Pourriture de la Famille du Comte – Chapitre 63 – Détruis-le juste (5)

Cale demanda immédiatement au Dragon Noir.

« Comment peux-tu sentir l’odeur du mana mort ? »

Mana. Cela faisait référence à un pouvoir qui existait dans la nature.

Dans un sens, c’était similaire à un pouvoir ancien qui était créé dans un endroit spécifique. Toutefois, les deux d’entre eux étaient très différents.

La différence était s’il pouvait être ou non hérité.

Le mana disparaissait au moment où la personne qui contrôlait ce mana mourait, tandis que les pouvoirs anciens pouvaient être hérités.

Le Dragon Noir répondit facilement.

« Je pense que c’est à cause de la mare. La mare domine le mana et l’empêche de se dissiper. »

‘Domine ?’

L’expression de Cale devint étrange mais le Dragon Noir gardait le silence. Les frère-et-sœur Baleine, de même qu’Ohn et Hong, approchèrent Cale et le Dragon Noir.

Le Dragon Noir commença à parler dans l’esprit de Cale.

‘Je suis très perspicace.’

Cale croisa le regard du Dragon Noir.

‘Je sens un pouvoir similaire à ton bouclier et à ton vent, à l’intérieur de cette mare.’

« Ha ! »

Cale laissa inconsciemment un soupir similaire à un rire. Le Dragon Noir qui n’avait plus son masque se mit à sourire. Cale commença se mit aussi à sourire légèrement.

Pouvoir Ancien.

Il y avait un pouvoir ancien à l’intérieur de la mare et il y avait beaucoup de chance que celui-ci soit lié au mot clé « dominer ».

‘C’est une première.’

C’était la première fois que Cale trouvait un pouvoir ancien qui n’était pas mentionné dans le roman. Bien sûr, il n’avait aucune idée si ce pouvoir ancien avait été laissé à l’abandon par quelqu’un ou s’il s’était naturellement développé à cet endroit.

« Tu es très intelligent.
– Exact. Je suis intelligent. »

Le reste du groupe devint d’autant plus curieux après avoir vu le Dragon Noir et Cale se sourire narquoisement et mesquinement.

« Jeune Sire Cale, pouvez-vous me dire ce qu’il se passe ? Que voulez-vous dire par l’odeur du mana d’un dragon ? »

Cale se retourna pour regarder Witira. Elle demandait à Cale, mais semblait au moins avoir une idée décente de ce qu’il se passait.

« Je suis sûr que vous avez déjà une idée, mais il y a de forte chance qu’il y a un cadavre de dragon à l’intérieur de cette mare.
– … Un cadavre ?
– Oui. Mais c’est vraisemblablement très vieux et probablement momifié. »

Cale connaissait seulement la Forêt des Ténèbres d’après les expériences de Choi Han décrites dans le roman. Néanmoins, il y avait nombres d’informations très importantes dites par le roman.

“Les formes de vie dans la Forêt des Ténèbres avaient toujours dues se battre pour survivre car il n’y a jamais eu un unique dirigeant dominant.”

Pas de dirigeant.
Il était probablement exact de dire qu’il n’y avait pas de dragon dans la Forêt des Ténèbres lorsque Choi Han était là. Cependant, les personnes dans le roman n’avaient jamais mentionné de Repaire de Dragon ou de dragon dans la Forêt des Ténèbres.

‘Ce qui signifie que c’est un très vieux cadavre.’

*Tap. Tap.*

Cale baissa sa tête pour voir Hong pointer la mare avec une expression amère.

« Je suppose que je ne peux pas manger l’eau de la mare ? »

Hong semblait avoir perdu appétit en entendant le corps du dragon. Cale put voir Hong se diriger vers le Dragon Noir pour s’excuser et cela avant même d’écouter sa réponse.

« Désolé. Je pensais que ce serait délicieux.
– Je m’en fiche. »

Le Dragon Noir répondit en retour avec une expression curieuse.

