’odeur la plus forte ici. C’était la même odeur qui lui faisait penser au peuple Baleine qui le fixait dans le territoire d’Ubarr.

« Kekeke, oui, j’aime ce type de regard. »

Tonka était excité. Il avait l’impression qu’il pouvait avoir un combat physique, un combat qui ne reposait pas sur la merde comme la magie.

Choi Han mit sa main sur la poignée de sa lame après avoir vu la folie dans les yeux de Tonka. Il était calme, mais son regard semblait vouloir couper Tonka en deux.

*Ssshinng.*

Une partie de la lame sortit du fourreau.
C’était à ce moment-là.

*Presse.*

Choi Han sentit une forte prise sur son épaule et eut soudainement des frissons. Il avait ressenti cela une fois auparavant.

C’était la même pression qui avait attiré l’attention de tout le monde lorsqu’ils étaient avec les Baleines. Une voix calme mais sans émotion parvint à l’oreille de Choi Han.

« Choi Han. »

Cale le regardait. Cale ne le blâmait pas ni ne lui donnait d’ordre, mais son regard semblait extrêmement profond. Ce regard incita Choi Han à lâcher inconsciemment la lame.

*Clic.*

La lame fut remise dans son fourreau.

« Essayes-tu de te battre en ce moment ? »

L’aura dominante entourait tout le corps de Cale en ce moment. Il passa devant Choi Han et fit face à Tonka.

La puanteur du sang emplit son nez.

« Tonka. »

Cale devait se tenir au-dessus de Tonka maintenant. La situation était devenue un peu plus compliquée, mais il décida qu’il pouvait aussi bien profiter de cette opportunité. Cale repoussa ses cheveux roux et salua Tonka au regard vide.

« Cela fait longtemps qu’on ne s’est pas vu. »

« Toi, tu es- »

Tonka ne le reconnut pas tout de suite. Cependant, dès qu’il vit les cheveux roux, il pensa à une seule personne. Cependant, cette personne en face de lui était trop différente de la dernière fois qu’ils s’étaient rencontrés. Il sera le poing. Un sentiment inexplicable se dégageait de ce bâtard devant lui.

Le bâtard qui l’avait poussé dans l’océan et l’avait méprisé, Cale Hénituse. Son regard était le même qu’il y a deux mois. L’homme qu’il avait vu il y a deux mois lui posa une question.

« Veux-tu te battre ? »

Cale eut un sourire calme en demandant. Cependant, il n’avait pas attendu la réponse de Tonka.

« Choi Han.
– … Oui, monsieur. »

Choi Han ne put s’empêcher de hocher la tête à la voix indifférente de Cale.

« Combats-le si tu veux. »

Choi Han ne pouvait répondre que d’une seule manière.

« Je vais certainement gagner. »

Choi Han reposa sa main sur la garde de sa lame. Son poing étroitement serré lui laissa ressentir un désir plus fort qu’auparavant. Cale se tourna alors vers Tonka, qui commençait lentement à sourire. Tonka laissa alors échapper un grand rire.

« Muhahahahahahahha ! »

C’était si fort qu’il résonnait dans la base. Cependant, Tonka était toujours nerveux. La personne devant lui était définitivement faible, cependant !

Il y avait une aura qui dominait cette zone. Tonka ignora cette aura et cria encore plus fort. Il était excité. Son corps se réchauffait. Du sang, il avait besoin de voir du sang.

« Combattons ! Super ! Très bien ! »

À ce moment, Raon se moquait de Tonka alors qu’il parlait à Cale.

‘- Il est fou de vouloir se battre. Quel idiot. Notre camp est bien plus fort !’

Ce n’était qu’évident. Tonka serait probablement réduite en bouillie.

Choi Han n’était pas du genre à aller doucement dans un combat. Cale regarda vers Tonka, encore plus fou, qui riait comme un fou, et commença à parler à Choi Han.

« Pas besoin de se retenir. »

Cela fit sourire Choi Han. Ce sourire n’avait pas du tout l’air pur et innocent. Ce sourire avait satisfait Cale et il appela Tonka.

« Bob. »

Le retour soudain de son alias d’il y a deux mois avait fait arrêter de rire Tonka. Cale jeta alors un coup d’œil aux subordonnés de Tonka, ainsi qu’aux guerriers qui s’approchaient lentement des tentes des dirigeants et aux gens qui avaient trop peur pour bouger. Il regarda ensuite Tonka et commença à parler.

« Prépare la scène. »

Ils devraient bien faire les choses s’ils allaient se battre de toute façon.

 

<< Previous Chapter | Index | Next Chapter >>

Bookmark (0)

No account yet? Register

About TCF_TL_FR

Beware of the infamous cats from the Hénituse Household! A, Catto n°1: Cussing Cat, the most cat of us all. E, Catto n°2: Innocent Cat, the most flowery and sociable cat. L, Catto n°3: Bookworm Cat, the cat quietly judging people behind her books.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *