Pourriture de la Famille du Comte – Chapitre 49 – En quelque sorte (5)

Originellement, Cale n’avait pas prévu de détruire le tourbillon. Il prévoyait de s’en occuper en utilisant le Bouclier Indestructible et la Vitalité du Cœur.

‘Mais ça c’était lorsque je n’avais pas le Dragon Noir.’

Il n’y avait pas de raison pour lui de travailler dur lorsqu’il avait le Dragon Noir.

Cale empiffrait le Dragon Noir, Ohn et Hong avec une tonne de nourriture avant de faire sortir ces Bêtes qui avait une moyenne d’âge de 7 ans et d’accueillir son premier invité.

« Je ne sais pas ce que vous avez volé, mais vous avez fait quelque chose de grand. »

C’était Billos.

« Je suppose que je suis un peu connu ces jours-ci. »

Loin d’être blessé, Billos ne pouvait que secouer sa tête à ce que Cale avait dit. Il pouvait voir Cale commencer à boire tout en prétendant être encore blessé.

« Vous êtes connu en effet, jeune Sire Cale. Mais est-ce bon pour vous de boire ?
– Il n’y aucune raison pour moi de mentir en face de toi. »

Billos sourit en remplissant le verre vide de Cale. Il donna ensuite une boîte magique à Cale.

« Ce sont les objets que vous avez demandés. Merci de m’avoir rendu les objets la dernière fois. »

Cale avait rendu les autres objets à Billos par l’intermédiaire Choi Han. Cale caressa cette nouvelle boîte d’objets puis regarda vers Billos.

Cale avait déjà décidé comment utiliser la première des deux opportunités pour utiliser la plaque dorée.

Il avait décidé de gagner du temps.

Cale décida de gagner du temps pour le moment où les Chevaliers du Nord, une existence dangereuse pas juste pour le Royaume de Roan mais aussi le Royaume de Breck et les autres royaumes de la moitié nord, se dirigeront vers le sud.

Pour être plus précis, exceptés les Chevaliers du Nord, il y avait aussi l’Empire au centre du Continent de l’Ouest, le Tueur de mages et la Reine de la Jungle du Sud. Cale décida de gagner du temps pour s’éloigner de toutes ces personnes. Ce serait une chose s’il était seul, mais à présent il y avait d’autres personnes dont il devait se soucier.

« Billos.
– Oui, jeune Sire-nim ?
– Est-ce que tu t’occupes aussi des propriétés ?
– Non, mais je sais ce qu’il se passe ces temps-ci. »

Billos était réellement un marchand. Il recevait de l’information très rapidement.

« Le continent de l’Ouest est sur le point d’exploser et c’est un temps génial pour des marchands comme moi de faire de l’argent.
– Les marchands vont courir vers tout ce qui leur apportera un profit. »

Billos appréciait Cale, qui comprenait beaucoup les marchands. Il appréciait aussi que Cale ne tournait pas autour du pot et allait droit au but.

« Le Royaume de Whipper va bientôt devenir un bordel. Je suis sûr que tu l’avais déjà prédit n’est-ce pas ? »

Billos acquiesça la tête. Les non-mages et les mages ne pouvaient plus coexister dans le Royaume de Whipper.

« C’est pourquoi je suis en train d’essayer de comprendre ce que je peux utiliser pour faire de l’argent dans ce chaos. Jeune Sire Cale, que pensez-vous sera l’investissement le plus profitable ici ? »

Cale répondit facilement à la question de Billos.

« Les gens. »

Les mages perdraient la guerre civile et la Tour de Magie serait détruite. Puis, qu’adviendra-t-il des mages restants ? Tous les mages n’allaient pas mourir à la fin de la guerre civile.

Le Royaume de Whipper était le meilleur fournisseur d’appareils magiques du Continent de l’Ouest. Il y avait beaucoup de mages qui étaient restés loin du pouvoir et de la politique, mais, après la guerre civile, il n’y aurait plus d’endroit où être pour ce genre de mages dans le Royaume de Whipper.

Dans le roman, le prince héritier Alberu Crossman allait cibler ce problème. Tandis que pour la Tour de Magie détruite, Rosalyn était la mage du niveau le plus élevé qui déciderait de créer une nouvelle Tour de Magie dans un endroit différent.