« La chose à l’intérieur de la mare et moi sommes différents. Nous n’avons pas de lien. »

Les Dragons ne semblaient réellement pas se soucier de leur « Tribu ». Ils se considéraient tous juste comme étant des individus uniques de tout et n’importe quoi d’autres de ce monde chacun et tout autre de ce monde. Cale regarda vers le Dragon Noir complètement imperturbé avant de se mettre à parler.

« Je pensais que les sirènes seraient devenues plus fortes par le poison de la mare. Leurs spécialités sont les poisons après tout. »

Le duo de Baleines, Paseton et Witira regarda vers lui.

« Toutefois, maintenant je me dis que c’est probablement le mana mort dans la mare et non le poison qui renforçait leur pouvoir. Soit ça, ou c’est à la fois le poison et le mana mort. »

Cale regarda vers les adelphes.

‘Si c’est le poison, ils ont juste besoin de prendre un échantillon pour trouver un antidote. Mais, ce serait une toute autre chose si leur puissance leur venait du mana mort du dragon.’

Cale pouvait voir Witira se renfrogner tandis que Paseton regardait la mare noire et la zone avoisinante. Un commentaire dépressif sortit de sa bouche.

« … C’est trop vaste. »

Witira parla aussi.

« Je ne suis pas sûre de ce que nous devrions faire. »

Ils étaient capables de réduire les causes possibles de la source de puissance des sirènes, mais ils n’arrivaient pas à trouver un moyen de s’en occuper. Il aurait été une chose si c’était du poison, mais l’autre possibilité était trop compliquée pour la résoudre facilement.

« Ce n’est pas comme si nous pouvions empêcher chaque personne de venir dans la Forêt des Ténèbres ou de rester ici à protéger cette mare noire à tout temps. »

Witira regarda une nouvelle fois vers la mare. Un cadavre de dragon ? C’était un problème imprévu. Le fait que cette mare était suffisamment large pour submerger complètement un dragon adulte rendait les choses d’autant plus difficiles.
Un dragon normal grandissait en taille un total de trois fois. Un dragon adulte qui avait complété les trois étapes de sa croissance était gigantesque. Ils étaient au moins 5 mètres plus larges qu’une Baleine à Bosse comme elle.

À ce moment, elle put entendre la voix de Cale une nouvelle fois.

« C’est simple. »

Sa voix était paisible. Witira tourna sa tête. Cale s’était approché du bord de la mare tout en souriant.

« D’abord, prenez autant d’eau de la mare que vous avez besoin. »

Cale se détourna de la mare et regarda vers Witira.

« Et ensuite, nous passons un autre marché.
– … Marché ? »

Le sourire de Cale s’agrandit après avoir vu la confusion se manifester sur le visage de Witira.

‘Je n’avais pas prévu de faire ça, mais…’

Originellement, il allait juste trouver ce qui avait causé les sirènes à devenir plus fortes avant de s’en aller de là. Toutefois, la situation était différente à présent.

‘Une piscine de mana mort est dangereuse.’

Les sirènes étaient probablement capables d’absorber du mana mort parce qu’elles étaient des créatures sombres. Cependant, c’était juste un poison dangereux pour les créatures naturelles comme les Baleines ou les humains.

Il n’y avait pas de raison de garder quelque chose qui était utile pour l’ennemi tout en étant dangereux pour soi.

Il y avait aussi un nouveau bénéfice sous ses yeux.

Même si c’était un corps momifié, les os du dragon étaient encore présents. (PR : Je viens juste d’avoir des flashbacks de Skyrim. L’horreur.)
De plus, il y avait aussi le pouvoir ancien.

« Oui. Nous allons passer un autre marché.
– Qu’est-ce que cela a à faire avec résoudre cette situation ? »

Witira caressa inconsciemment son fouet une nouvelle fois. Un sens inattendu d’anticipation remplit son cœur et Cale remplissait cette anticipation complètement.

