Pourriture de la Famille du Comte – Chapitre 45 – En quelque sorte (3)

*Boum-*

*Bouuuuu-*

Deux explosions qui ne pouvaient être comparées à celle d’un peu plus tôt explosèrent simultanément dans la place. Tout le monde s’accroupit et couvrit leur tête avec leurs mains.

« Aaaaaaah !
– Ugh. Mon, mon bras !
– Ugggggh ! »

Les cris des personnes blessées ou tuées remplirent la place. Et puis…

*Swiiiiiiish-*

Une bourrasque qui ressemblait à de la pluie frôlait au-dessus de la tête des personnes. Les personnes au centre de la place furent couvertes par la poussière du sol, tandis que les personnes près des fontaines furent trempées par l’eau de fontaine avant qu’ils ne soulevèrent tous lentement leurs têtes.

La première chose qu’ils virent était quelque chose allant vers le Nord. Aucun membre de la famille royale n’avait été blessé car un bouclier avait été créé pour les protéger, mais les personnes autour d’eux étaient blessées.

C’étaient les personnes qui étaient arrivées plus tôt que n’importe qui à la place pour attendre le roi. Au total, il y avait des serviteurs, les officiers de bas rangs, les chevaliers de bas niveaux, et les mages qui n’avaient pas eu le temps de déclencher leurs boucliers.

Certains d’entre eux étaient blessés tandis que d’autres étaient morts. La fumée noire rendait impossible de voir les cheveux blonds de la famille royale.

Les personnes encore vivantes levèrent toutes leurs têtes. Ils regardèrent ensuite vers les nobles et les citoyens qui s’étaient tenus debout.

*Claaang-*

Le bouclier argenté commença à se briser comme des morceaux de verre. Les ailes argentées s’effritèrent aussi. Alors qu’ils commencèrent à s’effriter, de la fumée noire commença à s’échapper. Il y avait définitivement quelqu’un à l’intérieur, cependant, rien, pas même un morceau de chaire ou même une goutte de sang, ne pouvait être vu.

Tout le monde qui regardait, ressentait des frissons parcourir le long de leurs corps. Ces frissons leur permirent de comprendre la puissance de l’explosion.

Leurs regards se tournèrent naturellement vers un seul endroit. C’était le bout de ce rayon de lumière argenté.

« Jeune Sire Cale ! »

Rosalyn commença rapidement à supporter Cale, car un des genoux de Cale flancha et qu’il commençait à tomber. Rosalyn regarda de part et d’autre entre Cale et le bouclier argenté qui se dissipait lentement. Elle regarda ensuite vers la famille royale. C’étaient deux explosions très puissantes.

Bien sûr, Rosalyn savait que le bouclier du Dragon Noir avait absorbé la majorité de l’explosion, mais il restait toujours vrai que le bouclier argenté de Cale avait fait quelque chose d’incroyable.

Ce qui signifiait que le contre-coup de l’explosion serait aussi sévère.

Rosalyn s’agrippa au bras de Cale pour le maintenir debout et l’appela. Cale se tenait là avec sa tête baissée.

« Jeune Sire Cale, vous allez bien ? Jeune Sire Cale ! »

Il se mit ensuite à penser.

‘Putain, ça fait mal.’

Cale avait baissé la puissance du bouclier argenté après avoir vu le Dragon Noir déclencher un de ses boucliers juste avant l’explosion. Grâce à ça, le contre-coup n’était pas aussi sévère. Néanmoins, ces paumes étaient encore douloureuses. Cale, enfin, Kim Rok Soo, avait tendance à exagérer quant à la douleur.

Même une petite quantité de douleur était douloureuse. Il essaya de soulever sa tête de nouveau.

« Cale-nim !
– Jeune Sire ! »

Cale pouvait entendre des voix l’appelant, se rapprocher. Il souleva ensuite sa tête.

« Cale, tu vas bien ?
– Je vais bien… cough !
– D-Du sang… ! »

Le visage d’Éric pâlit et il tomba presque à la renverse.