Billos était une personne très intuitive.

« Vous pensez que les mages vont chercher un autre chez soi. »

Cale ne donna pas de réponse directe à Billos.

Les mages devaient perdre le Royaume de Whipper. C’était le seul moyen pour le Royaume de Whipper d’avancer vers un avenir meilleur.

Toutefois, Cale n’accordait pas beaucoup d’importance à ces choses.

Ce qu’il voulait était quelque chose d’autre.

Le plus grand fournisseur d’appareils magiques de la meilleure qualité du Continent de l’Ouest. Cale avait besoin des choses qui allaient rester après la guerre civile.

« Préviens-moi immédiatement une fois que la Tour de Magie sera détruite.
– … Puis-je en demander la raison ? »

Cale haussa les épaules et répondit doucement.

« Tu comprendras lorsque ça arrivera. »

La Tour de Magie.

Cale prévoyait de l’acquérir.

La Tour de Magie allait bientôt être remplie d’appareils magiques cassés et irréparables après la guerre civile. Cale connaissait aussi la méthode pour acquérir la Tour de Magie. Alberu ne parviendrait pas non plus à faire quoi que ce soit à propos des actions de Cale.

« J’ai hâte d’y être. »

Cale hocha la tête en accord. Il avait hâte d’y être aussi.

Acheter la Tour de Magie allait lui faire gagner du temps. Elle lui donnerait du temps pour se protéger du danger. Elle allait être très coûteuse, mais…

‘Ce n’est pas comme si c’était mon argent.’

Billos vit le sourire machiavélique sur le visage de Cale et ses attentes augmentèrent.

« Alors je vous contacterai lorsque cela arrivera.
– Okay. J’ai hâte d’y être. »

Cale dit au revoir à Billos, son premier invité. Il accueillit ensuite son second et dernier invité. Enfin, son second invité se rua plutôt dans la chambre.

Cale regarda vers la fenêtre de la terrasse qui était ouverte, avant de tressaillir à l’existence qui s’était ruée à travers la fenêtre.

« Qu’est-ce que c’est ? »

Une poupée en argile de la taille de sa paume entra en grimpant par la fenêtre. Ohn et Hong, par peur, sautèrent dans les bras de Cale.

C’était parce que l’expression de la poupée d’argile était terrifiante. Elle ressemblait plus à un zombie qu’à une poupée. À ce moment-là, le Dragon Noir parla dans la tête de Cale avec de la magie, comme à son habitude.

‘- Je sens le pouvoir d’un Dieu.’

« Ah. »

Cale laissa échapper le nom d’une personne.

La Prêtresse Déjantée.

« Cage. »

Une fois qu’il dit ça, la poupée en argile qui n’avait ni d’yeux, ni d’oreilles mais seulement une bouche, se mit à parler.

« Je savais que vous me reconnaîtriez, jeune Sire Cale. Cette poupée est connectée à moi. C’est un objet à un seul usage qui ne peut qu’entendre et parler. »

Elle était vraiment suffisamment douée pour être appelée une nécromancienne.

Cale regarda vers le Dragon Noir. Le Dragon Noir parlait dans l’esprit de Cale, mais ne s’était pas rendu invisible. Il semblait avoir compris instantanément que la poupée pouvait entendre et parler, mais pas voir.

‘À quel point ce dragon est-il vraiment puissant ?’

Cale questionnait soudainement la puissance du Dragon Noir.

Cependant, la poupée en argile se mit à parler et l’empêcha d’y penser plus longtemps.

« Nous quittons la capitale aujourd’hui. Je suis sûre que le jeune Sire Cale n’aime pas que nous vous contactions comme ça. »

‘Correct. Absolument correct.’

« Néanmoins, Taylor avait dit qu’il avait quelque chose qu’il voulait vous dire : « Jeune Sire Cale, quand je récupérerai ma position, non, quand je serai un niveau au-dessus de ma position originale, je reviendrai vous repayer pour votre aide. » C’est ce qu’il voulait que je vous dise.
– Ce n’était pas la peine de me le dire.
– Je sais. »

Cale regarda dans les orbites vides de l’affreuse poupée en argile.