« Je vais m’en occuper pour vous. »

Il répondit nonchalamment, comme à son habitude. Toutefois, il semblait extrêmement sérieux. Witira ouvrit et referma sa bouche quelques fois avant de demander.

« Comment ? »

Witira pouvait voir l’excitation dans les yeux de Cale. Elle n’avait jamais vu un tel regard auparavant dans les yeux de Cale.

Cale pointa la mare et donna une réponse courte.

« Je vais juste le détruire.
– … Pardon ? »

Witira regarda la mare noire. La très large mare noire. Qu’avait-il dit qu’il allait faire à ça ? Elle regardait fixement cette mare quand Cale se mit à parler une nouvelle fois.

« Inutile de trop y réfléchir. »

Elle regarda de nouveau Cale. Il avait encore un sourire sur son visage et semblait être très excité.

« Je vais m’en débarrasser pour vous, alors passez un marché avec moi. »

Cale pensait à ce qu’il était sur le point de faire.

C’était la Forêt des Ténèbres, quelque part où rien ne semblerait étrange. C’était un endroit où il pouvait prétendre, qu’importe ce qu’il se passait, d’être un accident et de feindre l’ignorance.

« Jeune Sire Cale. »

C’était un marché que Witira ne pouvait refuser.

« Passons un marché. »

Cale et Witira décidèrent de passer un second marché.

« Mais il n’y a rien dont j’ai besoin maintenant.
– Veuillez m’en parler si une condition que vous aimez se montre. Je vais l’accepter du moment qu’elle me semble raisonnable pour les deux parties. C’est une promesse que moi, Witira, fais avec mon nom en jeu, alors vous n’avez pas besoin de vous inquiéter. »

Cale hocha nonchalamment la tête à ses mots. Cela lui convenait si elle ne faisait rien pour lui. Les os du Dragon et les pouvoirs anciens étaient une raison suffisante pour le tenter.

« En fait, tout ce qui sort de cette mare m’appartient.
– … Bien sûr. »

Witira était déçue pour les os du dragon, mais décida de ne pas être avare. La Tribu de la Baleine était capable de régner car ils étaient puissants à la fois sur terre et en mer.

Toutefois, l’eau était aussi leur faiblesse. Sous l’eau, à l’intérieur de la mare. Si l’eau et la boue de la mare étaient empoisonnées, ce serait un environnement difficile pour les Baleines de survivre.

Cale décida de s’exécuter immédiatement après avoir entendu la réponse de Witira. Il se tint à la bordure de la mare et fit signe au reste du groupe de la main.

« Reculez. »

Le reste du groupe devint confus. Néanmoins, Cale le dit juste fermement une nouvelle fois pour ces crétins qui ne voulaient pas l’écouter lorsqu’il voulait juste s’affairer au travail immédiatement.

« Retournez dans la forêt et restez là. Ne sortez pas jusqu’à ce que je vous dise de sortir. »

Cale ouvrit sa sacoche magique et continua de parler.

« Vous pourriez vous empoisonner ou vous blesser si vous n’écoutez pas. »

Paseton, qui écoutait silencieusement, se mit à parler.

« Jeune Sire-nim, allez-vous le faire seul ?
– Il n’est pas seul. »

Le Dragon Noir répondit à la place de Cale. Paseton se tourna vers le son de la voix et sursauta. Il pouvait voir les vibrations claires de mana autour du Dragon Noir. Elles étaient comme des vagues flottant autour du Dragon Noir, qui avait trouvé l’opportunité parfaite pour faire étalage de sa puissance.

« Nous allons tous les deux nous en occuper, alors allez attendre là-bas.
– Jeune Sire Cale, je n’arrive vraiment pas à dire quelles sont vos limites. »

Cale laissa simplement le commentaire de Witira passer d’une oreille à une autre, pendant qu’il tapotait Ohn et Hong sur la tête. Les oreilles et la queue de Hong étaient baissées.

« Vous deux restez ici aussi. Ohn, prends soin de Hong. Hong, je vais te rapporter un peu de poison de la mare alors attends-moi juste.