Toutefois, Cale commençait à se sentir mieux après avoir craché cette petite quantité de sang.

‘La Vitalité du Cœur est vraiment bien.’

La douleur de son corps disparut, et son corps commença à se restaurer à son état normal à une vitesse très rapide. En réalité, le corps de Cale devint plus sain que jamais lorsque la “Vitalité du Cœur” s’était mise en marche.

Un sentiment rafraîchissant qui était similaire au sentiment qu’il avait lorsqu’il avait été capable de dormir tranquillement parce que Ron était parti en congé, gagna Cale. Il ferma ensuite lentement ses yeux et commença à sonder son corps. [my brain is not okay with sentir]

‘Les bras et les jambes sont toujours attachés. Ma paume tremblait un peu plus tôt, mais même une coupure de papier fait plus mal que ça. Mon corps se porte mieux qu’il ne l’ait jamais été après une simple toux.’

Cale sentait qu’il comprenait pourquoi les héros n’abandonnaient jamais les anciens pouvoirs, même s’ils n’étaient pas très utiles. Il y avait des bénéfices à utiliser ces pouvoirs anciens. Les utiliser faisait moins mal qu’il ne s’y attendait et maintenant il se sentait en pleine forme.

Cale commença à sourire, satisfait.

Quand il fit ça, les personnes autour de lui paniquèrent.

« Vous pensez que c’est drôle ? Cessez de rire ! »

Cale ouvrit ses yeux après avoir entendu la voix choquée et désolante de Taylor. Il avait ouvert ses yeux après avoir examiné son corps et réalisé que tout semblait génial. Toutefois, le soleil brillait si fort qu’il dût plisser les yeux.

« N’essaie pas de garder tes yeux ouverts non plus ! »

‘C’est quoi son problème ?’

Cale regarda vers Taylor avec confusion alors qu’il s’assit à nouveau avec l’aide de Rosalyn. Un noble ne devrait pas faire quelque chose comme ça, mais il pensait que ce serait acceptable étant donné la situation. Cale s’était essentiellement juste laissé tomber sur le sol sans se soucier de ce que les personnes pensaient de lui.

Le Dragon Noir continuait à piailler dans son oreille.

‘- Faible humain, tu ne peux pas mourir ! Tu es trop faible ! Si tu meurs, je vais tout détruire ! Je vais tuer tout le monde, tout détruire et une fois que tout est détruit, en incluant ton cadavre, je me tuerai aussi !’

Le Dragon Noir semblait être inquiet, mais les mots sortant de sa bouche étaient assez vicieux. Cale commença à froncer les sourcils au contenu des mots du Dragon Noir.

« Jeune Sire Cale, nous allons faire venir un prêtre !
– Je vais venir avec vous ! »

Amiru et Gilbert avaient dit cela avant de se ruer vers un prêtre qui venait d’entrer par le portail. Ils ne se soucièrent pas de leur robe et costume abîmés. Les voyant se précipiter vers l’avant de la sorte, Cale n’eut pas le courage de dire que rien ne faisait mal.

‘Ҫa ne coûtera rien de se faire examiner. Je dois aussi prétendre être blessé.’

C’était génial pour Cale si un prêtre se montrait. Éric Wheelsman se tenait à côté de Cale et toisait tous les autres nobles du Nord-est au alentours, de même que tous les autres nobles des autres factions, pour les empêcher de s’approcher.

Cale ne le voyait pas, puisqu’il regardait une discussion qui pourrait créer d’autant plus de chaos.

« … S’il-vous-plaît, ne vous mettez pas en travers de mon chemin.
– Pas question. Les civils ne sont pas autorisés à l’intérieur.
– … Civil ? Qui a inventé des conneries pareilles ? »

Choi Han parlait au chevalier en charge des nobles avec un regard froid. Cale avait dit à Choi Han de ne pas s’approcher, quoi qu’il advienne. Cale commença à se renfrogner et fit signe de s’en aller à Choi Han, qui était allé à l’encontre de son ordre.

Choi Han vit la réaction de Cale, alors il mordit la lèvre avant d’incliner sa tête.