« Cela dit, Taylor et moi avons tous deux besoins de quelque part où partager les nouvelles quand nous obtiendrons ce que nous souhaiterons.
– Faites ce que vous voulez. »

La poupée en argile se mit à sourire aux mots de Cale avant de commencer à fondre. Ohn et Hong s’enfoncèrent davantage dans les vêtements de Cale afin de se cacher après avoir vu la poupée fondre.

« Dans ce cas, prenez soin de vous, jeune Sire Cale. »

La poupée en argile disparût sans laisser de traces derrière. Le Dragon Noir observa l’endroit vide où la poupée en argile se tenait il y a peu, avant de regarder vers Cale.

« Donc, c’est là que je prendrais ma revanche ? »
(Note des traductrices: Italique, tiret et guillemets anglais unique lorsque le Dragon Noir parle dans la tête de Cale et guillemets françaises doubles lorsque c’est à voix haute comme dans un dialogue. En espérant que nous ne nous confondions pas trop entre les différentes mises en page…)

Une fois que Taylor Stan reviendrait au pouvoir et deviendrait le Maître de la demeure du Marquis Stan, le Marquis actuel et Venion allaient tous deux devoir faire face à la colère du Dragon Noir.

« Oui. Tu peux faire selon tes envies à ce moment-là.
– Super. »

Le Dragon Noir prit sa décision de quand prendre sa revanche après avoir entendu, de la part de Cale, la situation actuelle de la demeure du Marquis Stan.

Le Dragon Noir allait frapper Venion et le Marquis lorsqu’ils seraient à leur plus bas. Il allait leur montrer le désespoir et les faire souffrir.

Le Dragon Noir battit des ailes joyeusement. C’était vraiment une créature vicieuse.

Cale entendit le Dragon Noir murmurer son plan de revanche dans sa tête et le considéra comme une berceuse sinistre alors qu’il se mit au lit. Naturellement, ces commentaires vicieux ne l’aidaient pas à s’endormir. Le matin suivant, Cale se tenait en face d’un carrosse tôt dans la matinée.

Rosalyn, Choi Han et Lock vinrent leur dire au revoir. Cale regarda les trois d’entre eux avec une expression stoïque.

« Cale-nim, si vous pensez que vous voyez ce bâtard de mage, veuillez dire au dragon de le tuer immédiatement. Tout ce que vous avez à lui dire est de faire exploser sa tête, ainsi il ne sera pas inutile comme moi, qui n’a été seulement capable de lui couper un bras. »

Choi Han disait des choses vicieuses dès l’aube.

« Je vais définitivement devenir plus fort et revenir ! Alors assurez-vous d’écouter le jeune Sire quand je serai parti. Pensez sérieusement à propos de ce que je vous ai tous dit la dernière fois. C’est pour votre futur. Nous devons tous devenir plus forts maintenant. »

Lock était entouré de ses dix jeunes frères-et-sœurs et leur disait ce qui était dans son esprit. Rosalyn chuchotait avec le Dragon Noir à l’intérieur du carrosse. C’était si silencieux que même Cale ne pouvait pas entendre.

« Dragon-nim, C’est un ouvrage sur l’alphabet du Royaume de Roan, et celui-ci est sur la langue commune du continent.
– Merci, l’humain. Je suis génial et puissant, alors je vais l’apprendre rapidement.
– Absolument. Dragon-nim est grand et puissant. Je prie pour que vous parveniez à un nom superbe pour vous-même.
– Je vais lui demander de trouver un nom pour moi.
– … Je suis sûre que Cale-nim va comprendre ce que vous pensez en lui demandant.
– Hmph. »

Cale ne savait pas ce qu’ils étaient en train de dire, mais il regarda Rosalyn qui regardait le Dragon Noir avec un sourire satisfait sur son visage, et commença à se renfrogner. Il se tourna ensuite vers Choi Han et se mit à parler. Choi Han était toujours en train de dire ce que Cale devrait faire afin de rester en vie sans lui.