Hong hocha sa tête à Cale avant d’approcher le Dragon Noir.

« Sois prudent. Ne te blesse pas.
– Je comprends. »

Le Dragon Noir hocha sa tête vers Hong et se tint là tandis que Hong le caressait avec ses pattes avant. Cale pensait que les enfants jouaient bien entre eux et sortit une bouteille vide hors de sa sacoche magique et la lança vers Paseton.

« Prends de l’eau de la mare dans la bouteille. C’est une bouteille magique donc elle ne cassera pas.
– … Comment avez-vous-même pu préparer pour ça ? »

Paseton regarda vers Cale avec admiration, mais Cale ne s’en souciait pas. Au contraire, il continua de fouiller dans sa sacoche magique qui semblait petite de l’extérieur mais était très spacieuse à l’intérieur.

« Jeune Sire-nim, j’ai rempli la bouteille.
– Alors, va attendre là-bas. »

Cale dit à Paseton, qui avait rempli la grande bouteille avec de la boue et de l’eau de la mare et le reste du groupe le rejoignit. Witira hésita un moment, mais se dirigea à l’arrière vers la forêt à l’empressement des chatons.

Le Dragon Noir vérifia que tout le monde était loin à l’abris avant de s’approcher de Cale.

« Que prévois-tu de-. »

Le Dragon Noir s’arrêta de parler après avoir vu ce que Cale avait sorti de sa sacoche magique. Il continua ensuite de parler après avoir vu Cale lui sourire gentiment.

« Humain, tu sembles un peu intelligent maintenant.
– Nah. »

Il y avait deux bombes magiques dans les mains de Cale.

Elles étaient différentes des bombes avec de multiples explosions qu’il avait utilisées dans les côtes d’Ubarr. Celles-ci étaient des bombes plus puissantes et plus destructives utilisées que dans le roman quand les mages d’Ubarr déclenchèrent leur attaque finale.
Deux de ces bombes étaient dans les mains de Cale à ce moment-là.

« Je suis en train de débattre où les utiliser, mais je suppose qu’une opportunité s’est montrée. »

Cale tendit les deux bombes magiques au Dragon Noir.

« Fais-toi plaisir.
– Je peux vraiment faire ça ? »

Cale répondit rapidement au Dragon Noir, qui avait causé une perturbation très visible de mana pour montrer à quel point il voulait utiliser sa puissance tout entière.

« Ne demande pas quelque chose d’aussi évident. Naturellement, sois sûr que je ne me blesse pas. »

Le Dragon Noir commença à sourire.

*Swiiiiiiiiiiiiiiish.*

Une bourrasque de vent commença à se déchaîner avec le Dragon Noir en son centre. Pouvoir Naturel. Le mana impactait l’air avoisinant.

Cale invoqua rapidement son Bouclier Indestructible après avoir pressenti qu’il allait se faire repousser en arrière.
Au même moment, il put voir des couches de boucliers se créer autour de lui.

Une couche, deux couches, trois couches.
C’était un total de trois couches.

« Il faut au moins tout ça pour m’assurer que tu ne te blesses pas. »

Les yeux du Dragon Noir qui parlait de manière confiante, brillaient. Les Dragons avaient réellement des personnalités différentes comparées aux Baleines. Au lieu d’adorer la paix, les dragons préféraient régner avec la peur et la destruction. Ils étaient des êtres égoïstes et violents.
Cale pointa vers la mare noire une fois que le Dragon Noir finit les préparations pour les bombes et regarda vers lui.

« Détruis-le. »

 

<< Previous Chapter | Index | Next Chapter >>

Bookmark(0)

No account yet? Register

About TCF_TL_FR

Beware of the infamous cats from the Hénituse Household! A, Catto n°1: Cussing Cat, the most cat of us all. E, Catto n°2: Innocent Cat, the most flowery and sociable cat. L, Catto n°3: Bookworm Cat, the cat quietly judging people behind her books.

Leave a Reply

Your email address will not be published.