« Je m’excuse. »

‘Je lui ai dit de ne pas se montrer, mais ce n’est pas quelque chose pour laquelle il doit s’excuser.’

Cale vit alors Lock, de même que Ohn et Hong sur les épaules de Lock, derrière Choi Han. Cale sourit pour leur signaler qu’il allait bien et se détourna d’eux puisqu’ils semblaient complètement perdus.

« … Jeune Sire Cale, vous allez bien ? »

Cale hocha la tête à la question de Rosalyn et essuya le sang au bord de ses lèvres.

« Oui. Je vais très bien. »

Le mouvement de Cale semblait normal en essuyant le sang qui était aussi rouge que ses cheveux. Néanmoins, Rosalyn venait juste de voir ce que Cale avait fait. Une princesse comme elle, pouvait-elle faire la même action ? Elle commença à se murmurer à elle-même.

« … Je ne peux vraiment pas vous comprendre. »

Cependant, elle fixait juste silencieusement Cale, une fois qu’il se tourna pour la regarder. L’expression de Cale devenait sérieuse. C’était parce qu’il réalisait qu’elle n’était pas en train de le regarder, mais de regarder derrière lui. Il suivit son regard et se retourna.

« Ah. »

Le mage buveur de sang. Il flottait à présent dans les airs et baissait son regard sur eux.

« Je n’aurai jamais pensé que quelque chose comme ça se passerait. Mais c’est assez amusant aussi. »

Redika, le mage accro au sang, avait dit cela en regardant vers la famille royale. Les mages utilisèrent une nouvelle fois de la magie de lévitation et même les gardes de la capitale se ruèrent pour viser leurs flèches sur Redika.

Redika tourna ensuite son regard vers les nobles.

Il croisa le regard de Cale et ensuite, remarqua aussi Rosalyn à côté de Cale. Même si ses cheveux étaient teints en brun à ce moment, Redika devrait reconnaître Rosalyn, qu’il avait vue dans le Village des Loups Bleus. La voix métallique et grinçante retentit à travers la place une nouvelle fois.

« Waouh, tellement de différentes couleurs de rouge que j’aime ! »

Beaucoup de mages lancèrent leurs attaques magiques vers Redika.

« Attaquez ! »

Ce n’était pas visible à cause du masque, mais les yeux de Redika se courbèrent comme un croissant de lune en dessous.

« Je veux les mettre dans ma vitrine. »

L’expression de Cale se raidit et il laissa accidentellement échapper ses pensées.

« Il est fou ? »

En général, les personnages fous comme lui finissaient par mourir rapidement. Cale pensait à ça et regarda vers Choi Han.

Choi Han hocha la tête et disparût.

Naturellement, Choi Han bougeait pour capturer et tuer ce mage. Toutefois, Choi Han ne bougeait pas vers Redika.

Redika regardait vers le roi alors que les attaques magiques allaient le toucher et se mit à parler.

« Eh bien, à la prochaine ! »

Il disparût ensuite. Pas seulement ça, il prit aussi tout le monde qui était venu avec lui. La spécialité de ce bâtard était la magie de téléportation. Il n’était pas possible pour les personnes l’attaquant de savoir où ils s’étaient rendus. Néanmoins, le roman mentionnait là où Redika s’était téléporté après avoir disparu de la place.

Choi Han, Ohn, Hong et Lock s’étaient dirigés là-bas, plus tôt.

Si c’était vraiment là où Redika et les membres de l’organisation secrète s’étaient téléportés, ils allaient très probablement mourir aux mains de Choi Han.

‘Je suis juste inquiet que Choi Han perde la raison.’

C’était pourquoi Cale avait envoyé Ohn, Hong et Lock avec Choi Han. Les trois seront capables d’aider Choi Han à rester rationnel. Choi Han était faible contre les existences jeunes et faibles.

Cale se leva.

Le roi se dirigea à nouveau sur la plateforme et les personnes de la place commencèrent à chahuter une nouvelle fois. Les vilains avaient disparu, mais ils avaient laissé derrière eux une vue cruelle. Le roi se rendait à la plateforme pour essayer de calmer la foule.