« Cale-nim, votre taux de survie augmente si vous faites tout exploser en un coup et que vous vous enfuyiez par la suite. Et aussi-
– Il suffit avec les absurdités. »

Cale continua stoïquement de parler à Choi Han qui s’était tu immédiatement.

« Assure toi juste de ne pas te blesser.
– … Oui. Je vais m’assurer de faire ça. »

Cale ne voulait plus voir le sourire innocent de Choi Han, alors il entra dans le carrosse. Rosalyn descendit au moment même où Cale monta.

Cale sentit le poids du Dragon Noir invisible, de même que Ohn et Hong, sur ses cuisses alors qu’il regardait par la fenêtre vers Hans.

« Allons-y. »

Le personnel, qui étaient tous à l’extérieur de la résidence pour les voir partir, dirent au revoir à Cale. Cale ne comprenait pas pourquoi ces membres du personnel retarderaient leur travail et sortiraient pour le voir partir. Il leur avait dit que ça allait, mais ils voulaient quand même tous venir et le voir partir.

« Jeune Maitre-nim, veuillez rentrer sain-et-sauf chez vous !
– C’était notre joie de vous servir, jeune Maître-nim !
– Nous avons hâte de vous revoir ! »

‘Quelles terribles absurdités.’

Cale n’avait aucune intention de revenir à la capitale. Il les salua simplement de la main et ensuite ferma les rideaux du carrosse.

Ce geste était le signal pour partir. Le groupe de Cale avait deux carrosses en plus que lorsqu’ils étaient venus. Ils quittèrent la capitale et se dirigeaient vers le Nord-est.

Ubarr. Cale se dirigeait vers la mer qui était pleine de tourbillons pendant des centaines d’années.

***

« Sniff ! Ça sent salé ! C’est ça la mer ? »

Le chaton rouge Hong regarda par la fenêtre ouverte du carrosse et renifla l’air. Cale hocha la tête en recevant un petit objet rond que le Dragon Noir lui donnait.

« C’est le mana condensé de la bombe ? »

Le Dragon Noir hocha la tête à la question de Cale et répondit.

« Oui. Nous pouvons faire une nouvelle bombe magique maintenant. »

Cale devint jovial à cette confirmation et ouvrit en grand la fenêtre du carrosse. La fraîche brise de la mer était entrée dans le carrosse alors qu’il regardait dehors, vers la mer du Nord-est. Il y avait beaucoup d’îles visibles dans la mer. La mer du Nord-est avait un assez grand nombre de ces petites îles.

Le chaton argenté Ohn était aussi assez excité.

« Oh ! Regarde cette falaise raide ! »

La falaise raide apportait autant d’émerveillement que de peur puisqu’ils voyageaient sur un chemin créé au-dessus de cette falaise.

Cale regarda vers la “Falaise des Vents”, la plus belle vue dans le territoire d’Ubarr. Il y avait beaucoup de petites îles à côté de cette falaise.

Entre la falaise et les îles se trouvaient de multiples tourbillons menaçants. Ces tourbillons étaient les coupables derrière la raison que les mers du territoire d’Ubarr étaient si dangereuses.

‘Le tueur de mage finit par atterrir sur une de ces îles après être devenu naufragé à cause de ces tourbillons, et finit par trouver le “Son du Vent”.’

Le tueur de mages était connu pour être un barbare intelligent. Il était même plus fort que Lock, un membre de la Tribu des Loups Bleus et le futur Roi Loup, et tenait le titre de l’individu le plus fort du Continent de l’Ouest. Le nom du tueur de mages était Tonka, aussi connu sous le nom de Tonka le tyran.

‘J’ai juste besoin de l’obtenir avant qu’il l’obtienne.’

Si les choses se passaient comme elles s’étaient passées dans le roman, c’était encore trop tôt pour Tonka d’arriver ici. Cale pensait avec satisfaction en regardant la mer, qu’il n’y avait aucune chance pour qu’il tombe sur Tonka. Ce voyage allait être sans accro, du moment qu’il évitait Tonka.

Cale qui regardait par la fenêtre avec satisfaction, pouvait voir quelque chose loin dans l’horizon.

« Hmm ? »

Cale frotta un peu ses yeux, mais c’était toujours pareil.