« Je vais faire de mon mieux pour prendre notre revanche sur ce cruel et terrible incident. C’est pourquoi je veux que chacun d’entre vous suivent les ordres de la couronne et vous concentrez à vous calmer et prendre du repos. Nous allons reporter cette célébration. »

Cale se détourna du roi pour regarder vers Rosalyn. Originellement, elle était supposée cacher sa présence ce jour-là, mais elle s’était montrée pour Cale.

‘Elle s’est probablement montrée car le Dragon Noir ne peut se révéler.’

Rosalyn commença à sourire après avoir croisé le regard de Cale. Elle articula un mot pour répondre au regard de Cale. (TL : Articuler sans chuchoter)

‘Secret.’

Cale se mit à sourire de même. Elle était vraiment une personne qui était sur la même longueur d’onde que lui.

Cale avait donné des instructions aux six personnes de son équipe avant que ce jour ne commence.

Premièrement, le dragon et le trio des Hommes-bêtes ne révèleront pas leurs identités, qu’importe ce qu’il advienne.

C’était la tâche la plus importante.

Deuxièmement, même si Choi Han et Rosalyn finissent par se faire reconnaître, ils diront juste qu’ils se sont retrouvés ici par coïncidence. C’était uniquement possible car la couronne n’avait aucun moyen de savoir à propos des bombes magiques dissimulées à des endroits différents de la place, et parce qu’il n’y avait aucun moyen de prouver les identités de ceux qui s’étaient débarrassés des bombes qui se sont envolées dans les airs.

Troisièmement, ils ne se causeront pas de tort entre eux. [what ??? who is possible of hurting the other ?]
Cale et Rosalyn savaient ce qu’ils devaient faire depuis ce seul moment où leurs regards s’étaient croisés. C’était pourquoi Cale essuya la poussière de ses vêtements et les ajusta.

Il se mit ensuite à sourire vers la personne se dirigeant vers lui.

« Jeune Sire Cale, vous allez bien ? »

Le prêtre soufflait, comme s’il avait été entraîné jusque-là par Amiru et Gilbert. Rosalyn recula et Cale tendit sa main vers le prêtre et commença à parler.

« J’ai très mal. Veuillez m’examiner. »

Cale remarqua ensuite que le prince héritier se dirigeait vers lui. Le prince héritier allait définitivement reconnaître Rosalyn et avait probablement déjà vu sa magie de doubles couches. Il allait ensuite questionner la relation entre Cale et Rosalyn.

Dans une situation comme celle-ci, il était préférable de soutirer tout ce qu’il pouvait de cette situation. C’est pourquoi il commença à parler avec une voix qui était suffisamment forte pour que le prêtre et les nobles autour de lui l’entendent.

« C’est vraiment difficile de protéger quelque chose. »

‘Si j’ai dû révéler mes cartes et utiliser mon pouvoir ancien, je devrai prendre autant que possible dans cette situation.’

Ce n’était pas du style de Cale de se sacrifier juste pour la gloire et sans gain matériel. Cale trouvait l’argent meilleur que la gloire et pensait qu’il serait mieux d’être riche que d’être un héros.

« Ah, oui, oui en effet. J’ai vu votre bouclier argenté, jeune Sire Cale. Vous avez fait quelque chose de merveilleux. »

Le prêtre déglutit et saisit la main de Cale pour l’inspecter. Les mots du prêtre incitèrent les nobles autour de Cale à le regarder avec curiosité et doute.

Cale Hénituse, l’homme qui était connu pour être une pourriture avait montré une telle puissance. Ce constat était un très grand choc pour tout le monde. Puis, il y eut ses actions juste quelques instants plus tôt, lorsqu’il protégeait les civils de l’explosion avant de s’écrouler en crachant du sang. Mais à présent, il se tenait là comme si de rien n’était.

Les nobles observaient Cale, et, parce que le roi était parti, beaucoup des citoyens regardaient aussi en direction de Cale. Ils ne pouvaient oublier cette lumière argentée.

Cale regarda brièvement autour, vers les visages des nobles curieux. Chaque fois qu’il croisa le regard d’un d’entre eux, ils montrèrent tous des réactions différentes. Certains continuaient de montrer leur curiosité, d’autres évitaient son regard, et certains souriaient juste vers lui.

Cale regarda le prêtre de nouveau après avoir regardé tous les nobles et répondit à sa déclaration. La voix de Cale était encore nonchalante et calme.

« Je suppose que c’est la première fois que tu vois un pouvoir ancien.
– Ah. »

Le prêtre laissa échapper un soupir.

Pouvoir Ancien, une relique du passé qu’on ne pouvait uniquement gagner que par des rencontres fortuites. Chacun d’entre eux étaient dits d’avoir des techniques et des puissances uniques.

« Je vois. »

Une voix familière commença à parler de derrière Cale et mit une main sur l’épaule de Cale.

Cale savait qu’il venait d’arriver.

« Votre Altesse Royale. »

Cale se retourna et croisa le regard du prince héritier, Alberu Crossman. Il réalisa ensuite que ce moment était similaire à ce qu’il avait lu dans le roman.

Le héros de l’incident terroriste de la place. Afin de régler les plaintes des citoyens sur leur sécurité et le fait que la famille royale et les nobles essayaient de s’enfuir, le prince héritier avait tourné Choi Han en une lueur d’espoir. La personne qui avait créé Choi Han, le héros, dans le roman était le prince héritier Alberu, l’homme en face de Cale en ce moment.

Cale réalisa que le moment qu’il attendait était là, à l’instant même où il vit le regard dans les yeux du prince Alberu. Il s’attendait que cela arrive à partir du moment où il avait utilisé son pouvoir ancien et avait rapidement créé un plan dans sa tête. Cale planifiait d’utiliser cette situation à son bénéfice à partir de ce moment.

Le prince héritier réalisa aussi que Cale était très similaire à lui.

« … Jeune Sire Cale. »

Le prince héritier enlaça Cale avec un visage rempli à moitié de choc et pour le reste d’admiration.

« Merci. Nous sommes tellement fiers de ce que vous avez fait. »

Quiconque pouvait voir que le prince héritier était tellement plein d’admiration qu’il montrait une réaction qu’il n’aurait pas dû montrer en tant que prince.

À ce moment, Cale entendit le prince héritier Alberu chuchoter dans son oreille avec une voix que seul Cale pouvait entendre.

« Jeune Sire Cale, vous et moi partageons le même style n’est-ce pas ? »

‘Bien sûr.’

La voix d’Alberu était un peu tendue en trouvant quelqu’un comme lui.

« Je vais m’assurer qu’il n’y a rien d’ennuyant et de vous récompenser généreusement. Qu’en pensez-vous ? »

‘Dans ce cas.’

Cale leva ses mains et sourit en enlaçant en retour le prince Alberu. Il se mit ensuite à parler.

« Votre Altesse Royale, ce n’était rien. J’ai seulement fait ce que tout citoyen du royaume aurait fait. »

La voix du jeune dragon résonna dans l’esprit de Cale.

‘- … Quelque chose est vraiment étrange ici.’

Le dragon qui avait vu tout cela était jeune mais assez intuitif.

Cale finit ce câlin frauduleux d’admiration, avant de se diriger vers le palace. Même si se soigner et enquêter était le but de se diriger vers le palace, puisque c’était comme ça de toute manière, Cale pensait à prendre au moins un pilier du palace pour lui, en marchant avec le prince héritier.

Naturellement, le visage du prince héritier était crispé.

 

<< Previous Chapter | Index | Next Chapter >>

Bookmark(0)

No account yet? Register

About TCF_TL_FR

Beware of the infamous cats from the Hénituse Household! A, Catto n°1: Cussing Cat, the most cat of us all. E, Catto n°2: Innocent Cat, the most flowery and sociable cat. L, Catto n°3: Bookworm Cat, the cat quietly judging people behind her books.

Leave a Reply

Your email address will not be published.