« … C’est pas une baleine ? »

Un large groupe de baleines tirait de l’eau dans les airs alors qu’ils traversaient la Mer du Nord-est pour se diriger au nord. Cale eut soudainement un mauvais pressentiment et serra les ingrédients pour les bombes magiques dans sa main.

Les baleines avaient tendance à vivre dans la mer du Nord-est. Il en était de même pour la Tribu de la Baleine. C’était uniquement durant la guerre contre les sirènes que la Tribu de la Baleine descendit au Sud.

‘Je suis sûr que ce n’est qu’un groupe de baleines qui passent. Pleins de baleines se dirigent vers le Nord. Absolument impossible, pas vrai ?’

La voix du Dragon Noir résonna à l’intérieur de l’oreille de Cale.

« Je sens une forte présence. »

Cet écho poignarda immédiatement dans le cerveau de Cale.

C’était pourquoi Cale se renfrogna quand ils arrivèrent au petit village juste à l’orée de la Falaise des Vents.

« Jeune Maître, êtes-vous tombé malade sur le chemin ? »

Cale secoua la tête à la question de Hans.

« Non, j’ai juste un mauvais pressentiment.
– Ah, c’est effrayant à cause des falaises. Néanmoins, notre cocher est un vétéran, donc vous n’avez rien à craindre. »

Cale ignora les commentaires inutiles de Hans et tendit sa main à la personne qui s’approchait de lui.

« Ҫa faisait longtemps, jeune Miss Amiru.
– Bonjour, jeune Sire Cale. »

Amiru avait son habituel sourire calme sur son visage alors qu’elle accueillait Cale et son groupe.

C’était un petit village près de la côte du territoire d’Ubarr. Ce petit village qui n’avait rien de spécial et qui permettait aux citoyens de vivre en paix et silencieusement jusqu’à présent, était à présent occupé par les visiteurs.

Le village changeait rapidement chaque jour. Toutefois, ils allaient bientôt rencontrer une opportunité qui allait changer leur village de manière incomparable dans un futur proche. La nuit du lendemain allait être ce moment. La nuit du lendemain, Cale avait prévu de faire exploser une bombe magique profondément dans la mer.

Cependant, quelque chose qui, du point de vue de Cale, n’aurait jamais dû arriver, arriva. Cette situation terrible commença lorsqu’un des chevaliers d’Amiru vint pour donner un rapport à Amiru. Le chevalier s’approcha urgemment d’Amiru et reporta discrètement.

« Ma Dame, la personne que nous avons secourue a regagné connaissance.
– Oh, est-ce donc vrai ? »

‘Secourue ?’

Ce mot permit à Cale de penser à une seule personne.

Lorsque Cale commença à se renfrogner avec doute dans son esprit, Amiru remarqua l’expression de Cale et commença à expliquer.

« Nous inspections les côtes et les îles avoisinantes pour la nouvelle base navale lorsque nous avons secouru une personne naufragée. Il semble qu’il ait repris connaissance. »

‘J’ai un mauvais pressentiment à propos de ça.’

« Nous débattions que faire quand nous le vîmes inconscient et entraîné par le tourbillon, mais je me suis souvenue de ce que vous aviez fait à la place et décidé que nous devions le sauver. »

Amiru continuait de parler à Cale.

« Parce que la vie d’une personne est précieuse, n’est-ce pas, jeune Sire Cale ? »

Cale répondit à la question après un long moment de silence.

« … Bien sûr.
– Je savais que le jeune Sire Cale allait répondre de la sorte. »

À ce moment, Cale ne pouvait même pas penser au visage souriant d’Amiru. Tout ce qui était dans son esprit à ce moment, étaient les détails concernant la manière dont le roman avait décrit la situation de Tonka.

 

<< Previous Chapter | Index | Next Chapter >>

Bookmark(0)

No account yet? Register

About TCF_TL_FR

Beware of the infamous cats from the Hénituse Household! A, Catto n°1: Cussing Cat, the most cat of us all. E, Catto n°2: Innocent Cat, the most flowery and sociable cat. L, Catto n°3: Bookworm Cat, the cat quietly judging people behind her books.

Leave a Reply

Your email address will not be published.